samedi 30 mai 2020
  • TREMA MACON NOUVELLES REGLES (2).jpg
  • MUSEE URSULINES MACON REOUVERTURE.jpg
  • CREMANTS VIGNERONS IGE MAIJUIN20202 - 1.jpg

La Bourgogne Franche-Comté désarmée face au Covid-19 :

l’ARS devra rendre des comptes


Mercredi 25 mars 2020, l’Agence régionale de santé de Bourgogne Franche-Comté a enregistré 102 décès liés au coronavirus dans les établissements de santé et un total de 591 hospitalisations soit 111 de plus que la veille.

Face à l’afflux de malades, les hôpitaux déjà saturés font des efforts inouïs pour répondre à l’urgence et augmenter leur capacité notamment en lits de réanimation. La très grave crise sanitaire pose sérieusement et dramatiquement la question des choix opérés ces dernières années en matière d’organisation des soins dans notre région.

Alors que le Président de la République vient d’annoncer un plan massif d’investissement et de revalorisation pour l’hôpital, le groupe Rassemblement National au Conseil régional de Bourgogne Franche-Comté rappelle que le même Emmanuel Macron avait mis en œuvre un plan massif de démantèlement de notre système de santé dès le début de son mandat.

En avril 2018 lors de l’examen du projet régional de santé (PRS), les élus RN s’étaient fermement opposés à une réorganisation sanitaire dictée uniquement par l’idéologie du rentable et du comptable. Dans l’hémicycle, ils ont défendu une santé de qualité, de proximité, accessible à tous avec le maintien d’une offre de soins équilibrée au profit de l’ensemble des habitants. Face à l’abandon de l’équité territoriale et à la métropolisation de la santé, ils réclamaient le maintien des hôpitaux de proximité avec l’ensemble des services et spécialités.

L’épidémie de Covid-19 révèle l’échec patent de la politique de réorganisation des hôpitaux menée par l’ARS dans la région. L’utopie des mutualisations vertueuses se fracasse aujourd’hui sur la réalité d’hôpitaux sans moyens et sans effectifs suffisants. Les fermetures successives et aveugles des lits d’hospitalisation d’Auxerre à Tonnerre, des services comme à Chalon-sur-Saône ou Montceau-les-Mines fragilisent davantage la prise en charge des nombreux patients infectés et ce malgré l’engagement admirable des professionnels de santé sur le terrain. L’objectif d’atteindre d’ici la fin de semaine 300 lits de réanimation dédiés à la prise en charge des patients atteints du Covid-19 reste préoccupant dans la mesure où le taux d’occupation des 663 lits de réanimation des hôpitaux de la région s’établit au-delà de 80% en période normale.

La santé n’a pas de prix mais elle a un coût humain. Comme c’était à prévoir, cette crise sanitaire majeure confirme la dangerosité des feuilles de route des technocrates de l’ARS et du ministère de la santé.

Mobilisés actuellement aux côtés des Bourguignons et des Francs-Comtois, en soutien de nos héroïques personnels soignants, les élus du groupe Rassemblement National demanderont des comptes aux irresponsables et aux coupables après l’épidémie.

Julien Odoul
Président du groupe Rassemblement National au Conseil régional

 

POLITIQUE : Jérôme Durain pose au Gouvernement la question de la responsabilité des élus locaux

Le Sénateur de Saône-et-Loire estime que « L'Etat qui décide de tout ne peut pas reporter sa responsabilité sur les élus locaux »

EXPRESSION POLITIQUE : « Les masques, où est la vérité ? » demande instamment Marie Mercier

La sénatrice de Saône-et-Loire fait part de la consternation, voire du dégoût des professions médicales et para-médicales...

Covid-19 : Les nouveaux élus de gauche au Conseil municipal de Mâcon veulent être impliqués

Dans une lettre adressée au maire, ils formulent quelques propositions et demande un effot de transparence.

Le sénateur Jérôme Durain demande au gouvernement des consignes claires concernant la gestion des masques

Lors de la séance de questions au gouvernement ce mercredi, le sénateur PS de Saône-et-Loire et conseiller régional de Bourgogne-Franche-Comté a évoqué la réquisition par l'Etat des masques commandés par la Région.

EXPRESSION POLITIQUE : L’URDC demande plus d'«ambition» pour sauvegarder les entreprises

Présidant le groupe d'opposition URDC au Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté, François Sauvadet salue les mesures d’urgence prises par la majorité face à la crise sanitaire, tout en proposant d'ajouter des aides directes pour sauvegarder les entreprises et les emplois.

EXPRESSION POLITIQUE : Julien Odoul regrette « un rendez-vous en catimini »...

et appelle à l'union régionale autour des soignants et de la Bourgogne Franche-Comté. Le président du groupe Rassemblement national au conseil régional s'exprime dans un long communiqué avant l'assemblée de ce vendredi.

Toni Spinazze (CAPEB 71) : "La vie d’un artisan ou d’un ouvrier du BTP vaudrait-elle moins que celle de n’importe quel autre citoyen ?"

Il n'y pas que les médecins et le personnel soignant qui soient scandalisés par les manquements du Gouvernement... Après celle de Pierre Bost, patron de Alpes Bourgogne Constructions, la charge du président de la CAPEB 71 contre Muriel Pénicaud dans une lettre ouverte.