vendredi 27 novembre 2020
  • BFC_Macon_Infos_280x410px-2.jpg
  • CONCIERGERIE MACON2111.jpg
  • BVNOVEMBRE.png
  • VO PEUGEOT NOMBLOT NOV2020 - 1.jpg

Pour financer la crise COVID19, il faut faire payer les multi-millionnaires

Nous vivons une période terriblement anxiogène : la crainte de la maladie et de la mort ; l’inquiétude liée aux revenus fragilisés par la crise sanitaire et la perspective d’une nouvelle crise financière du capital ; le cumul du télétravail ou du travail avec la garde des enfants ; le confinement qui nous asphyxie ; l’incurie initiale du gouvernement.

Le gouvernement et le Président de la République après s'être fait les chantres des règles d'austérité et de casse des services publics, tentent de faire front avec de nombreuses incohérences.  Comment pourrait-il en être autrement alors qu’ils n’ont eu de cesse au cours des dernières années de poursuivre la casse de l’hôpital public, de mépriser et de violenter les personnels qui criaient leur souffrance.

Le PCF71 dénoncent depuis des années les diminutions drastiques des moyens financiers et humains accordés à l’hôpital public opérées par les gouvernements successifs et que le gouvernement actuel a continuées avec zèle (exemple dans la vidée jointe https://www.pcf71.fr/eco-social?start=42 (2’ à 3’30) ). Il n’a pas attendu cette crise pour revendiquer un plan d’urgence pour l’hôpital et la création d’un pôle public du médicament.

En attendant le moins que puisse faire gouvernement c’est de geler les Plans Régionaux de Santé qui continuent de casser l’hôpital public et qu’à l’inverse, en matière de moyens, il passe de la parole aux actes. Il doit ponctionner les profits des actionnaires, rétablir et augmenter l'impôt sur la fortune des plus riches pour financer les hôpitaux et les services publics et par ailleurs réaffecter les financements destinés à l’armement nucléaire

Le PCF 71 invite toutes les personnes qui encouragent chaque soir les soignants par leurs applaudissements à signer la pétition https://www.change.org/p/emmanuel-macron-des-milliards-pour-l-h%C3%B4pital-pas-pour-le-capital-covid-19-france-et-hopitalpascapital. Ce sera un soutien efficace entendu par les hospitaliers et un signal clair donné au gouvernement.

 


SANTÉ - 31 millions d'€ pour la région BFC : « Une belle enveloppe qui ne règle pas tout »

Le 14 novembre, le ministre de la Santé annonçait une enveloppe de 31 millions d'euros pour la Bourgogne-Franche-Comté attribuée dans le cadre du Ségur de la Santé. Michel Maillet, membre du collectif Santé protection sociale de l’Union Départementale CGT de Saône et Loire, a réagi à cette annonce.

Général Electric : « C’en est trop » s'indigne Marie-Guite Dufay

Après l’annonce de nouvelles suppressions de postes dans le cadre de la réorganisation de GE Steam Power, Marie-Guite Dufay, présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté, réagit avec force...

CRISE SANITAIRE ET POUVOIR D'ACHAT : Les retraités de la CGT demandent 100€ tout de suite

L’Union syndicale des Retraités CGT de Saône et Loire invite toutes les retraitées et tous les retraités à signer une pétition en ligne

EXPRESSION POLITIQUE : « De quoi ont besoin les quartiers populaires de Mâcon ? »

La réaction du PCF cu Mâconnais suite aux violences urbaines du week end à Mâcon.

COVID-19 : Les étudiants infirmiers de Mâcon refusent de sacrifier leur formation sur l’autel des dysfonctionnements de l’hôpital

Mobilisés pour renforcer les équipes hospitalières dans le cadre de la lutte contre l’épidémie de COVID-19, les étudiants de l’IFSI de Mâcon dénoncent les conditions de leur mobilisation et les conséquences sur leur formation.

LIVRE – Crise sanitaire : Sortie de « Quand la psychose fait dérailler le monde »

Ce n'est pas le livre d'un professeur de médecine mais d'un agrégé de philosophie et d'un journaliste, spécialistes de géopolitique, qui tirent leur légitimité de leur citoyenneté, mais également, s'agissant d'une crise sanitaire mondiale, de leur spécialité. Ils critiquent ouvertement et de manière très argumentée le reconfinement. Une autre voie est possible défendent-ils.

EDITO : C’est d’un « plan De Gaulle » dont la France a besoin aujourd’hui...

...pour Laisser les commerçants-es travailler et laisser nos gosses tranquilles !

CONSEIL REGIONAL : Gilles Platret portera la parole de l'opposition, à la place de François Sauvadet

Gilles Platret, maire de Chalon, est le candidat déclaré de la droite et du centre aux procahines élections régionales. Ça pourrait chauffer dans l'hémicycle régionale ce vendredi...