En raison du mouvement national de grève, Pierre WAT, professeur d’histoire de l’art à la Sorbonne, ne pourra pas se déplacer comme prévu au musée des Ursulines de Mâcon le dimanche 12 janvier 2020.

Sa conférence, La tragédie du paysage, est reportée au dimanche 18 octobre 2020 à 15h. 

 


 

CONFÉRENCE

« LA TRAGÉDIE DU PAYSAGE »

DIMANCHE 18 OCTOBRE À 15H

MUSÉE DES URSULINES DE MÂCON

 

Par Pierre Wat, professeur d’histoire de l’art, université Panthéon-Sorbonne

Siècle de guerres, de conquêtes, de révolutions, d’empires construits et détruits, le XIXe siècle, comme sous le coup de ce trop-plein d’histoire, voit le « grand genre », la peinture d’histoire, vaciller dans ce qui semble alors être l’ultime soubresaut d’une crise déjà ancienne. Pierre Wat montrera, en s’appuyant notamment sur les collections du musée des Ursulines, comment la peinture de paysage va, dans ce contexte, s’imposer peu à peu comme une autre manière – tragique – de peindre l’histoire.

Pierre Wat est professeur d’histoire de l’art à l’université Panthéon-Sorbonne. Spécialiste du romantisme européen, il a notamment publié Naissance de l’art romantique (Flammarion 1998, réédition coll. Champs Arts 2013), Constable (Hazan, 2002) et Turner, menteur magnifique (Hazan, 2010). En 2017, il a consacré un livre à la relation entre paysage et histoire : Pérégrinations. Paysages entre nature et histoire (Hazan).