Léa (5).JPG

L'association Aidons Léa à marcher organise chaque année, le premier dimanche de décembre une vente de boudin, de tartes Bressanes et de produits artisanaux. Laurence Gaty, la maman de Léa, a créé cette association en 2016 pour permettre à sa fille de 19 ans, souffrant d'une maladie génétique appelée le syndrome d'Angelman (trouble grave du développement neurologique), de suivre des thérapies en Espagne.

« Pendant quatre ans, nous avons emmené Léa en Espagne pour une thérapie. Maintenant, nous allons tenter une nouvelle thérapie à Saint-Malo appelée : Brain moove. Une machine va faire des mouvements chiropratiques à Léa pour reprogrammer son cerveau à la marche. Léa tenait très bien debout avant une opération du dos en 2012. Lorsque je l'ai ramenée de l'hôpital, elle était paralysée des jambes. C'est le mystère total ! Les médecins disent que ma fille a beugué », explique Laurence Gaty.

L'association compte une dizaine de membres. Elle organise en avril une vente de paella et s'associe avec une autre association, l'AMI pour le Printemps du handicap.

Un traiteur a offert le boudin. Laurence Gaty a confectionné elle même des bijoux à partir de capsule de café.

 

Photo d'accueil : Marie-Claire de l'association, Laurence Gaty et Léa

M. A.

 

 

Léa (1).JPG

Photos : M. A.

Léa (3).JPG

 Léa (2).JPG

Léa (4).JPG

Léa (10).JPG

Léa (8).JPG

Léa (9).JPG

Léa (7).JPG

Léa (11).JPG