samedi 11 juillet 2020
  • Route_71_290x400 (2).jpg
  • EDENWALL STAGES ETE2020 - 1 (2).jpg
  • JVEUXDULOCAL MACON2105 (2).jpg
  • EGC BOURG CHALON - 1.jpg

La vigne en avance de près de 3 semaines !...

 

Communiqué du BIVB

 

La vigne en avance de près de 3 semaines !

La filière l’affiche sur les réseaux sociaux depuis 2 mois : malgré la pandémie, « #laVigneContinue ». Et cette année, en Bourgogne, le millésime 2020 semble particulièrement pressé de naître : après un hiver doux et un début de printemps plutôt chaud, la vigne affiche, fin avril, 2 à 3 semaines d’avance sur le millésime 2019.
Avec l’alternance de pluie et de belles journées ensoleillées qui s’annonce, la floraison est attendue d’ici la mi-mai, soit très précocement par rapport à la moyenne des 25 dernières années, située autour du 9 juin.


Les vignerons se sont donc organisés très tôt pour continuer à travailler, dans le respect des gestes barrières. Plus récemment, la problématique de la main-d’œuvre saisonnière a occupé les esprits. François Labet, Président délégué du BIVB explique : « En effet, les travaux qui vont s’enchaîner dans les vignes jusqu’aux vendanges vont nécessiter de plus en plus de personnel. Une première mobilisation a permis de réussir les travaux du printemps. La question de l’organisation des vendanges est désormais centrale. Notre filière attend des réponses de l’Etat à ses propositions d’organisation. »

 

Le marché français au point mort, les marchés export au ralenti

A l’export, les résultats du 1er trimestre sont bons, compte-tenu du contexte mondial : après deux premiers mois très positifs, mars est plus contrasté. Les volumes expédiés sont stables, à - 0,7 % / 1er trimestre 2019 (en hausse par rapport à 2018). « Nous ne disposons pas encore des chiffres d’avril, mais il est certain que nous nous attendons à une forte baisse des exportations » a indiqué Louis-Fabrice Latour, Président du BIVB. « Certains marchés fonctionnent bien, en particulier grâce aux magasins. C’est notamment le cas de la Grande-Bretagne, des Monopoles Canadiens et Scandinaves. L’Asie repart, même si nous n’avons pas encore retrouvé notre rythme de croisière ».


Le marché français est beaucoup plus compliqué. La Bourgogne est l’un des vignobles qui est le plus lié à la filière Hôtellerie-Restauration. Celle-ci représente à peu près 50 % de ses ventes dans le monde. En France, c’est un pilier de la commercialisation des vins de Bourgogne. « Nous sommes solidaires des restaurants. Tant qu’ils ne rouvriront pas, une partie de nos vins restera dans nos caves. ». La Grande Distribution ne compense pas, d’autant que la vente directe est également très ralentie, du fait de la fermeture des caveaux et de l’absence de tourisme. Quelques domaines et négoces développent la vente en ligne, via leur propre site ou des plateformes nationales et internationales, mais cela reste assez rare. Plusieurs entreprises se sont également lancées dans le drive pour satisfaire la demande locale.


Louis-Fabrice Latour poursuit : « Jusqu’à présent, la Bourgogne a tenu bon, grâce à la diversité de ses acteurs, de ses vins et de ses marchés. Nous avons notamment constaté une demande plus forte sur les appellations à bon rapport qualité prix de Bourgogne (AOC Bourgogne ou Mâcon plus dénominations géographiques, Bourgogne Aligoté, Crémant de Bourgogne, Villages). Mais nous nous attendons à des temps plus difficiles, au moins jusqu’à la réouverture des hôtels, bars à vins et restaurants. »


Dans ce contexte, les deux Présidents du BIVB soutiennent les demandes faites par le CNIV* (Comité National des Interprofessions à Vins), au nom de la filière, au gouvernement, mercredi 6 mai. « Nous avons besoin d’un accompagnement global pour la maîtrise des volumes de la filière mis en marché » explique François Labet « Dans ce dossier, la Bourgogne porte particulièrement la demande d’exonération des charges salariales et patronales qui aiderait beaucoup d’entreprises.

Nous souhaitons également que le gouvernement prenne les mesures pour mettre fin à la taxe américaine de 25 % appliquée ad valorem à nos vins suite au différend Boeing/Airbus, qui impacte directement notre chiffre d’affaires. Nous espérons que nous serons rapidement entendus. »

* A ce propos, lire le communiqué publié par le CNIV : cliquez ici

 

Les vins de Bourgogne s’inscrivent dans le quotidien de leurs consommateurs

Les vins de Bourgogne, symboles de convivialité, ont voulu marquer leur soutien en ces temps particuliers, où la France et une partie du monde se sont retrouvées confinées. Le Bureau Interprofessionnel des Vins de Bourgogne (BIVB) a lancé une campagne de communication auprès des professionnels et du grand public. Son objectif : montrer que l’activité continue, notamment à la vigne, et se rapprocher de ses clients, pendant cette période particulière.

Parmi toutes les actions mises en place, une campagne, baptisée #AventuresConfinées, est diffusée sur les principaux réseaux sociaux depuis mi-avril.
Via le support de la BD, chaque publication relate des situations du quotidien en confinement, magnifiées par un vin de Bourgogne au nom de Climat évocateur. Tel un clin d’œil à nos concitoyens cloîtrés, chaque aventure propose de réinterpréter la signification d’un nom de Climat bourguignon au regard des événements actuels.

Les dessins sont réalisés dans un style épuré, avec des lignes fines et modernes. Au total, ce sont 10 aventures que le BIVB a publié pour autant de noms de Climats qui font travailler l’imagination : Chablis Premier Cru « Les Beauregards », Chassagne-Montrachet Premier Cru « Tonton Marcel », Irancy « Croix Rouge », Chambolle-Musigny Premier Cru « Aux Beaux Bruns », Mercurey Premier Cru « La Mission », Saint-Véran « Les Copines », Chablis Premier Cru « Les Fourneaux », Santenay Premier Cru « Passetemps », Gevrey-Chambertin « En Songes », Givry « La Corvée ».

Cette campagne est une réussite, les publications ayant été vues plus de 200 000 fois les trois premières semaines. Elle a notamment animé le groupe facebook Les Bourgogne avec vous, créé pour permettre aux amateurs et amis du vignoble de suivre son actualité et partager leurs souvenirs (1 500 membres en 3 semaines). Les vignerons et négociants ont également utilisé ce groupe pour offrir aux internautes des images de leur quotidien à travers le hashtag #LaVigneContinue.

 

BOURGOGNE : Les vignes n’attendent plus que leurs vendangeurs !

Il est temps de postuler. Pôle emploi vous dit comment.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : Seulement un quart des rivières sont en bon état écologique

A l'inverse, 86% des nappes phréatiques sont en bon été chimique.

Moustique-tigre : Sous surveillance en Bourgogne-Franche-Comté

MOUSTIQUE TIGRE BFC.jpg
L'ARS indiquent les gestes à adopter pour éviter son implatation

VINS DE BOURGOGNE - Millésime 2020 : bien parti pour être (très) précoce

Après la fleur, le millésime 2020 reste très en avance. Ce sera peut-être l’un des plus précoces de Bourgogne.

DIJON : Plus d’un millier de personnes rassemblées « contre le racisme et les violences policières »

8446_1_full.jpg
La manifestation de ce mardi 9 juin 2020 à Dijon s’est déroulée en deux temps peut-on dire, le temps du rassemblement et des messages forts contre le racisme sur la place de la Libération, puis un temps davantage tourné contre les forces de l’ordre.

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ : 100% des sièges des TER et des TGV seront disponibles à compter du 5 juin

Mi-juin, le service des TER atteindra son niveau normal d'été avec 480 trains en circulation. Pour les TGV, le trafic régional sera à 60% de la normale jusqu'au 3 juillet.

COVID EN BOURGOGNE-FRANCHE-COMTE : Rester prudents dans la durée pour éviter la reprise de l’épidémie

Capture d’écran 2019-11-10 à 15.11.56.png
2 638 tests ont été réalisés cette semaine en Saône-et-Loire. 26 se sont révélés positifs.

DÉCONFINEMENT : Un 1er grand ouf !

CARTE DECONF.jpg
La Saône-et-Loire est en vert ! Plus de limitation de circulation de 100 kilomètres à partir du 2 juin. Les plages, les musées, les salles de spectacles, seront rouverts, ainsi que les piscines et les salles de sport. Les cinémas rouvriront fin juin. Toutes les mesures annoncées par le Premier ministre.

La Bourgogne-Franche-Comté repasse en vert : « Une décision majeure pour l’économie régionale »

Le Premier ministre a annoncé que la région Bourgogne-Franche-Comté sera classée parmi les zones “vertes” à partir du 2 juin.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ - Covid-19 : L'ARS accompagne la reprise d'activité dans les piscines

Capture d’écran 2019-05-17 à 22.59.02.png
1.001 décès sont à déplorer en milieu hospitalier depuis le début de l'épidémie de Covid-19. Le dépistage a permis de détecter 18 nouveaux cas en une journée.

EXPRESSION CITOYENNE : « Vraiment, on en est là ??? » (suite)

Actualisé - Une adhérente handicapée de l'A.M.i habitant à Mâcon mais confinée à Dijon s'était vue refusée l'octroi d'un masque par la Ville de Dijon. La municipalité s'est excusée après de l'A.M.i