mardi 7 juillet 2020
  • Route_71_290x400 (2).jpg
  • EDENWALL STAGES ETE2020 - 1 (2).jpg
  • JVEUXDULOCAL MACON2105 (2).jpg
  • EGC BOURG CHALON - 1.jpg

La maroquinerie Thomas ne peut-elle pas fabriquer des masques pour les Mâconnais ?

A grand renfort d'article dans la presse locale et nationale, en 2019, le maire Jean Patrick Courtois a venté l’installation de la maroquinerie Thomas à Mâcon avec à la clef 200 emplois !

Je cite un article parmi tant d'autres : 

« Un nouvel atelier pour 2022 - PUBLIÉ LE 07/05/2019 À 16H00 ANTONIN TABARD – L'usine nouvelle.

Alors que la construction de cette nouvelle usine n’est prévue que pour 2022, la Maroquinerie Thomas emménagera d’ici le mois d’octobre 2019 dans un atelier relais. "L’agglomération du Mâconnais-Beaujolais a eu cette capacité à nous proposer un lieu d’accueil, en attendant la construction de notre usine, pour pouvoir démarrer rapidement l’activité", confie le directeur général du groupe. Ainsi, pendant tout le temps de la construction de ce nouveau site industriel, la Maroquinerie Thomas prendra ses quartiers à la Cité de l’Entreprise de Mâcon. "Les productions Made in France sont un gage de qualité et de savoir-faire, le marché est porteur et nous avons besoin d’accroître nos capacités de production pour anticiper les demandes des années à venir", complète-t-il.

Différents articles en octobre 2019 indiquaient que le Lundi 30 septembre 2019, la maroquinerie Thomas lançait le début de son activité industrielle à Mâcon. Onze femmes débutaient leur formation pour devenir maroquinier. Il était même indiqué qu' à terme, l’entreprise prévoyait de recruter entre 250 et 300 salariés. »

Alors que notre pays n'a toujours pas suffisamment de masque pour les françaises et les français, alors que de nombreuses municipalités dotent leurs habitants de masque, à Mâcon, c'est le calme plat.

Les choix politiques et économiques libéraux des différents gouvernements soutenus par le député Dirx et l'ancien sénateur Courtois sont s'en nulle doute aujourd'hui responsables de cette situation catastrophique. 

Il faudra que les mâconnaises et les mâconnais s'en souviennent pour la construction de la société de demain.

Certes nous n'en sommes pas encore là. La priorité aujourd'hui c'est de combattre le virus. 

Pour autant, en tant qu'habitant et ancien élu de Mâcon, je me pose les questions suivantes :

La maroquinerie Thomas a-t-elle ouvert son premier atelier avec 11 personnes ?

La maroquinerie Thomas a-t-elle des machines à coudres ?

Si la réponse à ces deux questions est OUI.

Pourquoi la maroquinerie Thomas ne fabrique-t-elle pas des masques, alors que bon nombre de Mâconnais et Mâconnaises fabriquent leurs propres masques avec leurs machine à coudre ?

TAVIOT Olivier

Conseiller municipal de Mâcon 1995/2001 – 2008/2014

 

CONSEIL MUNICIPAL DE CHARNAY : Serge Gaulias démissionne

Il s'en est expliqué ce soir au téléphone à macon-infos.

MUNICIPALES À ST-LAURENT - Jacques Doussot : « Nos adversaires animent une ambiance délétère en avançant des propos erronés »

AIMER STLAURENT 24JUIN  - 1.jpg
Jacques Doussot, qui conduit la liste « Aimer St-Laurent », fait usage de son droit de réponse suite à l’article « Saint-Laurent Autrement » une nouvelle dynamique paru sur macon-infos le 23 juin.

SAINT-LAURENT-SUR-SAÔNE : La liste « Saint-Laurent Autrement », une nouvelle dynamique

SAINT LAURENT election 2e tour.JPG
La liste « Saint Laurent Autrement » arrivée en seconde position au premier tour des élections municipales en mars dernier avec seulement neuf voix d'écart par rapport à la liste du maire en place, se positionne aujourd'hui, comme l'alternative réformatrice et constructive.

André Accary : "Confions aux Départements la gestion unique et entière des Ehpad, et supprimons les ARS"

ACCARY ANDRE ARS.jpg
Le Président du conseil départemental de Saône-et-Loire s'exprime dans une tribune à l'occasion du Ségur de la Santé.

POLITIQUE : Jérôme Durain pose au Gouvernement la question de la responsabilité des élus locaux

Le Sénateur de Saône-et-Loire estime que « L'Etat qui décide de tout ne peut pas reporter sa responsabilité sur les élus locaux »

EXPRESSION POLITIQUE : « Les masques, où est la vérité ? » demande instamment Marie Mercier

La sénatrice de Saône-et-Loire fait part de la consternation, voire du dégoût des professions médicales et para-médicales...