mercredi 8 juillet 2020
  • Route_71_290x400 (2).jpg
  • EDENWALL STAGES ETE2020 - 1 (2).jpg
  • JVEUXDULOCAL MACON2105 (2).jpg
  • EGC BOURG CHALON - 1.jpg

Les trois syndicats signataires d'un communiqué évoquent également les conditions du retour des écoliers à partir du 11 mai.

 

Communiqué de la FSU71, FO et Se-UNSA à la suite du Conseil départemental de l'Education nationale

 

Carte scolaire : +10 dans le 71... mais avec de sérieuses contraintes

Suite aux annonces du ministre, la création des quelques 1248 postes au niveau national ruisselle à peine sur la Saône-et-Loire. Nous devions perdre 6 postes et en gagnons finalement 10.

Doit-on s'en réjouir ? Certes... plus de postes, c'est mieux que moins... Mais globalement, une fois de plus, au regard de notre ambition pour l'école passant par une baisse massive du nombre d'élèves pr classe, nous sommes très loin des besoins du département.

Si l'on y regarde de près qu'en est-il ? Les contraintes : interdiction de fermer dans les communes de moins de 5 000 habitants sans l’accord du maire et préservation du même taux d’encadrement dans toutes les autres...impliquent que ce sont les postes de Plus de Maîtres que de Classes (PDMQDC), les postes de Réseaux d’Aide Spécialisée aux Elèves en Difficulté (RASED), les postes re remplaçant.es qui sont sacrifiés.

Or, le contexte actuel a rendu plus visibles que jamais les inégalités sociales et scolaires au sein de notre système éducatif. Les RASED comme les PDMQDC seront des réponses indispensables à la sortie du confinement pour accompagner une difficulté scolaire accrue par une longue période de confinement. Ces dispositifs auraient dû être abondés ! Et c'est justement le contraire qui vient de se produire avec la suppression annoncée dans le 71 de 5,5 postes de RASED (1 poste de plus est en sursis) et 11 postes de PDMQDC, plus 4,5 postes de brigades....

De ce coup de com' du ministère, naît l'improbable bouleversement de la carte scolaire, impliquant des fermetures qui n'étaient pas envisagées il y a encore quelques semaines. De ce coup de com' naîtra également une difficulté supplémentaire à réduire les déterminismes sociaux que notre école peine déjà à résorber du fait des politiques éducatives récentes.

Sortie du confinement à partir du 11 mai...

Avec l’annonce de la réouverture des écoles à partir du 11 mai, le Président de la République a créé la surprise et surtout l’incompréhension du monde enseignant. Si nos organisations, FSU 71, FNEC-FP-FO 71 et SE-UNSA 71, sont convaincues de la nécessité de rouvrir les écoles dès que possible, les enseignant.es en reprendront le chemin seulement si les conditions sanitaires y sont alors optimales afin de ne faire prendre de risques à personne, ni enseignant.es, ni élèves, ni leurs familles.

Annoncer une reprisedes cours dans un mois alors qu’on laisse les cinémas et les restaurants fermés interroge sur les raisons qui ont mené à cette décision. Tout le monde s’accorde à dire que les écoles sont des lieux de haute transmission du COVID-19 : elles sont actuellement sanitairement sous équipées. Depuis le début du confinement, l’accueil des enfants des soignant.es au sein des écoles a mis en évidence les manques de gel hydroalcoolique, l’absence de masques, la difficulté des jeunes élèves à respecter les gestes barrière et le problème pour les mairies d’organiser la désinfection régulière des locaux.

Qui peut croire que dans de telles conditions, une reprise des cours est envisageable ? En rouvrant prématurément une École mal préparée, le gouvernement prend le risque de relancer la pandémie. Devant les réactions des enseignant.es et des familles, le Ministre de l’Éducation Nationale a nuancé les conditions de reprise en parlant de petits groupes d’élèves, de retours liés à un éventuel accord des familles... Il est évident que des inégalités se creusent entre les élèves, que des familles souffrent de cette privation d’école mais utiliser l’argument de la fracture sociale pour justifier une reprise dans de mauvaises conditions est inacceptable. Il est intolérable de sacrifier les enseignant.es, les élèves et leurs familles sur l’autel de l’économie.

Nous ne voulons pas d’une reprise improvisée, mal préparée, et qui ne pourrait se dérouler que dans de mauvaises conditions. Nous prendrons toute notre place dans les négociations avec le ministère de l’Éducation Nationale, l’Etat et leurs représentants locaux pour qu’au moment de la reprise les conditions sanitaires les meilleures soient réunies. Une vraie stratégie sanitaire est encore à construire.

Pour reprendre la classe, nous exigeons que toutes les garanties soient données aux enseignant.es, aux élèves et à leurs familles. Cela passe à minima par un dépistage massif des élèves et des personnels, des désinfections des locaux, une mise à disposition de masques et de gel hydroalcoolique et un accueil limité, organisé au plus près des réalités sociales et géographiques.

SAÔNE-ET-LOIRE - Covid-19 : 143 personnes testées positives depuis le 11 mai

COVID19 71.jpg
Actualisé ce 08 juillet - Les chiffres covid du jour. Toujours 19 personnes hospitalisées dans les hôpitaux et cliniques de Saône-et-Loire

CHARBONNIERES : Deux superbes spécimen !

CHENILLE CHARBONNIERES2 - 1.jpg
« Dimanche après-midi, deux belles chenilles du Sphinx à tête de mort se régalaient tranquillement dans le jardin de ma voisine Marie » raconte Rémy...

MÂCON : Le port de plaisance prépare son passage sous « pavillon bleu »

port Mâcon plaisance.jpg
Philippe Schneberger, conseiller délégué aux équipements touristiques de la Ville de Mâcon, annonçait ce matin l’intention de la municipalité d’obtenir dans les toutes prochaines années, le label « pavillon bleu » pour le port de plaisance.

MÂCON : Opération délicate ce matin au port de plaisance

opération port Mâcon (26).JPG
Un bateau de 18 tonnes a été remis à l’eau ce matin au port de plaisance lors d’une opération inédite pour la capitainerie, qui a duré plus d'une heure.

SAÔNE-ET-LOIRE : Un territoire porté par l’axe dynamique Mâcon – Chalon

INSEE SETL 07072020 - 1.jpg
Les détails de dernière étude de l'INSEE Bourgogne-Franche-Comté

SAÔNE-ET-LOIRE - Municipales 2020 : La préfecture a pris les choses en main à St-Ythaire

St-Ythaire est une commune de l'arrondissement de Mâcon, faisant partie du pays du Brionnais, qui comptait 125 habitants au recensement 2015 et pas de candidats.es aux dernières élections municipales. Comment ça se passe dans ces cas-là ? La réponse...

MÂCON : Les campeurs sont au rendez-vous !

CAMPING MACON 0507 - 23.jpg
Situé dans un écrin de verdure de cinq hectares, le camping quatre étoiles de Mâcon a accueilli ce week-end les premiers vacanciers étrangers, mais pas que.

LA ROCHE VINEUSE : Près de 80 entrepreneurs au pique-nique des entre'entrepreneurs, à la Roche bleue, pour se reconnecter en douceur

ECOGITACTIONS LAROCHE 0307 - 1.jpg
Séverine Lasserre, maitresse des lieux, ne voulait pas débuter l'été sans proposer une rencontre entre entrepreuneurs. C'est chose faite avec son réseau écogit'actions. C'était vendredi. Retour sur ces retrouvailles.

CHARNAY-LES-MÂCON : Christine Robin, première femme à la tête de la commune

Conseil_installation_Charnay_03072020_0015.jpg
Ce vendredi, c'est dans la grande salle de la Verchère et non en mairie – mesures de distanciations physiques post COVID obligent – qu'avait lieu le conseil d’installation de la nouvelle équipe municipale élue dimanche dernier.

SOLOGNY : Le caveau des Terres secrètes a ré-ouvert ses portes !

CAVEAU SOLOGNY VIGNERONS TERRES SECRETES ROSE - 12.jpg
Il manquait à la vie de ce joli petit coin de France, à la croisée des communes de Berzé-la-Ville, Sologny et Milly-Lamartine.

CONSEIL MUNICIPAL DE MÂCON : La baisse de subventions allouées aux écoles sur la table

C'est par une question diverse posée par Delphine Mermet (opposition) en fin de conseil que le sujet a été mis sur la table. Catherine Carle-Viguier a expliqué sa décision. Sa réponse en intégralité.

MACON : 150 personnes à la manifestation pour l'hôpital

manifestation santé Mâcon.jpg
Actualisé - La manifestation a vu la participation de Jacques Asdrubal, médecin-chef des urgences.