lundi 30 novembre 2020
  • BFC_Macon_Infos_280x410px-2.jpg
  • CONCIERGERIE MACON2111.jpg
  • BVNOVEMBRE.png
  • VO PEUGEOT NOMBLOT NOV2020 - 1.jpg

Capture d’écran 2019-11-10 à 15.11.56.png

Une adresse très ironique pour dénoncer quelques méfaits et désagréments, et formuler quelques voeux...

En ce début d’année 2020, l’association La vie à la Nouvelle Coupée tient à présenter ses vœux les plus chaleureux à la SEMCODA, promoteur du quartier Nouvelle Coupée à Charnay-lès-Mâcon. Dans cette volonté de « bâtir le vivre ensemble », slogan de la SEMCODA, cela tombe à pic !

Comme vous le savez, les fêtes de fin d’année riment avec les grandes illuminations.

 

L’association souhaite faire part de son mécontentement.

En effet, très peu de lumières éclairent et égaient notre si beau quartier. Pourtant la SEMCODA s’était engagée (la direction générale), lors d’une réunion en juillet 2019 avec notre association, à prendre en charge financièrement l’éclairage de la rue Carnacus, devant les bâtiments de la tranche 2. Nous sommes en janvier 2020 et « non, non, rien n’a changé, tout, tout a continué ». Pourquoi ? Pourquoi alors même que rue d’Italie, devant des logements inhabités car encore en travaux, la lumière fonctionne bien, comme en témoigne la photo ci-dessous.

 

SEMCODA COUPEE - 1.jpg

 

Nous avons cependant une hypothèse : la SECMODA, en tant que propriétaire de plusieurs appartements, est redevable de plusieurs milliers d’euros d’appels de fonds dans bon nombre des copropriétés du quartier et ailleurs. Alors peut-être qu’elle n’est pas en capacité d’honorer le paiement des factures d’électricité ? En attendant, il en va de la sécurité des habitants.

 

Soulignons que la SEMCODA a lancé un appel d’offres pour une mission d’assistance à la vente de son patrimoine : « Le présent marché donne mandat exclusif au titulaire pour la réalisation des ventes du patrimoine ciblé par SEMCODA. »

 

Profitons d’ailleurs de ces vœux pour rappeler à la SEMCODA qu’avant de partir le vendredi soir (ou d’autres moments dans la semaine) il faut bien fermer les portes d’accès au chantier… A moins d’un week-end spécial portes ouvertes ? Rien n’est moins sûr car cela ne s’est pas produit qu’une seule fois.

Si l’association prend sa plume ou plutôt son clavier, c’est également pour signifier son incompréhension… Alors-même que lors de cette réunion, toujours en juillet 2019, la SEMCODA s’était engagée à fermer définitivement le mail piéton en septembre 2019 (avec in fine un peu de retard sur la date initialement prévue), le résultat n’est pas à la hauteur de nos espérances.

 

SEMCODA COUPEE - 2.jpg

 

Niveau esthétisme, nous avons connu mieux !!!!! Et puis, nous n’appelons pas cela une fermeture digne de ce nom. Alors que ce mail piéton doit permettre de favoriser – en théorie - une liaison douce et apaisée au sein du quartier – il n’en est rien. Comment circuler à vélo ? Ou avec des poussettes ? Quand nous voyons cela, nous nous disons qu’un beau matin, en deux temps trois mouvements, un camion peut enlever ces blocs et les voitures pourront à nouveau se garer. Avons-nous tort ?

Aussi, pourrions-nous vous demander de mettre des plots comme nous en voyons le long de ce mail, pour le fermer de manière appropriée ? Tout en permettant des déplacements agréables en mode doux…

 

Il est également souhaitable d’installer rapidement des bordures le long d’une copropriété qui en a fait la demande, et qui a voté cela lors d’une AG de copropriété en novembre 2019, pour interdire tout stationnement sauvage, au mépris des règles élémentaires de savoir-vivre, de bon sens, de sécurité, du Code de la route et qui ne permet pas le respect des règles du PLU (circulation des véhicules d’incendie et de secours). Il est toutefois regrettable que la copropriété doive supporter en partie les coûts d’installation de ces bordures alors même que la SEMCODA avait déclaré en juillet dernier qu’elle prendrait intégralement en charge le coût financier. « Paroles, paroles et paroles » …

 

D’ailleurs, question circulation pouvez-vous nous dire où en est le permis de construire déposé le 27 juin 2019 pour l’aménagement du parking ? En juillet dernier, un délai d’instruction de 5 mois avait été annoncé. Qu’en est-il en ce début d’année 2020 ? Quand le parking sera t’il goudronné, la végétation plantée, les lumières installées ?

Qu’en est-il également de notre demande d’avoir un panneau limitant la vitesse à 30 km/h maximum ?

Qu’en est-il également de l’accessibilité de l’allée de la Villa Romaine, avec des véhicules qui stationnent sur les trottoirs ? La voirie appartenant toujours à la SEMCODA, vous devez faire le nécessaire.

Une nouvelle année qui démarre, c’est l’occasion de prendre des résolutions.

 

Un « rafraichissement » de la signalétique au sol serait fort utile. La circulation répétée, principalement des engins de chantier, conduit progressivement à un effacement des passages piétons, ainsi que la signalétique de circulation routière (« cédez le passage » …), ceci mettant en danger la vie des riverains, qu’ils soient piétons ou automobilistes.

 

SEMCODA COUPEE3 - 1.jpg

 

Alors, quand en plus la lumière fait défaut….

Enfin, nous demandons, après d’énièmes relances, que l’entretien des espaces verts soit réellement efficace. Nous vous avons signalé les problèmes (mauvaises herbes qui poussent et mesurent plus d’un mètre, nombreux arbres morts depuis 2016, cadres en bois cassés censés protéger les arbres…). Encore une fois rien ne bouge ! Ce n’est cependant pas faute d’avoir fait remonter à de multiples reprises nos doléances à la SEMCODA, auprès notamment de Monsieur Frédéric Breuil, Directeur de la promotion commerciale, qui était venu assister à plusieurs réunions sur site, assemblées générales de copropriétés. La SEMCODA, pour un soi-disant « éco-quartier » - dont d’ailleurs de votre propre aveu le terme ne peut être employé, car le quartier n’y est pas éligible car aucun label n’existe à ce sujet (…) – le manque d’espace vert fait cruellement tâche.

 

Voilà notre courte liste de vœux.

Les différents points évoqués ci-dessus sont identifiés depuis longtemps, mais pour des raisons qui nous échappent, cela n’avance pas.

Nous sommes et nous serons à vos côtés pour améliorer ce qui ne va pas car nous souhaitons toutes et tous que ce quartier soit un lieu où il fait bon vivre à Charnay, en centre-ville et près de nombreux commerces de proximité.

 

L’association La Vie à la Nouvelle Coupée

 

SANTÉ - 31 millions d'€ pour la région BFC : « Une belle enveloppe qui ne règle pas tout »

Le 14 novembre, le ministre de la Santé annonçait une enveloppe de 31 millions d'euros pour la Bourgogne-Franche-Comté attribuée dans le cadre du Ségur de la Santé. Michel Maillet, membre du collectif Santé protection sociale de l’Union Départementale CGT de Saône et Loire, a réagi à cette annonce.

Général Electric : « C’en est trop » s'indigne Marie-Guite Dufay

Après l’annonce de nouvelles suppressions de postes dans le cadre de la réorganisation de GE Steam Power, Marie-Guite Dufay, présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté, réagit avec force...

CRISE SANITAIRE ET POUVOIR D'ACHAT : Les retraités de la CGT demandent 100€ tout de suite

L’Union syndicale des Retraités CGT de Saône et Loire invite toutes les retraitées et tous les retraités à signer une pétition en ligne

EXPRESSION POLITIQUE : « De quoi ont besoin les quartiers populaires de Mâcon ? »

La réaction du PCF cu Mâconnais suite aux violences urbaines du week end à Mâcon.

COVID-19 : Les étudiants infirmiers de Mâcon refusent de sacrifier leur formation sur l’autel des dysfonctionnements de l’hôpital

Mobilisés pour renforcer les équipes hospitalières dans le cadre de la lutte contre l’épidémie de COVID-19, les étudiants de l’IFSI de Mâcon dénoncent les conditions de leur mobilisation et les conséquences sur leur formation.

LIVRE – Crise sanitaire : Sortie de « Quand la psychose fait dérailler le monde »

Ce n'est pas le livre d'un professeur de médecine mais d'un agrégé de philosophie et d'un journaliste, spécialistes de géopolitique, qui tirent leur légitimité de leur citoyenneté, mais également, s'agissant d'une crise sanitaire mondiale, de leur spécialité. Ils critiquent ouvertement et de manière très argumentée le reconfinement. Une autre voie est possible défendent-ils.

EDITO : C’est d’un « plan De Gaulle » dont la France a besoin aujourd’hui...

...pour Laisser les commerçants-es travailler et laisser nos gosses tranquilles !

CONSEIL REGIONAL : Gilles Platret portera la parole de l'opposition, à la place de François Sauvadet

Gilles Platret, maire de Chalon, est le candidat déclaré de la droite et du centre aux procahines élections régionales. Ça pourrait chauffer dans l'hémicycle régionale ce vendredi...