vendredi 3 avril 2020
  • COVID 19 MBA vous informe MI_Plan de travail 1 (1).jpg

RN réunion publique Mâcon.jpg

 

En marge d’une réunion publique donnée salle du Pavillon, Aurélien Dutremble, tête de liste Rassemblement National à Mâcon, organisait une conférence de presse pour présenter ses principaux colistiers, ainsi que ses propositions en vue de l’élection municipale des 15 et 22 mars prochains.

Entouré de Corinne Langlassé, de Laurent Johann et de Didier Bize, et en l’absence de Sylvie Raoul, M. Dutremble a évoqué les motivations de sa candidature à la tête de la liste “Préparons l’avenir Mâconnais” : « Cette dénomination traduit notre ferme intention de nous implanter dans le paysage politique du département et du Mâconnais. C’est un travail de longue haleine qui ne se fait pas du jour au lendemain. On est à la première étape par le biais de l’élection municipale », déclare le candidat. Si la liste est étiquetée Rassemblement National, elle n’est pas – loin de là – uniquement constituée de militants du parti. « Nous ne sommes que 5 étiquetés au Rassemblement National sur 39 » précise M. Dutremble. La liste rassemble également des militants de Debout la France, des représentants associatifs, des Gilets Jaunes et d’anciens électeurs de la droite traditionnelle. Une liste dont la constitution a démarré très vite « Nous avions plus de la moitié de notre liste en octobre », avant de connaître un ralentissement que M. Dutremble impute à « des craintes liées à notre étiquette ». Mais finalement, avec plus de candidats que nécessaire, « nous avons pu faire un choix dans nos candidats dans les dernières semaines » affirme M. Dutremble.

S’il se montre prudent quant au résultat du scrutin, M. Dutremble affiche néanmoins ses ambitions : « Notre objectif principal est le second tour et nous voulons accentuer notre place de première force d’opposition à la Macronnerie ». A ce propos, M. Dutremble et ses colistiers affirment recevoir un bon accueil de la part des Mâconnais qu’ils rencontrent sur le terrain. « Par rapport aux années précédentes, on sent que les mentalités évoluent et que les gens prennent conscience du danger de l’ancienne politique. Surtout, le ralliement de M. Courtois à La République en Marche est ressenti comme une trahison par les gens qui ont voté pour lui. » souligne le candidat.

Son programme, M. Dutremble indique l’avoir construit au contact des Mâconnais depuis 6 mois.
Sans surprise, le premier thème abordé est celui de la sécurité avec le doublement annoncé du nombre de policiers municipaux, le recours à la vidéo-protection « pour pouvoir agir en temps réel sur les incivilités, contrairement à la vidéosurveillance ».
En matière de transports, M. Dutremble souhaite l’extension des navettes gratuites aux communes associées et envisage de rendre l’ensemble des transports en commun gratuits. Les modes doux sont également évoqués avec la sécurisation des pistes cyclables par du mobilier urbain. « On ne peut pas faire du “Tout-Vélo” à Mâcon, on n’est pas à Copenhague, les Français n’ont pas la même mentalité qu’en Hollande » prévient le candidat. Enfin, M. Dutremble annonce la baisse du tarif des parkings, le passage permanent à l’heure de gratuité et la fin du contrat de délégation de service public pour la gestion de ces parkings : « Pour nous, il y a un conflit d’intérêt flagrant puisque la société qui gère ces parkings appartient à la famille Dirx [Benjamin Dirx est n°2 sur la liste de Jean-Patrick Courtois, ndlr]. »

M. Dutremble évoque ensuite ses projets en matière de développement commercial (renforcement du marché du samedi matin avec un retour du terroir, développement et centralisation des boutiques éphémères, affectation d’une aide municipale pour l’implantation de commerces “nouvelle tendance” en centre-ville), de finances (réduction des impôts et continuation de l’effort sur la dette), de vie associative (diminution des subventions aux associations “communautaires” au profit des associations « de défense animale, sportives, de retraités, d’aide aux femmes battues, qui elles ont besoin d’aide ») ou d’environnement (arrêt des projets de centres commerciaux, sauvegarde des zone pavillonnaires et partenariat avec les coiffeurs mâconnais pour récupérer les cheveux et les recycler sous la forme « de filtres naturels pour dépolluer les hydrocarbures de nos mers et de nos océans »).
La condition animale est un point majeur du programme. Sont notamment évoqués les projets de “Chat-tipi” pour permettre aux chats errants de trouver un abri ou de “Halte-garderie” publique pour chiens et chats visant à réduire le nombre d’abandons d’animaux pendant les vacances.

Une vingtaine de personnes ont assisté à la réunion publique qui a suivi, confirmant les craintes du candidat quant à la difficulté de mobilisation de la population à travers ce type d’évènement.

David Delecroix

CORONAVIRUS : 32 morts de plus en Bourgogne-Franche-Comté, 835 personnes sont rentrées chez elles

CORONAVIRUS ARS BFC2 - 1.jpg
Actualisé - Plus de 300 personnes sont décédées en milieu hospitalier en Bourgogne - Franche-Comté des suites du covid-19 depuis le 12 mars. 265 personnes sont en réanimation. Tous les chiffres de ces dernières 24h dans le communiqué de l'ARS.

Coronavirus - Covid-19 : 54 décès en Saône-et-Loire depuis le 12 mars

Acutalisé - C'est 4 morts de plus en 24h. 26 résidents d'EHPAD seraient décédés des suites du covid-19 depuis le 19 mars en Saône-et-Loire. La préfecture rappelle aussi que la nécessité de faire appel aux banques en cas de difficultés de trésorerie pour une entreprise.

CONCOURS : Écrivez une Nouvelle en ces temps de confinement

Le 17 janvier avait eu lieu le lancement, par le Village du Livre de Cuisery, de la 15ème édition de son concours de Nouvelles sur le thème :

PHOTOS : Pas besoin d'aller bien loin pour s'émerveiller

PRINTEMPS 2020 AVRIL CHARNAY - 16.jpg
Actualisé - Les très belles photos de Joseph, Marie T., Marie R. et Alain.

SAÔNE-ET-LOIRE : Grossesse et accouchement, les sages-femmes vous disent comment ça se passe pendant la crise sanitaire

ACCOUCHEMENT.jpg
De nouvelles dispositions entrent en vigueur dans le cadre de l'épidémie de covid 19 par un nouveau décret paru le 31 mars. Le conseil de l'Ordre des sages-femmes de Saône-et-Loire détaille également les recommandations du Collège des gynécologues obstétriciens de France.

CORONAVIRUS À L'HÔPITAL DE MÂCON – Alain Boissau : « La fermeture des frontières est un frein à l'approvisionnement »

ALAIN BOISSAU HOPITAL MACON COVID - 1.jpg
Le directeur par intérim de l'hôpital a fait le point sur la situation pour macon-infos. Les lits de réa vont augmenter dès jeudi. Les entrerpises continuent d'aider. Entretien.

TRIBUNAL DE MÂCON : La barbarie d'une mère sur sa fillette de moins de 2 ans...

TGI Mâcon.JPG
On aurait pu s'attendre à un procès aux Assises. Mais non, les juges en ont décidé autrement. Pourquoi ? « Car il y a eu un basculement... » explique maître Dominique Many, avocat du père, joint au téléphone. « La fillette était vue régulièrement par un médecin avant que sa mère ne s'acharne à la violenter à la suite d'un conflit conjugal. »

SAÔNE-ET-LOIRE - Covid-19 : La laboratoire d'analyse départemental Agrivalys capable de sortir des résultats en 4h !

Agrivalys 71 (30).JPG
André Accary, président du Conseil départemental, et Frédéric Brochot, vice-président en charge de l'Agriculture, président du laboratoire départemental, l'ont fait savoir ce jour par courrier à Olivier Veran, ministre de la Santé. Le laboratoire est capable d'effectuer 2000 analyses par jour.

TRIBUNAL DE MÂCON : De la violence conjugale au proxénétisme...

TGI Mâcon.JPG
L'affaire a été jugée ce lundi par le tribunal correctionnel de Mâcon. Elle mettait en cause deux prévenus, deux hommes de 34 et 60 ans. La victime avait d'abord porté plainte pour violences conjugales.

VIOLENCES INTRA-FAMILIALES : Les Femmes solidaires rappellent les gestes barrières

CPViolenceslesgestesbarrieres(1) (1).jpg
Face aux violences, mettons en place ce geste barrière...

SAÔNE-ET-LOIRE : L'UMIH 71 alerte élus et préfet pour « enrayer un désastre économique »

Le président Patrick Revoyre s'est adressé ce jour par mail aux parlementaires, conseillers départementaux, préfet et sous-préfets. En voici l'intégralité.

HÔPITAL DE MÂCON - Covid-19 : Comment ça se passe pour les soignants.es ? Ce que rapporte Force Ouvrière

« Ce 27 mars 2020 se tenait une réunion d’étape entre la direction et les organisations syndicales représentatives au Centre Hospitalier de Mâcon », indique le syndicat FO, qui précise que « plus de 50 agents ont été contaminés, avec 2 hospitalisations ».

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ - Covid -19 : Des entreprises artisanales contribuent à la solidarité nationale

La Chambre des métiers et de l'artisnat recense les artisans en capacité de produire du matériel sanitaire

CORONAVIRUS À L'HÔPITAL DE MÂCON - Roland De Varax : « Nous assurons au mieux, avec de la débrouille »

ROLAND DEVARAX HOPITAL MACON - 1.jpg
Praticien hospitalier en réanimation médicale, chef du service de réanimation et président de la Commission Médicale d'Etablissement à l'hôpital de Mâcon, Roland De Varax a répondu à nos questions cet après-midi, au téléphone, sur la gestion de crise covid-19. Il exprime également sa colère vis-à-vis de l'Etat. Interview.

CORONAVIRUS : Une salve de remerciements de la part du comité A.M.i.71

AMI 71 collage.jpg
L'Association de défense des droits des Malades, Invalides et handicapés exprime, dans un communiqué, sa reconnaissance envers les professionnels.les qui travaillent en cette période historique d’épidémie.

MACON : Les Restos du cœur rouvrent leurs portes

restos du coeur Mâcon covid 19 (1).jpg
Rappelons qu'ils ont été cambriolés le 17 mars, au tout début du confinement.

CORONAVIRUS : La vague de l'épidémie progresse en Saône-et-Loire

28 personnes sont décédées en milieu hospitalier des suites du covid-19 ; 42 personnes sont sorties d'hospitalisation. L'hôpital de Mâcon est l'établissement qui accueille le plus de malade du coronavirus.

SAÔNE-ET-LOIRE : Les policiers municipaux peuvent aussi verbaliser

Des dérogations pour les marchés alimentaires sont accordées par le préfet. Azé, Igé, Leynes etc. sont concernés.

TRAVAUX PUBLICS EN BFC - Vincent Martin : « Je persiste à dire que les chantiers doivent rester strictement à l’arrêt »

TRAVAUX PUBLICS BFC.jpg
Le président de la FRTP Bourgogne Franche-Comté s'exprime sur les conditions de la reprise d'activité dans un communiqué.