Jean-Luc Mérigot.jpg

Jean-Luc Mérigot expose pour la première fois à Mâcon. C’est la galerie Mary Ann qui accueille ses œuvres, des mosaïques faites avec des découpes de bois de bout.

Avant de travailler le bois, Jean-Luc Mérigot était musicien professionnel. Il enseignait la flûte traversière et jouait au sein d’un trio de musique baroque. Ce sont donc des élèves du conservatoire Edgar Varèse qui sont venus proposer ce soir un petit concert pour inaugurer cette exposition.

Depuis 40 ans c’est vers le bois qu’il s’est tourné, abandonnant Paris pour s’installer dans le Bugey. Sa technique est la mosaïque de bois de bout, c’est-à-dire des tableaux constitués de bois sciés en tranches par le bout en plaques ou en rondelles.

Fasciné par la diversité des lignes de croissance révélées par les sections de bois, il commence ses tableaux en assemblant des tesselles carrées comme des petits bouts de céramique puis il assemble des morceaux de formes différentes et après avoir laissé le bois brut, essaie de teinter légèrement certaines espèces.

C’est un travail unique que l’on peut découvrir à la galerie Mary Ann, des compositions murales qui révèlent les différentes essences du bois et laissent imaginer le temps qu’il faut pour les réaliser.

Danièle Vadot