mardi 7 juillet 2020
  • Route_71_290x400 (2).jpg
  • EDENWALL STAGES ETE2020 - 1 (2).jpg
  • JVEUXDULOCAL MACON2105 (2).jpg
  • EGC BOURG CHALON - 1.jpg

Dé-confinement : les retraités sont des citoyens à part entière

Le gouvernement, après avoir tenté d’imposer aux retraités et personnes âgées l’obligation de rester confinés au-delà du 11 mai, parle désormais de recommandation. C’est pour leur bien nous-dit-on. Non, c’est parce que le gouvernement de la 6e puissance du monde est incapable d’assurer la protection de leur dé confinement ! Si la non-discrimination était confirmée fin avril la question des protections à mettre à disposition resterait posée.

L’État doit garantir à tous la liberté de se déplacer
L’Etat a le devoir de faire respecter les libertés et de créer les conditions de leur exercice. Fait inquiétant, le Conseil d’État dans une ordonnance du 15 avril a rejeté la demande de plusieurs syndicats, dont la CGT, visant à ordonner au gouvernement de prendre davantage de mesures concernant le dépistage systématique et régulier du personnel et des résidents dans les EHPAD, promis par le ministre de la Santé.
Autre fait tout aussi inquiétant, le ministre des Affaires Etrangères a confirmé que les masques commandés le 10 avril ne seront livrés qu’à la fin du mois de juin…Comment le gouvernement compte-t-il assurer dans de bonnes conditions le dé confinement à partir du 10 mai ?

Le pays a les moyens d’assurer notre liberté de circulation
Les retraités et les personnes âgées représentent la grande majorité des 18 millions de citoyens qui verraient leur sortie du confinement renvoyée à leur responsabilité. Si « la main invisible du marché » s’avère incapable de le faire, c’est au gouvernement de mettre en place les conditions du dé confinement, qui sont les meilleurs remèdes contre la propagation du virus :

  • Généralisation des masques à toute la population.
  • Dépistage pour tous, non pas seulement pour ceux qui présentent des symptômes, mais surtout pour ceux qui n’en présentent pas et qui peuvent être porteurs du virus, sans le savoir,
  • Réquisition de logements et bureaux vides pour héberger, isoler et soigner celles et ceux qui sont contaminés
  • Campagne de vaccination dès la sortie du vaccin.

 

Nous exigeons que partout soient mises en place ces dispositions dans l'attente d'un vaccin ou d’un traitement efficace.

La CGT des Retraités du Mâconnais Clunysois et Tournugeois

 

CONSEIL MUNICIPAL DE CHARNAY : Serge Gaulias démissionne

Il s'en est expliqué ce soir au téléphone à macon-infos.

MUNICIPALES À ST-LAURENT - Jacques Doussot : « Nos adversaires animent une ambiance délétère en avançant des propos erronés »

AIMER STLAURENT 24JUIN  - 1.jpg
Jacques Doussot, qui conduit la liste « Aimer St-Laurent », fait usage de son droit de réponse suite à l’article « Saint-Laurent Autrement » une nouvelle dynamique paru sur macon-infos le 23 juin.

SAINT-LAURENT-SUR-SAÔNE : La liste « Saint-Laurent Autrement », une nouvelle dynamique

SAINT LAURENT election 2e tour.JPG
La liste « Saint Laurent Autrement » arrivée en seconde position au premier tour des élections municipales en mars dernier avec seulement neuf voix d'écart par rapport à la liste du maire en place, se positionne aujourd'hui, comme l'alternative réformatrice et constructive.

André Accary : "Confions aux Départements la gestion unique et entière des Ehpad, et supprimons les ARS"

ACCARY ANDRE ARS.jpg
Le Président du conseil départemental de Saône-et-Loire s'exprime dans une tribune à l'occasion du Ségur de la Santé.

POLITIQUE : Jérôme Durain pose au Gouvernement la question de la responsabilité des élus locaux

Le Sénateur de Saône-et-Loire estime que « L'Etat qui décide de tout ne peut pas reporter sa responsabilité sur les élus locaux »

EXPRESSION POLITIQUE : « Les masques, où est la vérité ? » demande instamment Marie Mercier

La sénatrice de Saône-et-Loire fait part de la consternation, voire du dégoût des professions médicales et para-médicales...