vendredi 10 avril 2020
  • COVID 19 MBA vous informe MI_Plan de travail 1 (1).jpg

 TGI MACON AUDIENCE RENTREE2020 - 1.jpg

C'était la rentrée de la justice ce jeudi avec, entre autres, l'audience solennelle de rentrée du tribunal de grande instance.

 

Eric Jallet, procureur de la République à la tête du Parquet de Mâcon, et Mahrez Abassi, président du tribunal de grande instance, ont présenté leurs arguments en faveur du maintien du juge d’instruction au TGI de Mâcon devant les représentants de la Cour d’Appel de Dijon, présents pour cette audience solennelle à Mâcon (la présidente et le procureur général) : « Il ne faut pas faire descendre un centre judiciaire en dessous d’un certain seuil de magistrats et de fonctionnaires de justice,sauf à rendre plus difficile son organisation pour les audiences pénales et civiles, également pour permettre les différentes permanences nécessaires. »

 

Le Mâconnais et la délinquance

Eric Jallet a dressé le tableau de la délinquance en 2019 avec un accent sur la forte augmentation des cambriolages sur le Mâconnais et sur le Charollais, avec, parfois, de bandes organisées. Le procureur a avoué que beaucoup de dossiers restaient non élucidés par manque de preuves, malgré les efforts des policiers et des magistrats.

La délinquance routière reste importante, avec une doublement des délits de conduite sous emprise de produits stupéfiants.

En 2019, nombreux étaient les cas de violences aggravées, extorsions, séquestrations, faits commis dans un contexte de consommation de stupéfiants (parfois par des jeunes).

Le nombre d’affaires non-poursuivables pour cause d’auteurs inconnus a connu une hausse de 24%. 37 ouvertures d’information (la phase de la procédure pénale qui précède un jugement), 10 de plus ont été ouvertes en 2019 pour des affaires de trafic de drogues, vols à répétition, blanchiment d’argent et proxénétisme.

 

Les priorités du parquet en 2020 sont les violences conjugales (plus de 70 dossiers ont été jugés en 2019 au tribunal de Mâcon, ainsi que des dossiers de menaces de mort par conjoint et harcèlement par conjoint), les cambriolages et le trafic de stupéfiants.

Pour identifier les revendeurs, les quartiers de Mâcon seront ciblés.

Un Groupe local de traitement de la délinquance sera mis en place, notamment sur le quartier de la Chanaye, avec « des contrôles d’identité ciblés, une présence policière plus affirmée, des dossiers initiés sur des objectifs clairs, en lien avec les bailleurs sociaux et la mairie. »   

 

Le TGI de Mâcon devient tribunal judiciaire

Mahrez Abassi, président du tribunal de grande instance de Mâcon, a salué le fonctionnement du tribunal en 2019, notamment pour la diminution notable de la durée moyenne d’une affaire jugée au pénal comme au civil, l'augmentation du nombre de jugements pénaux et de dossiers d’assistance éducative pour enfants, les délais d’audiencement des affaires hors et après divorces, et des divorces compris entre 5 et 6 mois.

« Les problèmes d’effectifs auxquels nous avons été confrontés au dernier trimestre 2019 et les renvois massifs pour cause de grève n’ont cependant pas permis de réduire plus ces délais déjà fort raisonnables » a précisé le président du tribunal qui a rappelé que la fin de l’année 2019 a été éprouvante tant le manque de magistrats et de fonctionnaires a été important. « La souffrance des magistrats et des fonctionnaires n’est pas un leurre. L’action de la médecine de prévention en 2019 aura été un outil utile pour mettre des mots sur celle-ci. Mais, nous le savons, le meilleur remède reste, de loin, la complétude des effectifs. »

 

La fusion des tribunaux de grande instance avec les tribunaux d’instance, et la création subséquente des tribunaux judiciaires reste le grand défi en 2020. « Depuis le 1er janvier 2020, le tribunal judiciaire de Mâcon fonctionne sans aucune difficulté même si des aménagements devront être apportés judiciaires » explique Mahrez Abassi.

Dans son discours il a repris, à son tour, le sujet du transfert envisagé du cabinet d’instruction de Mâcon vers Chalon sur Saône : « Si l’esprit en est louable - rationalisation des moyens et accroissement des compétences pour une meilleure justice - la lettre et sa mise en œuvre posent question. (…) Qu’adviendrait-il des femmes et des hommes directement impactés ? Les justiciables, toujours plus éloignés de leur justice, les enquêteurs et les escortes en manque d’effectifs obligés de perdre un temps précieux, des avocats mâconnais enclavés et dépossédés. Et le juge et son greffier : maintenus dans une attente insoutenable, ils n’ont aucune certitude quant à leurs futures affectations. »

Cristian Todea

Photo : Le président Marhez Abassi

 

CORONAVIRUS : Plus de retours à domicile que d'hospitalisations pour la 1ère fois en Bourgogne-Franche-Comté

CORONAVIRUS ARS BFC2 - 1.jpg
427 décès sont à déplorer dans les hôpitaux de la région et 249 dans les établissements médico-sociaux depuis le début de l'épidémie de Covid-19. Plus de 1 200 patients sont sortis d'hospitalisation.

Coronavirus - Covid-19 : 36 patients sont en réanimation dans les hôpitaux de Saône-et-Loire

Capture d’écran 2019-11-10 à 15.11.56.png
Actualisé - 189 personnes étaient hospitalisées ce mercredi.

MÂCON – Coronavirus : Le laboratoire d'analyse départemental a fait ses premiers tests covid-19

COVID19 AGRYVALIS LABORATOIRE MACON 090422 - 1.jpg
C'est une très petite quantité qui a été livrée ce jeudi par le seul hôpital de Mâcon. Frédéric Brochot, président du laboratoire Agryvalis, espère une plus grande réactivité du préfet dans les prochains jours. Explications. Un projet de sérologie est à l'étude. A découvrir aussi, la méthode d'analyse.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : L'acitivté des médecins généralistes et des spécialistes en forte baisse

L’Union Régionale des Professionnels de Santé Médecin Libéral en Bourgogne Franche-Comté rappelle qu'il ne faut pas renoncer au soin quand son état justifie un suivi régulier.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : 222 305 foyers vont recevoir un chèque pour aider au paiment des factures d'énergie

Il va arriver dans votre boite aux lettres dans les jours qui viennent, si vous êtes éligible. Vérifiez votre éligilité.

SAÔNE-ET-LOIRE : Trop de promeneurs.ses sur les voies verte et bleue le week end dernier !

Le constat a été fait par les forces de l'ordre. Les accès à ces voies pourraient être interdits par le préfet.

CORONAVIRUS - Covid-19 : « Détournement de masques, un vrai scandale ! » s'indigne André Accary

Le président du Conseil départemental de Saône-et-Loire dénonce, dans un communiqué, la réquisition par l'Etat des 2 millions de masques qui étaient attendus en Bourgogne-Franche-Comté ce début de semaine.

CORONAVIRUS À L'HÔPITAL DE MÂCON - Alain Boissau : « Nous ne sommes pas à l'abri d'un rebond »

HOPITAL MACON COVID 6AVRIL222 - 1.jpg
Cette phrase prononcée en conférence de presse par Alain Boissau, directeur par intérim de l'hôpital, résume toute la mobilisation des soignants, des médecins, des personnels administratifs et de la société civile, des entreprises notamment, mais pas seulement, pour faire face.

CORONAVIRUS - Covid-19 : FO Services publics et de santé porte plainte contre X

Derrière le X, c'est l'Etat qui est visé bien sûr.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : Les 2 millions de masques commandés par la Région n'arriveront pas !

MASQUES BFC 5AVRIL.jpg
Ils ont été réquisitionnés par l'Etat. Un communiqué de la Région est tombé 22h14... Marie-Guite Dufay, sa présidente, demande à l'Etat «une répartition des masques plus équitables» et parle de «confiscation» !... Elle va saisir le ministre de la Santé.

CORONAVIRUS - Covid-19 : Les Régions Grand-Est et BFC allient leur force pour commander 4 millions de masques

2 millions de masques devraient être livrés lundi pour la Bourgogne - Franche-Comté.

SAÔNE-ET-LOIRE - Covid-19 : La laboratoire d'analyse départemental Agrivalys capable de sortir des résultats en 4h !

Agrivalys 71 (30).JPG
André Accary, président du Conseil départemental, et Frédéric Brochot, vice-président en charge de l'Agriculture, président du laboratoire départemental, l'ont fait savoir ce jour par courrier à Olivier Veran, ministre de la Santé. Le laboratoire est capable d'effectuer 2000 analyses par jour. ACTUALISÉ : Le ministre a donné son feu vert.

CONCOURS : Écrivez une Nouvelle en ces temps de confinement

Le 17 janvier avait eu lieu le lancement, par le Village du Livre de Cuisery, de la 15ème édition de son concours de Nouvelles sur le thème :

SAÔNE-ET-LOIRE : Grossesse et accouchement, les sages-femmes vous disent comment ça se passe pendant la crise sanitaire

ACCOUCHEMENT.jpg
De nouvelles dispositions entrent en vigueur dans le cadre de l'épidémie de covid 19 par un nouveau décret paru le 31 mars. Le conseil de l'Ordre des sages-femmes de Saône-et-Loire détaille également les recommandations du Collège des gynécologues obstétriciens de France.

CORONAVIRUS À L'HÔPITAL DE MÂCON – Alain Boissau : « La fermeture des frontières est un frein à l'approvisionnement »

ALAIN BOISSAU HOPITAL MACON COVID - 1.jpg
Le directeur par intérim de l'hôpital a fait le point sur la situation pour macon-infos. Les lits de réa vont augmenter dès jeudi. Les entrerpises continuent d'aider. Entretien.

TRIBUNAL DE MÂCON : La barbarie d'une mère sur sa fillette de moins de 2 ans...

TGI Mâcon.JPG
On aurait pu s'attendre à un procès aux Assises. Mais non, les juges en ont décidé autrement. Pourquoi ? « Car il y a eu un basculement... » explique maître Dominique Many, avocat du père, joint au téléphone. « La fillette était vue régulièrement par un médecin avant que sa mère ne s'acharne à la violenter à la suite d'un conflit conjugal. »

TRIBUNAL DE MÂCON : De la violence conjugale au proxénétisme...

TGI Mâcon.JPG
L'affaire a été jugée ce lundi par le tribunal correctionnel de Mâcon. Elle mettait en cause deux prévenus, deux hommes de 34 et 60 ans. La victime avait d'abord porté plainte pour violences conjugales.

VIOLENCES INTRA-FAMILIALES : Les Femmes solidaires rappellent les gestes barrières

CPViolenceslesgestesbarrieres(1) (1).jpg
Face aux violences, mettons en place ce geste barrière...