samedi 30 mai 2020
  • TREMA MACON NOUVELLES REGLES (2).jpg
  • MUSEE URSULINES MACON REOUVERTURE.jpg
  • CREMANTS VIGNERONS IGE MAIJUIN20202 - 1.jpg

Le collectif Mâcon citoyens tient à remercier les électrices, électeurs et les soutiens qui ont permis à notre liste d’obtenir plus de 29% des voix au premier tour des élections municipales ce dimanche 15 mars. Avec 6 élus au conseil municipal et 4 élus au conseil communautaire, cette élection confirme la belle dynamique engagée depuis plus d’un an.

Nous regrettons que si peu d’électeurs se soient exprimés lors de ces élections, qui auraient certainement dû être reportées. Mais le contexte sanitaire exceptionnel que nous connaissons n’explique pas tout. L’abstention a ainsi atteint des sommets à Mâcon, à près de 69% contre 55% sur toute la France.
Le nouveau conseil municipal a été élu par 31% des électeurs inscrits, ce qui signifie que seulement 8,8% du corps électoral a choisi Mâcon citoyens et 18% a réélu le maire sortant et mis en place l’équipe qui conduira la politique municipale durant les 6 prochaines années.
A Mâcon, la démocratie est particulièrement à la peine ! Et c’est l’ensemble du Conseil municipal qui affiche aujourd’hui une légitimité réduite. 

L’élection du 15 mars 2020 confirme l’absence d’intérêt des électeurs pour la vie politique à Mâcon. C’est cette perte d’intérêt qu’il faut interroger. Les médias locaux que sont la presse papier et audiovisuelle n’ont ni suscité, ni organisé le débat entre les différents candidats ; le maire et président d’agglomération, M. Courtois a, quant à lui, reporté les conseils municipaux et d’agglomération prévus initialement en janvier et février 2020. Une telle crise de la démocratie profite aux intérêts de M. Courtois, qui conserve le pouvoir, et de M. Dirx qui se prépare à lui succéder. 

Trop nombreux sont nos concitoyens à ne plus croire que la politique peut changer notre quotidien.  Or ce sont bien les politiques conduites localement qui ont un impact fort sur la vie quotidienne : politique de transport, d’urbanisme, politiques sociales et environnementales. Au lendemain de cette élection, M. Courtois en affirmant qu’il appliquera le programme pour lequel il a été élu, montre qu’il n’a pas pris la mesure des bouleversements à venir. Bouleversements dont le parti auquel il appartient est responsable : crise écologique, crise sociale, crise démocratique, crise économique. 

Les élus et les membres de Mâcon citoyens vont poursuivre le travail engagé et œuvrer pour plus d’écologie, de vitalité, de solidarité et de démocratie à Mâcon et au niveau de l’agglomération (MBA). L’intervention du plus grand nombre nous permettra de réinventer l’avenir.

Notre exigence d’une démocratie participative permettra aux Mâconnaises et Mâconnais de suivre le débat municipal et s’exprimer. Nous vous donnons pour cela rendez-vous sur notre site et les réseaux sociaux pour suivre vos élus dans l’exécution de leur mandat et, dès que les conditions sanitaires le permettront, à l’occasion de rencontres. 

Mâcon citoyens

 www.maconcitoyens.fr

 

POLITIQUE : Jérôme Durain pose au Gouvernement la question de la responsabilité des élus locaux

Le Sénateur de Saône-et-Loire estime que « L'Etat qui décide de tout ne peut pas reporter sa responsabilité sur les élus locaux »

EXPRESSION POLITIQUE : « Les masques, où est la vérité ? » demande instamment Marie Mercier

La sénatrice de Saône-et-Loire fait part de la consternation, voire du dégoût des professions médicales et para-médicales...

Covid-19 : Les nouveaux élus de gauche au Conseil municipal de Mâcon veulent être impliqués

Dans une lettre adressée au maire, ils formulent quelques propositions et demande un effot de transparence.

Le sénateur Jérôme Durain demande au gouvernement des consignes claires concernant la gestion des masques

Lors de la séance de questions au gouvernement ce mercredi, le sénateur PS de Saône-et-Loire et conseiller régional de Bourgogne-Franche-Comté a évoqué la réquisition par l'Etat des masques commandés par la Région.

EXPRESSION POLITIQUE : L’URDC demande plus d'«ambition» pour sauvegarder les entreprises

Présidant le groupe d'opposition URDC au Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté, François Sauvadet salue les mesures d’urgence prises par la majorité face à la crise sanitaire, tout en proposant d'ajouter des aides directes pour sauvegarder les entreprises et les emplois.

EXPRESSION POLITIQUE : Julien Odoul regrette « un rendez-vous en catimini »...

et appelle à l'union régionale autour des soignants et de la Bourgogne Franche-Comté. Le président du groupe Rassemblement national au conseil régional s'exprime dans un long communiqué avant l'assemblée de ce vendredi.

Toni Spinazze (CAPEB 71) : "La vie d’un artisan ou d’un ouvrier du BTP vaudrait-elle moins que celle de n’importe quel autre citoyen ?"

Il n'y pas que les médecins et le personnel soignant qui soient scandalisés par les manquements du Gouvernement... Après celle de Pierre Bost, patron de Alpes Bourgogne Constructions, la charge du président de la CAPEB 71 contre Muriel Pénicaud dans une lettre ouverte.