vendredi 27 novembre 2020
  • BFC_Macon_Infos_280x410px-2.jpg
  • CONCIERGERIE MACON2111.jpg
  • BVNOVEMBRE.png
  • VO PEUGEOT NOMBLOT NOV2020 - 1.jpg

et appelle à l'union régionale autour des soignants et de la Bourgogne Franche-Comté. Le président du groupe Rassemblement national au conseil régional s'exprime dans un long communiqué avant l'assemblée de ce vendredi.

  

Union régionale autour de nos soignants

et de la Bourgogne Franche-Comté qui se bat contre le coronavirus

 

Ce vendredi 3 avril 2020, Marie-Guite Dufay réunira sous une forme inédite les conseillers régionaux de Bourgogne Franche-Comté pour une assemblée plénière extraordinaire à bien des égards. Afin de tenir compte des obligations de confinement, les échanges se dérouleront en visioconférence le matin puis par consultation électronique, et porteront essentiellement sur les premières mesures à mettre en œuvre pour répondre aux conséquences de l’épidémie de covid-19.

A l’aune de cette crise sanitaire sans précédent depuis un siècle, au regard de la situation extrêmement préoccupante en Bourgogne Franche-Comté, les élus du groupe Rassemblement National voteront en responsabilité la totalité des délibérations proposées par l’exécutif régional. Ils valident toutes les mesures de bon sens indispensables à la protection de nos concitoyens les plus exposés, notamment l’achat de 4 millions de masques et le plan de continuité d’activité qui définit et organise les missions et l’action de la collectivité. Dans les domaines économiques et de la formation professionnelle, ils sont favorables à soutenir d’urgence les entreprises et à maintenir les rémunérations des stagiaires demandeurs d’emploi. Ils se félicitent aussi de la gratuité offerte aux personnels soignants et aux forces de l’ordre dans les transports régionaux ainsi que du prêt de matériel informatique aux lycéens non-équipés.

Attaché à la démocratie en toutes circonstances, le groupe RN regrette le format retenu par la présidente socialiste du Conseil régional avec la réunion d’une assemblée virtuelle et très partielle. En choisissant de limiter à seulement dix élus – un dixième de l’effectif - la participation à la visioconférence, elle réduit de facto l’espace démocratique. De plus, en refusant de la diffuser en direct comme en différé sur le site de la région, Marie-Guite Dufay met à distance les habitants des débats et des prises de décision qui les concernent. Limité à une simple consultation par courriel, avec des rapports transmis dans des délais très courts, ce rendez-vous « en catimini » ne répond pas au besoin de transparence exprimé par nos compatriotes dans une période particulièrement anxiogène où la parole publique est rejetée et discréditée à la suite des graves mensonges du gouvernement. 

Si l’union régionale est nécessaire pour répondre aux urgences de l’heure, la parole de l’opposition doit être entendue pour condamner les politiques de rentabilité qui ont participé à déconstruire l’offre de soins en Bourgogne Franche-Comté et dont les conséquences se font douloureusement sentir quotidiennement.

Face à la saturation des différents hôpitaux régionaux, les élus RN dénoncent une fois encore la lourde responsabilité que porte l’Agence régionale de santé dans cette désorganisation générale. Malgré les alertes et les mises en garde sévères et récurrentes des professionnels de santé et des élus locaux, l’ARS a poursuivi le démantèlement de notre maillage sanitaire suivant la feuille de route d’une technocratie coupable d’avoir sacrifié des vies pour réaliser des économies. L’épidémie de coronavirus révèle chaque jour l’absurdité et la dangerosité des choix qui ont été accompagnés et validés par les macronistes de gauche comme de droite.   

 Malgré les mesures prises en urgence et qui font consensus aujourd’hui, les problèmes de fond demeurent. Au terme de la pandémie, les conseillers régionaux RN continueront à porter la voix du bon sens, du localisme, des services publics de proximité, des relocalisations, de l’emploi local, en militant pour la reconstruction d’un système de santé accessible partout et pour tous et la mise en œuvre d’un projet régional qui défend et protège.

Ils souhaitent de tout cœur que les premières décisions de la collectivité puissent soutenir et aider au maximum tous les Bourguignons et les Francs-Comtois qui luttent avec courage contre le virus et maintiennent notre région vivante et active.

Julien Odoul

Président du groupe Rassemblement National

 

SANTÉ - 31 millions d'€ pour la région BFC : « Une belle enveloppe qui ne règle pas tout »

Le 14 novembre, le ministre de la Santé annonçait une enveloppe de 31 millions d'euros pour la Bourgogne-Franche-Comté attribuée dans le cadre du Ségur de la Santé. Michel Maillet, membre du collectif Santé protection sociale de l’Union Départementale CGT de Saône et Loire, a réagi à cette annonce.

Général Electric : « C’en est trop » s'indigne Marie-Guite Dufay

Après l’annonce de nouvelles suppressions de postes dans le cadre de la réorganisation de GE Steam Power, Marie-Guite Dufay, présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté, réagit avec force...

CRISE SANITAIRE ET POUVOIR D'ACHAT : Les retraités de la CGT demandent 100€ tout de suite

L’Union syndicale des Retraités CGT de Saône et Loire invite toutes les retraitées et tous les retraités à signer une pétition en ligne

EXPRESSION POLITIQUE : « De quoi ont besoin les quartiers populaires de Mâcon ? »

La réaction du PCF cu Mâconnais suite aux violences urbaines du week end à Mâcon.

COVID-19 : Les étudiants infirmiers de Mâcon refusent de sacrifier leur formation sur l’autel des dysfonctionnements de l’hôpital

Mobilisés pour renforcer les équipes hospitalières dans le cadre de la lutte contre l’épidémie de COVID-19, les étudiants de l’IFSI de Mâcon dénoncent les conditions de leur mobilisation et les conséquences sur leur formation.

LIVRE – Crise sanitaire : Sortie de « Quand la psychose fait dérailler le monde »

Ce n'est pas le livre d'un professeur de médecine mais d'un agrégé de philosophie et d'un journaliste, spécialistes de géopolitique, qui tirent leur légitimité de leur citoyenneté, mais également, s'agissant d'une crise sanitaire mondiale, de leur spécialité. Ils critiquent ouvertement et de manière très argumentée le reconfinement. Une autre voie est possible défendent-ils.

EDITO : C’est d’un « plan De Gaulle » dont la France a besoin aujourd’hui...

...pour Laisser les commerçants-es travailler et laisser nos gosses tranquilles !

CONSEIL REGIONAL : Gilles Platret portera la parole de l'opposition, à la place de François Sauvadet

Gilles Platret, maire de Chalon, est le candidat déclaré de la droite et du centre aux procahines élections régionales. Ça pourrait chauffer dans l'hémicycle régionale ce vendredi...