vendredi 27 novembre 2020
  • BFC_Macon_Infos_280x410px-2.jpg
  • CONCIERGERIE MACON2111.jpg
  • BVNOVEMBRE.png
  • VO PEUGEOT NOMBLOT NOV2020 - 1.jpg

S’il est d’usage pour tous les candidats de s’exprimer après l’annonce des résultats d’un scrutin, un temps de réserve s’est naturellement imposé à nous.

Un temps de réserve et de pudeur au regard des conséquences sanitaires engendrées par l’épidémie.

Nous pensons d’ailleurs au dévouement sans faille des personnels soignants et nous leur adressons notre plus profond respect. Nous pensons également à ceux qui souffrent de la maladie et à leurs proches. À ceux qui sont seuls, isolés dans cette épreuve.

À l’issue de cette crise sans précédent, il nous faudra imaginer ensemble et à l’échelle de notre commune, des solutions à apporter face à de tels évènements pour ne laisser personne au bord du chemin.

En attendant, face à cette crise inédite, les conséquences électorales sont encore floues et il n’est pas question d’alimenter les rumeurs et les fausses informations qui n’ont cesse de circuler à propos du second tour.

Pour l’heure, les électeurs de Charnay nous ont largement placés en tête et nous les remercions de leur confiance, mais aussi de leur courage à remplir leur devoir civique. Mais le contexte était alors différent, puisque nous ne parlions pas encore de confinement. Nous voyons dans ce vote l’expression de la volonté des charnaysiens de se tourner vers l’avenir. De confier leur commune à une équipe municipale renouvelée, expérimentée, dynamique, à l’écoute, et avant tout profondément attachée à Charnay.

Pour autant, nous sommes soulagés des mesures prises par le gouvernement pour la sécurité de tous et nous nous refusons à faire campagne durant toute la durée du confinement.

En temps voulu, lorsque nous aurons vaincu cette crise sanitaire, lorsque nous serons tous en sécurité, nous saurons nous montrer à la hauteur. Nous ne décevrons pas nos concitoyens qui croient en notre projet et qui nous font confiance.

Tout est affaire de priorité. Et celle d’aujourd’hui n’est plus à démontrer. Soyons disciplinés, responsables et solidaires.

Il y a le temps de la campagne, et il y a le temps de l’union nationale.

Christine Robin

Tous pour Charnay

SANTÉ - 31 millions d'€ pour la région BFC : « Une belle enveloppe qui ne règle pas tout »

Le 14 novembre, le ministre de la Santé annonçait une enveloppe de 31 millions d'euros pour la Bourgogne-Franche-Comté attribuée dans le cadre du Ségur de la Santé. Michel Maillet, membre du collectif Santé protection sociale de l’Union Départementale CGT de Saône et Loire, a réagi à cette annonce.

Général Electric : « C’en est trop » s'indigne Marie-Guite Dufay

Après l’annonce de nouvelles suppressions de postes dans le cadre de la réorganisation de GE Steam Power, Marie-Guite Dufay, présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté, réagit avec force...

CRISE SANITAIRE ET POUVOIR D'ACHAT : Les retraités de la CGT demandent 100€ tout de suite

L’Union syndicale des Retraités CGT de Saône et Loire invite toutes les retraitées et tous les retraités à signer une pétition en ligne

EXPRESSION POLITIQUE : « De quoi ont besoin les quartiers populaires de Mâcon ? »

La réaction du PCF cu Mâconnais suite aux violences urbaines du week end à Mâcon.

COVID-19 : Les étudiants infirmiers de Mâcon refusent de sacrifier leur formation sur l’autel des dysfonctionnements de l’hôpital

Mobilisés pour renforcer les équipes hospitalières dans le cadre de la lutte contre l’épidémie de COVID-19, les étudiants de l’IFSI de Mâcon dénoncent les conditions de leur mobilisation et les conséquences sur leur formation.

LIVRE – Crise sanitaire : Sortie de « Quand la psychose fait dérailler le monde »

Ce n'est pas le livre d'un professeur de médecine mais d'un agrégé de philosophie et d'un journaliste, spécialistes de géopolitique, qui tirent leur légitimité de leur citoyenneté, mais également, s'agissant d'une crise sanitaire mondiale, de leur spécialité. Ils critiquent ouvertement et de manière très argumentée le reconfinement. Une autre voie est possible défendent-ils.

EDITO : C’est d’un « plan De Gaulle » dont la France a besoin aujourd’hui...

...pour Laisser les commerçants-es travailler et laisser nos gosses tranquilles !

CONSEIL REGIONAL : Gilles Platret portera la parole de l'opposition, à la place de François Sauvadet

Gilles Platret, maire de Chalon, est le candidat déclaré de la droite et du centre aux procahines élections régionales. Ça pourrait chauffer dans l'hémicycle régionale ce vendredi...