samedi 19 septembre 2020
  • TICKET SMS TREMA MACON.jpg
  • JEPMACON SEPT2020 - 1.jpg

CBBS VS FCB 2 - 25.jpg

Le match de samedi soir vu par le speaker. La chronique de Rémy Mathuriau.

 

Air connu

C’est sur cet air bien connu de Serge Lama, que je débuterai cette rubrique du « match vu du speaker ». Serge Lama que l’on pourrait croiser avec Alain Delon. Ce qui nous donnerait un Lama-Delon, qui fort évidemment viendrait nous servir à boire. Mais j’espère, éteindre l’incendie que les Flammes Carolo voulaient déclencher dans ce Cosec de Charnay tout repeint à neuf. Car, cette équipe Ardennaise, avec un pseudo comme le sien, ne peut qu’avoir des envies pyromaniques. A ne pas confondre avec le druide Panoramix, spécialisé en potion magique, et autres produits aphrodisiaques.

 Les Flammes Carolo Basket Ardennes

J’avais oublié de vous présenter le club adverse des Pinkies pour cette sixième journée de championnat. Eh oui, six journées de championnat, et pas une victoire au compteur du Cbbs. Des victoires qui ne sont pas passées loin, certes !! D’autres d’un peu plus loin, certes aussi. Mais ce soir, cette équipe de la frontière belge, qui pointe pourtant à la première place de son groupe en EuroCup, et qui malgré tout, est mal classée en LFB, était venue pour gagner, afin de s’éloigner de la zone rouge du classement. Cette équipe avec sa poignée de joueuses internationales. Charleville-Mézières, puisque c’est de cette ville dont il s’agit, nous arrive des Ardennes. Mais ça, il me semble que je l’ai déjà dit. La Flamme est-elle l’avenir de l’homme ? A voir

Et comme un peu d’histoire ne nuit pas

Avant la fusion des deux communes qu’étaient Charleville et Mézières, en 1966, les gentilés (nom des habitant d’une commune) étaient ‘’Carolopolitains’’ pour Charleville, et Macériens pour Mézières. Comme ça semblait compliqué d’appeler les habitants nouvellement fusionnés les’’Carolopolitainsmacériens’’, les élus ont fait venir les plus grands DJ de la région, afin qu’ils proposent un mix de tout ça. Ce qui a donné les Carolomacériens. Alors imaginons un instant que le choix de cette nouvelle commune puisse être Mézières- Charleville. Eh bien, ils se seraient nommés les ‘’Macére-oh-Caro-ton-popotin’’. Non, du coup, ils ont bien fait de mettre Charleville en prems. Et évidemment, les Carolomacériens ont pris comme diminutif les ‘’Carolos’’. A ne pas confondre avec les Carolorégiens de Charleroi (des Belges), appelés communément les Carolos. Tout le monde a pigé ?? Sinon, interrogation écrite lundi matin. Bon je continue.

La boutique, tic tic

Plein de nouvelles choses dans cette caverne d’Ali Baba (au rhum). A côté des polos, sweats, T-Shirts, et sacs à dos, on peut trouver désormais des figurines à peindre à l’effigie des Pinkies. C’’étaient celles de Jordan et Laetitia qui ouvraient le bal. On trouve enfin des pouët-pouët qui font du bruit (ou qui cassent les oreilles, c’est selon). Et on pouvait également commander des doudounes floquées Cbbs, pour passer l’hiver au chaud. Bravo les filles !! L’équipe du Centre de Formation proposait également des paniers gourmands avec de bons produits du Haut Doubs. Belle initiative ! J’espère que ça a marché.

Des news Pinkies en guest stars

Comme raconte une copine hôtesse de l’air, qui me dit que parfois, elle va dans la queue de l’avion pour voir s’il y a des nouvelles têtes, et que des fois elle inverse. Deux nouvelles Pinkies ont pointé leur nez au Cosec pour leur premier match à domicile, après une longue trêve. Suite aux soucis de santé de Romane Jeanneaux (à qui je fais un gros bisou), c’est Téa Milardovic, joueuse croate qui est venue en tant que joker médical. Et c’est Kristen Mann, basketteuse américaine connaissant bien la LFB, qui remplace Jade Walker (la sœur de Johnny), partie jouer dans la série ‘’Texas Rangers’’. Bienvenue à ces deux nouvelles joueuses.

Présentation des équipes et coup d’envoi

Ce sont les U 11, pas peu fières, qui font leur entrée en tenant la main de leurs grandes sœurs. Bravo les filles. Le coup d’envoi est donné conjointement par la charmante Véronique Bonneaux de l’association CAP Emploi, et le non moins sympathique Jean-Luc Ragnard, adjoint aux sports de la municipalité de Charnay. Le Domaine Michel de Clessé, et la cave des 2 Roches de Prissé se tenaient prêts à dégoupiller lors de la soirée VIP. Merci à tous ces parrains de match. Le Trophée de meilleur coach de Ligue 2 2018-2019 est remis par Mr Ruiz de la fédé de basket, à Matthieu Chauvet. Bravo à toi, Matthieu.

Et hop, c’était parti pour quarante minutes de basket de haut niveau

Ou de haut vol comme diraient les frères Rapetou. Les Carolos marquent d’entrée mais attendent trois minutes pour remarquer. Les Pinkies en profitent et le score affiche 10-4. Kristen Mann balance un 3 points qui fait du bien, devant un public conséquent mais tiède. Tout le monde y met du sien pour contrer cette équipe européenne. Kristen remet un 3 points. Si à chaque fois qu’elle tire, elle met 3 points, le tableau d’affichage ne va pas suivre (21-11). Mais les ardennaises décident de ne rien lâcher, et propulsent deux fois 3 points, ce qui fait 6, en moins de temps qu’il n’en faut aux photographes de Mâcon-Infos pour avoir de bons réflexes (23-19). La Carolo Sara Chevaugeon colle 2 points supplémentaires et resserre le score (23-21). La même, à 30 secondes du buzzer tire à 3 points, et fait passer les Carolos devant (23-25). A trois secondes Sixtine ne rate pas son panier de la ménagère de moins de 50 ans, et fait se resserrer le score autant qu’une paire de fesses dans un jean taille basse (25-25). Mais l’internationale de Charleville, Amel Bouderra, prise d’un coup de folie, tire et marque à trois points à la dernière seconde de premier 1⁄4 temps (25-28). Les flammes sont libérées (être une flamme libérée... comme le chantait si bien Cookie Dingler).

Lors du premier 1⁄4 temps

 Ouf de soulagement d’un côté, resserrage de boulons de l’autre.

Second 1⁄4 temps

Pauline, puis Prescillia ne lâchent rien. Charleville non plus (29-33). L’écart grimpe comme de la vigne vierge sur une façade mâconnaise (37-31). Laetitia Guapo (prononcez goua comme le Guatemala) et Promise Amukamara, en infirmières diplômées posent un garrot (gorille) et compressent l’hémorragie. Du coup, la même Promise, à qui il ne faut rien promettre, balance un missile à 3 points, qui fait chavirer de bonheur un Cosec qui devient chaud bouillant (38-37). Mais deux lancers-francs ardennais viennent contrecarrer ce bel enthousiasme (38-39). Laetitia tente en vain un 3 points.

Lors de la mi-temps

Encore une fois, les buvettes ne désemplissent pas. Dis Papa Noel ! Tes mi-temps, tu peux les passer à 20 ou 30 minutes steplé. Je te jure que je serai sage et que je n’écrirais plus de con... sur Mâcon-Infos. Comment ? Ça ne va pas être possible. Bon ! ben je persévère. Comme quelqu’un qui fait tomber ses lunettes, et qu’il perd ses verres. Bof !!

Et le match reprend

Laetitia puis Jordan, puis Promise, excitées comme une famille roumaine au salon du pare- brise, font parler la poudre, et enquillent du pion (50-44). Pendant cinq minutes, les Carolos ne trouvent plus le chemin du panier. Où sont les flammes ? (comme le chantait si bien Patrick Juvet). A 58-44, l’écart devient important. Youri, le vice-président du club en profite pour passer la serpillère sur le parquet, et nous prouver que depuis qu’il est marié, c’est lui qui commande à la maison ;-). Les ardennaises en profitent pour marquer deux lancers-franc, et le buzzer buzze sur un 60-50. Bravo les Pinkies, mais il reste encore 600 secondes. Ça fait plus court que dix minutes. Vous ne trouvez pas ??

Le dernier 1⁄4 temps va être décisif (en même temps c’est le dernier)

Téa, puis Promise, puis encore Téa louent une mini-pelle chez Locamuc-Ferrière, et creusent ainsi un écart digne de ce nom (66-50). Ça ressemble à s’y méprendre à la bataille des Ardennes pendant l’hiver 1944-45. Mais les Carolos qui ne veulent pas être prises pour des lapins de trois semaines, entament la rébellion (de Belfort), installent une échelle, grimpent dessus et font remonter leur score, comme un thermomètre au soleil (66-60). A ce moment-là, un long frisson parcourt le Cosec dans tous les sens. Mais le public réagit et entame une Ola digne du Stade de France. Trop fort mon public préféré. Promise enquille deux points. En face quatre (68-64). Il reste cinq minutes. Je téléphone en urgence à mon cardiologue. Au cas où... Laetitia ne tremble pas pour ses lancers-francs. La Charlevilienne (c’est plus simple à écrire) Sara Chevaugeon non plus. De colère, Laetitia a l’idée (Hallyday) d’en remettre encore. Non mais ! Ne voulant pas être en reste, Kristen marque aussi. +6. Il reste 3 minutes et des brouettes. Je fixe mon tensiomètre à mon poignet, et je pompe. Kristen loupe un lancer-franc sur deux. A moins deux minutes, Shea Kelley passe le score à 75-70. Mon tensiomètre bippe, clignote rouge en marquant des 8 de partout. Pauline met deux points, pendant qu’on m’installe un goutte à goutte en perfusion.

A une 1’18, Kim Mestdagh propulse un trois points. Je survis à un évanouissement proche. Le score des Carolos ne bougera plus. Laetitia plante un ultime deux points comme un toréro ses banderilles. Bordel, qu’elle est belle et bonne cette victoire. Elle fait du bien à tout le monde. Le Président l’a rappelé en soirée VIP. Notez cette date dans vos agendas : le samedi 23 novembre 2019, première victoire du Cbbs en Ligue Féminine. Le ban bourguigon retentit enfin dans ce Cosec.

 

Et ensuite ? Me demanderez-vous…

Direction les mangeuses de crêpes de Landerneau le week-end prochain. Avant la venue des amatrices de Maroilles de Villeneuve d’Ascq le samedi du Téléthon 7 décembre. A ce propos, Philippe Goineau du Moulin du Gastronome de Charnay propose un repas au profit du Téléthon le jeudi 5 décembre. N’hésitez pas.

 

Duel des scoreuses : Laetitia 20 et Promise 17 pts pour le Cbbs

Kim Mestdagh 13 Shea Kelley 12 pts pour les Carolos

Rémy Mathuriau

Photos : Rodolphe Bretin

 

 

BASKET cbbs coup envoi charleville.jpg

Le coup d’envoi donné par Cap Emploi et Jean-Luc Ragnard (photo : Jordan Ravinet)

CBBS VS FCB 2 - 1.jpg

CBBS VS FCB 2 - 2.jpg

CBBS VS FCB 2 - 3.jpg 

CBBS VS FCB 2 - 4.jpg

 CBBS VS FCB 2 - 5.jpg

CBBS VS FCB 2 - 6.jpg

CBBS VS FCB 2 - 7.jpg

CBBS VS FCB 2 - 8.jpg

CBBS VS FCB 2 - 9.jpg

CBBS VS FCB 2 - 10.jpg

CBBS VS FCB 2 - 11.jpg

CBBS VS FCB 2 - 12.jpg

 CBBS VS FCB 2 - 13.jpg

 CBBS VS FCB 2 - 14.jpg

 CBBS VS FCB 2 - 15.jpg

 CBBS VS FCB 2 - 16.jpg

 CBBS VS FCB 2 - 17.jpg

 CBBS VS FCB 2 - 18.jpg

CBBS VS FCB 2 - 19.jpg

CBBS VS FCB 2 - 20.jpg

CBBS VS FCB 2 - 21.jpg

CBBS VS FCB 2 - 22.jpg

CBBS VS FCB 2 - 23.jpg

CBBS VS FCB 2 - 24.jpg

CBBS VS FCB 2 - 26.jpg

CBBS VS FCB 2 - 27.jpg

CBBS VS FCB 2 - 28.jpg

CBBS VS FCB 2 - 29.jpg

 

 

BASKET (ES Prissé-Mâcon - NM2) : Victoire pour la reprise des Tangos !

Basket Prissé 1209.jpg
Samedi soir, les Tangos jouaient leur match de reprise contre l'Éveil Récy Saint-Martin.

BASKET (LFB) - CBBS : Le calendrier de la saison est connu

Capture d’écran 2019-11-10 à 15.11.56.png
La préparation va s'étaler sur la quasi totalité du mois de septembre pour les Charnaysiennes pro. 1ère journée de championnat le 26.

BASKET (LFB) : Retour sur le parquet pour le CBBS

CBBS reprise 2020 25.JPG
Les Pinkies ont repris l’entraînement ce lundi matin. Avec un groupe restreint, mais beaucoup d’enthousiasme… À l’aube d’une nouvelle saison et après des mois sans basket.

BASKET (LFB) : Jenny Fouasseau rejoint le CBBS

jenny fouasseau.jpg
ACTUALISE : Un coup de Jenny pour la saison 2020-2021 !

BASKET : Un doux rêve de coupe d’Europe pour le CBBS

CBBS 02072020 - 1.jpg
1er rendez-vous post-covid pour les partenaires du CBBS, conviés ce soir à Edenwall. Partenaires privés et institutionnels étaient présents en nombre. Didier Orset, vice-président, a évoqué une très belle perspective. A voir aussi, les photos de la soirée.

BASKET – Jean-François Jaillet, président du CBBS : « On est là, on y va ! malgré les incertitudes »

JF JAILLET CBBS 25JUIN - 1.jpg
Le président du club de basket pro féminin de Charnay fait un état des lieux pour macon-infos. Il annonce un budget en légère baisse et une reprise des entrainements bien plus tôt qu'en situation normale. Des cas de covid dans le club ? Il répond aussi. Entretien.

BASKET (LFB) : Le CBBS mise sur la jeunesse avec Coralie Chabrier

CORALIE CHABRIER CBBS BASKET 2020 - 2.jpg
Quatrième recrue pour le club charnaysien en ce printemps confiné.

BASKET (LFB) : Vionise Pierre-Louis, 3ème recrue du CBBS pour la saison 2020-2021

Vionise 3.jpg
Au Charnay Basket Bourgogne Sud, les semaines se suivent et se ressemblent. Pour cette première de mai, entre deux jours fériés, le club bourguignon annonce l’arrivée de Vionise Pierre-Louis pour la saison prochaine.

BASKET (LFB) : Le CBBS entretient le lien sur les réseaux sociaux

CBBS VS FCB - 10.jpg
Alors que la continuité du championant LFB est encore incertaine, la commission communication poursuit sa tâche. Par ailleurs, les coachs et quelques joueuses ont re-signé pour la saison prochaine.

BASKET (LFB) - Charnay vs Basket Landes : La danse des canards

SPEAKER CBBS - 1.jpg
Le match vu par le speaker. La chronique de Rémy Mathuriau, à dévorer d'un bloc

BASKET (LFB) - Charnay vs Basket Landes : Une réaction trop tardive !

CBBS_vs_BasketLandes_08032020_0014.jpg
Samedi, les Pinkies recevaient Basket Landes pour la 16ème journée du championnat.

LYCEE RENE CASSIN : L’Open UNSS basket 3x3 en présence de Laëtitia Guapo, n°1 mondiale de la discipline

Open UNSS 3x3 lycée Cassin (5).jpg
Le mercredi 12 février s’est déroulé l’Open départemental de basket 3x3 au sein du lycée, présence de notre la championne locale de la discipline, joueuse au CBBS. .

PRISSÉ : Vin’T’age Basket-ball challenge, quand les vins et le basket se marient…

PRISSE vintage challenge 2020 1.JPG
L’ESPM accueillera la 2ème édition du Vin’T’age Basket-ball challenge les 29, 30 et 31 mai à Prissé. Mâcon-infos a rencontré Patrick Met, kiné et ancien basketteur pro, mais aussi organisateur, qui présente l’événement…

BASKET : Jean-François Jaillet, président du CBBS, en appel au soutien de la MBA

Par voix de presse, il s'adresse à tous les candidats et toutes les candidates des communes de l'Agglomération.

BASKET - Charnay vs Montpellier : Le CBBS ne met pas de coup de Latte à Montpellier

SPEAKER CBBS - 1.jpg
Le match vu par le speaker - la chronique de Rémy Mathuriau. A dévorer d'un bloc !