lundi 15 juillet 2019
  • locaux commerciaux MACON HABITAT.jpg
  • Pub-web_TDF_410x270px.jpg
  • WINE TOUR MACON 2019 UNE.jpg

BOURGOGNEINNOVATION.jpg

 

Daniel Micard était en assemblée générale ce matin à l'Allumette à Mâcon. L'occasion d'évoquer la conjoncture économique. Pour lui, des signes de la reprises existent.

 

Le discours tranchait quelque peu avec celui du président du tribunal de commerce rencontré récemment. Si ce dernier est en contact quotidiennement avec les entreprises qui vont mal, Daniel Micard accompagne les créateurs. Donc forcément, et même si les deux discours tenus sont bien inspirés de la réalité, le point de vue n'est pas tout à fait le même. Et si les défaillances d'entreprises augmentent, c'est un fait (cliquez ici pour lire notre article), l'envie de créer et le passage à l'acte augmentent. La preuve ? Bourgogne Initiative a eu une augmentation de budget de 15% : « Nous sommes passés de 400 000 à 500 000 euros de dotations. Et les intiatives spontannées, c'est à dire les gens qui viennent vers nous, se multiplient. Certes, nous travaillons très en amont et ne préjugeons pas de la pérennité d'une entreprise sur le long terme. Mais l'envie de créer, d'innover est bien présente, ce qui est plutôt bon signe. »

Autre chiffre qui donne de bonnes raisons d'y croire, le nombre d de dossiers présentés au concours de l'éco-innovation : + 25. « Oui, cela aussi est très bon signe, car la écologie, et la RSE en générale (Responsabilité Sociale des Entreprises), sont des éléments de compétitivité de nos entreprises. »

Le travail collaboratif progresse aussi : « L'innovation ne concerne plus seulement le bureau d'étude mais associe tous les services de l'entreprise.

 

La positive attitude semble donc toujours être la philosophie des entrepreneurs, constitutive d'ailleurs, sinon, à quoi bon...

Et comme une bonne nouvelle ne vient jamais seule, Daniel Micard indiquait l'ADEME devenait partenaire financier de Bourgogne Initiative. L'écologie et l'entreprise va donc être une formule gagnante dans les mois à venir. Mais de cela, on ne doutait pas... On aurait simplement souhaité qu'elle se traduise dans les faits plus tôt.

R.B.

 

Bourgogne Innovation, ce sont 150 interventions en 2014, 20 à 25 entreprises accompagnées dans des domaines aussi variés que la Métallurgie, l'agro-alimentaire, la mécanique et les TIC.

 

BI.jpg

L'équipe de Bourgogne Innovation était au café des Start Ups ce jeudi matin

BI2.jpg