vendredi 30 octobre 2020
  • SORTEZ DE CHEZ VOUS_350x550.jpg
  • Effilogis MACON INFOS -280x410-mc.jpg
  • Connectons-nous-2020 MACON VIGNETTE.jpg

PALAIS JUSTICE TRIBUNAL MACON COVID.jpg

La Justice à Mâcon est restée ouverte et accessible pendant tout le confinement a souligné le président ce jeudi au cours d'un point presse. Etat des lieux et état d'esprit.

Le point presse s'est tenu en présence du procureur de la République Eric Jallet et de la bâtonnière du Barreau de Mâcon Karen Charret.

Bien que superbement oubliée dans les différentes déclarations du Premier ministre et du président de la République, la Justice, et donc le tribunal de Mâcon, « n'a jamais fermé sa porte. Evidemment, les mesures de protection sanitaires ont été appliquées, mais à travers un plan de continuité d'activité. Nous avons donc continué à travailler pour répondre aux urgences pénales et civiles, directeur de greffe, procureur et président présents tout le temps. Nous avons fait tourner la machine, grâce aussi à la disponibilité de la bâtonnière et la présence de la Cour d'appel. La justice à l'arrêt est une idée fausse à Mâcon ! » Le président tenait à tordre le coup à cette croyance.

« Chaque semaine, nous avons transmis un document mentionnant les fonctionnaires et magistrats présents, à la Cour d'appel et aux barreaux de Chalon et Mâcon. Sachez que sur 75 personnels qui composent ce tribunal, en moyenne 20 fonctionnaires et 5 à 10 magistrats étaient présents tous les jours. Le service d'accueil unique du justiciable est resté ouvert 5 jours sur 5. »

Un retard cumulé de 5 mois

Démonstration faite du fonctionnement continu de la justice à Mâcon, le procureur a précisé la nature de l'activité pénale pendant cette période particulière : « Les flagrances de violence intra-familiale, les infractions aux règles de confinement et les cambriolages de commerces ont été jugés. L'activité a été réduite du fait de l'intervention des forces de l'ordre. Les violences intra-familiales par exemple ont, certes, beaucoup augmenté, sans pour autant faire l'objet de procédures systématiques. Ce sont les interventions à domicile des policiers et gendarmes qui ont bondi de 30%.

Les comparutions immédiates ont bien eu lieu, décisions ont été rendues. Pour le reste, tout a été renvoyé. »

Quoi qu'il en soit, le tribunal accuse le coup d'un retard de cinq mois dans les dossiers non jugés. « Nous cumulons la grève des avocats et le covid » expliquait le président Mahrez Abassi. « Ce sont quelque 400 dossiers d'affaires familiales qui attentent une décision de justice » complétait-il. « J'évoque ces affaires-là car la famille va constituer une priorité pour le déconinement dès ce lundi. »

« Nous avons en effet une problématique de stock » enchainait le procureur. « Nous sommes confrontés à une ½ année blanche avec une semaine d'audiences prises en tout et pour tout depuis le début de l'année. Tout cela sera jugé entre septembre et décembre 2020. »

Pour le civil, même principe de reprise dès lundi. « Tout le monde revient sauf problème de garde d'enfants, vulnérabilité particulière, ou problème de transport. Nous allons reprendre progressivement avec 50 à 80% des dossiers. Mais la sécurité sanitaire de tous sera assurée. Pas question de faire du tribunal de Mâcon un cluster. »

Les magistrats auront 4 masques lavables chacun fournis par la Cour d'appel.

Les avocats lourdement frappés par le confinement mais mobilisés

Karen Charret, nouvelle bâtonnière, invitée à ce point presse par le président, s'est exprimée au nom des avocats, rappelant que juste avant le confinement pour covid, ils mettaient fin, le 9 mars, à 2 mois et ½ de grève contre la réforme des retraites...

Dur coup du sort pour une profession qui se retrouve sinistrée. « Les cabinets ont fonctionné en mode dégradé, en télé-travail et avec du chômage partiel. Mais il nous fallait rester connectés.es autant que possible, par téléphone ou par mail, car nous savons combien, par exemple, les logements sont comme des prisons pour certaines familles. Sachez également que le Conseil de l'Ordre s'est tenu le 6 avril, malgré tout, car nous savons qu'après la crise sanitaire, c'est une crise économique qui nous attend. Nous avons établi un partenariat avec la Chambre de commerce, qui va se traduire par une charte d'accompagnement des entrepreneurs en difficulté. »

Pour la reprise, il faudra aux avocats se faire une raison : il y aura par ailleurs un phasage horaire, avec un timing des prises de paroles. Tout le monde ne sera pas convoqué à la même heure. La fameuse salles des pas perdus (le grand hall d'entrée), ne sera pas accessible à plusieurs. 

En revanche, pas d'audience supplémentaire a précisé le procureur.

« Cette reprise est espérée autant que redoutée » a conclu la bâtonnière, « car toute personne est désormais considérée comme une aide autant qu'une menace. Il faudra s'y faire.

En terme de masques, chacun en a un en tissu et en aura trois de plus lundi. »

Oubliés mais déterminés

Les mots de conclusion de ce point presse ont été prononcés par le président avec une grande force : « Oui, nous sommes les grands oubliés de la crise alors que nous sommes les gardiens de l'ordre. Je vous met au défi de trouver un mot sur la Justice dans les déclarations du président de la République et du Premier ministre... et pourtant nous l'avons fait, avec des malades dans nos rangs. Mais nous n'avons pas peur ici à Mâcon. Nous répondons à l'angoisse et nous assumerons notre rôle. On sera là ! pour les familles, pour les agriculteurs qui auront besoin de mandataires etc. On sera là et ensemble nous réussirons. »

Des masques périmés et un don

Au départ, le palais de justice de Mâcon avait un stock de masques périmés qui a malgré tout été utile. Mais c'est donc la distanciation physique qui a prévalu, la présence de gel hydro-alcoolique dans tous les endroits, ainsi que les plexiglas mobiles. « Nous avions masques non-périmés que nous avons donnés à l'hôpital de Mâcon. Ensuite, nous avons eu droit à une dotation. Aujourd'hui, chaque service est pourvu. »

Rodolphe Bretin

 

COMMERCES ALIMENTAIRES : Il n’y aura pas de pénurie !

CONFINEMENT rayon devalise 3.JPG
Ce sont des scènes de déjà vu ! Des embouteillages à l’approche des centres commerciaux, des chariots (sur)remplis, des files interminables aux caisses, des rayons dévalisés…

LOISIRS EDUCATIFS : Les vacances au CLEM, un régal !

CLEM 26OCT2020 - 2.jpg
Mais il n'y a pas que la patisserie qui régale la jeunesse...

MILLY-LAMARTINE : Sur les chemins de Jack…

MILLY auberge de jack 1.jpg
En 1902, le nom de Lamartine était adjoint à celui de Milly... Depuis le 17 septembre 2020, celui de Johan Ducrozet est associé à Milly-Lamartine ! Il s'agit du nouveau propriétaire de L'Auberge de Jack, place de l'Église.

EDITO : Plus de restrictions mais pas plus de moyens, c'est un peu juste M. le Président

Nombre de personnels hospitaliers en particulier, et de fonctionnaires en général, ont dû avoir quelque peu mal aux oreilles mercredi en entendant le président de la République dire à des soignants, sans détour, ce qui est aujourd'hui la politique des services publics en France : « pas de problème de moyen, simplement un problème d’organisation ». Ah...

DAVAYÉ : Apprenez à conduire ces engins et devenez tractoriste dans les vignes

TRACTORISTE ABCDAVAYE - 1.jpg
Le campus ABCDavayé propose une demi-journée de recrutement pour ses formations de tractoristes samedi 4 octobre, sur le site de formation. Insertion professionnelle garantie à l'issue.

MÂCONNAIS/VAL DE SAÔNE : La grande rentrée des orchestres d’harmonie

HARMONIE reprise 2020.JPG
Après six mois d’inactivité, les musiciens ont retrouvé leurs partitions et le bonheur de jouer ensemble. À cette occasion, l’Harmonie municipale de Mâcon, les Sauveteurs de Saint-Laurent, la Jeanne d’Arc de Manziat et l’Union Musicale de Manziat ont ouvert leurs portes à Mâcon Infos.

MÂCONNAIS SUD BOURGOGNE : Christine Robin ré-élue présidente du PETR

CHRISTINE ROBIN PETR 2020 - 1.jpg
Elle a été opposée à Marie Fauvet, maire de Cluny, également candidate hier soir.

MÂCONNAIS SUD BOURGOGNE - Octobre rose : 43 rendez-vous pour sensibiliser au dépistage du cancer du sein

programme 2020 Octobre rose  Mâconnais (82).JPG
Les partenaires qui participent à l’organisation des diverses animations d’Octobre rose ont annoncé le programme de cette édition 2020 lors d’une conférence de presse.

SOLUTRÉ : L’exposition “Animaux disparus – Enquête à l’âge de glace” inaugurée

Musée_Préhistoire_Solutré_inauguration_expo_animaux_disparus_montage0001.jpg
Initialement prévue au printemps et reportée en raison de la crise sanitaire, l’exposition a ouvert ses portes au public le 15 juillet. Elle a été officiellement inaugurée ce samedi matin en présence de nombreux élus locaux et départementaux.

COVID-19 : 4 classes fermées en Mâconnais

Capture d’écran 2019-11-10 à 15.11.56.png
Actualisé le 11 septembre : Pas de fermeture de classe supplémentaire en Saône-et-Loire ; 1 fermeture dans l'Yonne et à Dijon. Le bilan complet dans l'académie de Dijon.

MÂCON-CHARNAY : L'ESMP en journées d'intégration à Edenwall

ESMP MACON INTEGRATION 1009 (5).jpeg
Ce qu'en dit la directrice Céline Lacour. A voir aussi, notre reportage photos

VINS DE BOURGOGNE : Une mention « premier cru » pour l’AOP « Pouilly-Fuissé »

POUILLY FUISSE PREMIER CRU - 1.jpg
Le comité national des appellations d’origine relatives aux vins et aux boissons alcoolisées, et des boissons spiritueuses, réuni en séance le 3 septembre, a approuvé la reconnaissance de 22 climats accompagnés de la mention «premier cru» qui pourront être adjoints à l’AOP «Pouilly-Fuissé». Une 1ère pour une appellation communale du Mâconnais, saluée par la présidente de Région.

PRISSÉ - Vignerons des Terres Secrètes : Des vendanges avec l'ESAT d'Hurigny pour une cuvée très spéciale...

VTS VENDANGES ESAT HURIGNY - 2.jpg
C'est encore le temps des vendanges et celui des révélations. Révélis, un nom à retenir... découvrez vite de quoi il s'agit.

DAVAYÉ : Marie-Guite Dufay en propriétaire-récoltante à la rentrée du lycée Lucie Aubrac

MGDUFAY RENTREE 2020 DAVAYE - 18.jpg
La présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté aura mis elle aussi la main à la vigne en ce mardi de rentrée scolaire et – toujours – de vendanges. Venue de Besançon où elle était le matin pour visiter un autre lycée agricole, elle est arrivée en début d'après-midi à Davayé.

EDITO - Crise sanitaire : Le temps du sevrage télévisuel est venu

PROFESSEUR TOUSSAINT EDITO3 - 1.jpg
Enfin une 4ème voix pour appeler à la raison et à la mesure. Une vidéo à mettre entre toutes les mains ! Attention, cure de désintoxication télévisuelle nécessaire, l'overdose est proche et notre démocratie en pâtit sérieusement.

SANTÉ : Le moustique tigre est à Replonges, Charnay, Crêches, Mâcon

MOUSTIQUE TIGRE REPLONGES - 1.jpg
ACTUALISÉ le 18 août : 7 cas de maladies répertéroriés depuis juin 2020 en région. ACTUALISÉ le 17 août : Vous avez été très nombreuses et nombreux à réagir et à nous signaler la présence de ce moustique en Mâconnais. Il peut provoquer des maladies telles la dengue, le chikungunya ou le zika. Mais l'ARS confirme que la région n'est pas au stade épidémique.

GENDARMERIE : Du changement à la compagnie de Mâcon

MACON cie gendarmes 0820.JPG
Le capitaine Laurent Gay-Peiller a pris le commandement de la compagnie de Mâcon le 1er août. Il sera secondé par la capitaine Jessica Martin qui arrive de Dijon.

DAVAYE - Lycée Lucie Aubrac : Les résultats définitifs des examens 2020 sont tombés !

ligne blanche.JPG
Des taux de réussite variant de 66 à 100 % selon les filières, et 58 mentions !