mercredi 27 mai 2020
  • TREMA MACON NOUVELLES REGLES (2).jpg
  • VOTRE ANNONCE ICI.jpg
  • CREMANTS VIGNERONS IGE MAIJUIN20202 - 1.jpg

TGI Mâcon.JPG

On aurait pu s'attendre à un procès aux Assises. Mais non, les juges en ont décidé autrement. Pourquoi ? « Car il y a eu un basculement... » explique maître Dominique Many, avocat du père, joint au téléphone. « La fillette était vue régulièrement par un médecin avant que sa mère ne s'acharne à la violenter à la suite d'un conflit conjugal. »

 

Vous l'aurez compris, c'est une sordide affaire de violences intra-familiales (si l'on peut encore appeler cela une famille) qui était jugée ce lundi après-midi au tribunal correctionnel de Mâcon.

Les chefs d'inculpation font froid dans le dos quand on sait que la fillette n'avait pas tout à fait 2 ans au début des faits, qui ont été perpétrés sur une période de plus d'un an... violences entrainant une incapacité (les fameuses ITT) de 60 jours ! Privation de soins et d'aliments. Le tout commis par la maman (là encore on peine à parler de mère), sous les yeux d'un papa lui-même battu par sa femme et donc terrorisé. Pas au point néanmoins d'être un témoin totalement désemparé... car il filme la violence de sa femme sur sa fille ! pour prouver que ce n'est pas lui qui la frappe en l'habillant, qui la mord au ventre... la toute-petite aurait pu y rester ! C'est d'ailleurs ce risque-là qui a fait que la dernière fois, en mars 2019, il a appelé les gendarmes avec le téléphone de secours du centre d'accueil des migrants de Digoin, où ils se trouvent.

Les gendarmes trouvent deux toutes-petites avec leur mère enfermées dans une chambre. Les deux enfants sont inertes. L'une d'entre elles, la plus grande, est trouvée sous un matelas maculé de sang, amaigrie, blessée.

Les faits reprochés remontent donc à 2018. Les parents, d'origine nigériane, ont été placés en détention provisoire le 12 mars 2019 pour être jugés ce lundi 30 mars 2020.

« La procureure a requis la peine maximale pour la mère, 10 ans ! » précise Dominique Many. « Les circonstances atténuantes – pas eu de parents, prostitution, viol etc. aboutiront à une peine de 5 ans fermes. Le père, mon client, a pris 2 ans. Il n'a jamais frappé sa fille et l'a même sauvée. »

R.B.

 


NDLR : Ce bref résumé d'une audience qui aura duré près de 8h00 jusqu'au verdict a été rendu possible par le témoignage de maître Dominique Many, avocat du père de la victime, la petite Purity, qui a plaidé pour la première fois de sa carrière, au téléphone, ceci étant permis par une ordonnance du 25 mars compte tenu de la crise sanitaire.

 

MÂCON : Un conteneur incendié dans la nuit de vendredi à samedi

FEU CONTENEURS PROVENCE MACON - 2.jpg
Actualisé ce lundi : La police a ouvert une enquête.

TRIBUNAL DE MÂCON : La barbarie d'une mère sur sa fillette de moins de 2 ans...

TGI Mâcon.JPG
On aurait pu s'attendre à un procès aux Assises. Mais non, les juges en ont décidé autrement. Pourquoi ? « Car il y a eu un basculement... » explique maître Dominique Many, avocat du père, joint au téléphone. « La fillette était vue régulièrement par un médecin avant que sa mère ne s'acharne à la violenter à la suite d'un conflit conjugal. »

TRIBUNAL DE MÂCON : De la violence conjugale au proxénétisme...

TGI Mâcon.JPG
L'affaire a été jugée ce lundi par le tribunal correctionnel de Mâcon. Elle mettait en cause deux prévenus, deux hommes de 34 et 60 ans. La victime avait d'abord porté plainte pour violences conjugales.

SAÔNE-ET-LOIRE : Un chasseur de 60 ans tué dans un accident de chasse

Le drame a eu lieu ce samedi à Saint-Léger-sous-Beuvray.

MÂCON : Deux policiers se jettent dans la Saône pour sauver une femme de la noyade

POLICIERS MACON SAUVETAGE SAONE - 1.jpg
Incroyable façon de terminer l'année pour ces deux policiers de Mâcon, Olivier et Virginie...

MÂCON : Des coups de rouleau à pâtisserie sur sa femme, jusqu'à le casser...

VIOLENCES CONJUGALES MACON OCT2019.gif
Accusé par son épouse de faits de violence, avec incapacité supérieure à huit jours, survenus à Mâcon le 13 octobre dernier, un Mâconnais de 33 ans était présenté mercredi après-midi au tribunal en comparution immédiate. Récit.

MÂCON : Deux quartiers privés de chauffage en raison de fuites sur le réseau de chauffage urbain

Fuite_chauffage_urbain_221220190001.jpg
Actualisé à 20h40 : La réaction de Gérard Colon, 2ème adjoint au maire de Mâcon, en charge de la modernisation du chauffage urbain

MÂCON : Embardées dangereuses, insultes racistes, menaces de mort et exhibition sexuelle…

TGI_MACON.jpg
Avec ça, T.G. a fini en prison le 2 novembre dernier. Les faits ont été commis le 1er novembre à Mâcon, après minuit, sur le quai Lamartine, dans un bar et au commissariat.

PERONNE : Elle quitte Intermarché en courant, par la sortie sans achat, chargée de 3 400€ de marchandise

TGI_MACON.jpg
Interpellée le 24 novembre suite à avis de recherche, une Roumaine de 32 ans, mariée, deux enfants, comparaissait ce lundi devant le tribunal correctionnel de Mâcon pour vol en réunion commis le 19 septembre à Péronne.