mardi 7 juillet 2020
  • Route_71_290x400 (2).jpg
  • EDENWALL STAGES ETE2020 - 1 (2).jpg
  • JVEUXDULOCAL MACON2105 (2).jpg
  • EGC BOURG CHALON - 1.jpg

Communiqué de Interbio Bourgogne - Franche-Comté

Après sa récente consultation, le Conseil Régional de Bourgogne - Franche-Comté supprime la possibilité de verser l’aide au « Maintien » en agriculture biologique. Notre réseau bio, rejoint par d’autres organisations agricoles et par les associations environnementales et de consommateurs, souhaite exprimer publiquement son incompréhension.

Alors qu’à Bruxelles les Etats peinent à négocier le contenu et le niveau de « verdissement » de la prochaine Politique Agricole Commune et que la programmation 2015-2020 joue les prolongations pour une période incertaine de transition d’au moins deux ans, le Conseil Régional de Bourgogne - Franche-Comté, autorité de gestion des fonds agricoles européens, annonce la fermeture de l’aide dite « Maintien en Agriculture Biologique » (MAB).

Cette décision interdit toute possibilité pour un agriculteur de Bourgogne - Franche-Comté d’activer ce soutien et qui constitue avec l’aide à la conversion, l’une des deux mesures phares mises en place par l’Europe pour soutenir les fermes engagées en bio et développer ce mode de production.

Rappelons que la mesure « Conversion à l’Agriculture Biologique » (CAB) est destinée à accompagner financièrement sur cinq ans le passage en bio, changement de système techniquement et économiquement délicat. Mesure d’aide obligatoire, elle reste offerte aux candidats à la conversion, même si son plafonnement varie selon les territoires et les cofinanceurs.

La mesure dite « Maintien », vise à compenser les surcoûts liées aux pratiques, pérenniser les engagements et à rémunérer les services environnementaux liés au passage en bio : arrêt des pollutions diffuses affectant l’air, les sols et les eaux, et protection de la biodiversité entre autres. Ayant pris en 2017 la décision de ne plus assurer sa part dans le cofinancement de cette aide, l’Etat a renvoyé aux régions et autres financeurs potentiels, la possibilité d’en assumer la charge. Le Conseil Régional, à la demande de notre réseau bio, a accepté d’allouer pour l’année 2018 sur ses fonds propres et avec le soutien des Agences de l’Eau une enveloppe exceptionnelle destinée à compenser le retrait brutal de l’Etat.

Cette enveloppe n’a pas été renouvelée en 2019, et les Agences de l’Eau sont restées, sur leurs territoires, les seuls acteurs à financer l’aide « Maintien ». Au regard de l’enjeu que constitue dans notre région la restauration de la qualité de l’eau, et bien qu’affectées par une baisse drastique de leurs ressources, certaines agences avaient, sur des zones jugées prioritaires, maintenu le financement de cette aide dans leur programme.

Pourtant, jugeant insuffisantes les perspectives d’engagement financier dans ce contexte de restriction budgétaire et de baisse des cofinancements, la Région a fait le choix de fermer la mesure « MAB » et de réserver la totalité de l’enveloppe au financement des conversions alors même que la dynamique des engagements en bio pour 2020 n’a pas encore été évaluée et qu’une révision des affectations aurait été possible à la mi- année...

Notre réseau, rejoint par d’autres organisations agricoles et par les associations environnementales et de consommateurs, juge prématuré cet arbitrage auquel il s’est vivement opposé à l’occasion de la récente consultation des acteurs territoriaux et agricoles par le Conseil Régional.

La fermeture, non concertée, de cette mesure, risque de mettre en difficulté des agriculteurs qui, à l’issue de la période de conversion, comptaient sur l’aide «Maintien» pour consolider leur engagement, en particulier dans des secteurs de production déjà fragilisés (élevage allaitant notamment).

En incohérence avec les annonces fortes de la Région sur son engagement en faveur de l’agro-écologie et de l’environnement, cette décision, prise hâtivement en dépit des nombreux avis exprimés, est une bien piètre reconnaissance des bienfaits et des services apportés par l’agriculture biologique tant en matière d’environnement que d’alimentation et de santé.

 

VINS DE BOURGOGNE - Millésime 2020 : bien parti pour être (très) précoce

Après la fleur, le millésime 2020 reste très en avance. Ce sera peut-être l’un des plus précoces de Bourgogne.

DIJON : Plus d’un millier de personnes rassemblées « contre le racisme et les violences policières »

8446_1_full.jpg
La manifestation de ce mardi 9 juin 2020 à Dijon s’est déroulée en deux temps peut-on dire, le temps du rassemblement et des messages forts contre le racisme sur la place de la Libération, puis un temps davantage tourné contre les forces de l’ordre.

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ : 100% des sièges des TER et des TGV seront disponibles à compter du 5 juin

Mi-juin, le service des TER atteindra son niveau normal d'été avec 480 trains en circulation. Pour les TGV, le trafic régional sera à 60% de la normale jusqu'au 3 juillet.

COVID EN BOURGOGNE-FRANCHE-COMTE : Rester prudents dans la durée pour éviter la reprise de l’épidémie

Capture d’écran 2019-11-10 à 15.11.56.png
2 638 tests ont été réalisés cette semaine en Saône-et-Loire. 26 se sont révélés positifs.

DÉCONFINEMENT : Un 1er grand ouf !

CARTE DECONF.jpg
La Saône-et-Loire est en vert ! Plus de limitation de circulation de 100 kilomètres à partir du 2 juin. Les plages, les musées, les salles de spectacles, seront rouverts, ainsi que les piscines et les salles de sport. Les cinémas rouvriront fin juin. Toutes les mesures annoncées par le Premier ministre.

La Bourgogne-Franche-Comté repasse en vert : « Une décision majeure pour l’économie régionale »

Le Premier ministre a annoncé que la région Bourgogne-Franche-Comté sera classée parmi les zones “vertes” à partir du 2 juin.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ - Covid-19 : L'ARS accompagne la reprise d'activité dans les piscines

Capture d’écran 2019-05-17 à 22.59.02.png
1.001 décès sont à déplorer en milieu hospitalier depuis le début de l'épidémie de Covid-19. Le dépistage a permis de détecter 18 nouveaux cas en une journée.

EXPRESSION CITOYENNE : « Vraiment, on en est là ??? » (suite)

Actualisé - Une adhérente handicapée de l'A.M.i habitant à Mâcon mais confinée à Dijon s'était vue refusée l'octroi d'un masque par la Ville de Dijon. La municipalité s'est excusée après de l'A.M.i

BOURGOGNE : Très grosse saisie de cannabis et de médicaments sur l'A31

Les douaniers ont reçu les félicitations du minsitre Gérald Darmanin.

CORONAVIRUS - Covid-19 : Dix décès de patients en une journée en Bourgogne-Franche-Comté

La nouvelle stratégie de tests de l'ARS a détecté dix nouveaux cas en une journée dont un en Saône-et-Loire et un en Côte-d'Or.

CORONAVIRUS : Plus de 1 500 tests réalisés en une journée en Bourgogne-Franche-Comté

Capture d’écran 2019-11-10 à 15.11.56.png
En Bourgogne-Franche-Comté, 959 décès sont à déplorer en milieu hospitalier depuis le début de l'épidémie de Covid-19. La nouvelle stratégie de tests de l'ARS a détecté 13 nouveaux cas en une journée dont un en Saône-et-Loire et deux en Côte-d'Or.