dimanche 25 octobre 2020
  • SORTEZ DE CHEZ VOUS_350x550.jpg
  • Effilogis MACON INFOS -280x410-mc.jpg
  • Connectons-nous-2020 MACON VIGNETTE.jpg

reprise office tourisme Mâcon (17).JPG

Louis-Mickaël Grall, directeur de l’office de tourisme ddu Mâconnais-Beaujolais, pense avoir de bonnes raisons de regarder les prochains mois avec optimisme en l'absence d’une nouvelle vague épidémique.

 

Lors d’une rencontre avec la presse, il a souligné que cela sera possible si les Mâconnais et tous les habitants de la Bourgogne de Sud privilégient ces destinations pour leurs vacances ou leurs week-ends : « Inciter les habitants à visiter, à consommer sur leur territoire, est une stratégie qui était prévue avant l’épidémie et qui deviendra prioritaire dans le nouveau contexte, avec beaucoup de personnes qui resteront cet été dans la région. À partir du 23 juin, les diverses visites guidées du patrimoine prévues à Mâcon, au musée des Ursulines, avec dégustations chez les commerçants, les « wine tours » dans les vignobles du Mâconnais et du Beaujolais ou les viti pass pour visiter les caves en autonomie recommenceront tous les jours, sauf les dimanches. »

La vélo-gare à Charnay rouvrira uniquement les samedis et les dimanches pendant le mois de juin, pour revenir aux horaires habituelles en juillet.

« On constate un véritable engouement des Français pour leur pays. Nous allons essayer de servir cela. Le Mâconnais a tous les atouts pour devenir une destination touristique formidable : les paysages, la gastronomie, le patrimoine, les vignobles » argumente Louis-Mickaël Grall, qui rapelle que 30 à 40% des clients qui viennent à l'accueil de l'office sont des Mâconnais et des Saône-et-Loiriens.

Une autre catégorie de touristes sur laquelle compte l’office de tourisme est celle provenant des régions voisines, de Lyon en particulier, et du Jura et de la Savoie, pour des courts séjours.

En ce qui concerne les touristes étrangers, qui sont une clientèle essentielle pour les hôtels mâconnais, tout dépendra de l’ouverture des frontières à l’intérieur de l’espace Schengen et de l’Union Européenne. « Si les frontières de la Belgique, de l’Allemagne et des Pays-Bas restent ouvertes, ça peut sauver la saison touristique des hôtels. Pendant l’été, plus de la moitié de leurs clients viennent de ces trois pays, qui passent une nuit à Mâcon sur leur route vers le sud » explique le directeur, qui se propose de convaincre une partie de ces touristes de revenir pour des séjours entiers dans le Mâconnais. Aujourd'hui, les séjours représentent seulement 20% des nuitées.

La moitié des clients des hôtels du coin, sur une année entière, sont des gens qui viennent pour leurs affaires : des commerciaux, le personnel de chantiers, participants à des réunions, séminaires, congrès etc.

Une nouvelle catégorie ciblée par l'office est celle des « tribus », à savoir les groupes de touristes formés de plusieurs familles ou amis, pour des courts séjours : « Mâcon est bien placé géographiquement et a un grand potentiel pour cette clientèle, avec son côté convivial pour les adultes et celui familial avec des sites de loisirs adaptés aux enfants. De plus, il y a une bonne offre d’hébergement pour des groupes de 10-15 personnes. »

« Nous avons des chambres d’hôtes, des gites qui nous font savoir que les réservations reprennent. Ce qui devrait être le cas pour les hôtels avec l’ouverture des frontières. La saison est biaisée, mais on constate une reprise qui est assez rapide. »

Le passage vers le digital s’accélère

La direction de l’office de tourisme a fait le choix d’arrêter d’imprimer certains documents de communication comme le magazine de l’office ou le guide d’hébergement : « C’est une tendance qui est renforcée par les contraintes de sécurité sanitaire. Nous allons épargner ainsi environ 10 000 euros par an, argent que nous allons diriger, par exemple, vers des campagnes de communication sur Internet, surtout sur les réseaux sociaux. Nous allons investir également dans les bases de données pour connaître en temps réel des informations sur les horaires d’ouverture pour les structures d’hébergement et les sites de loisirs, qui fait de la vente à emporter parmi les restaurateurs etc. »

La base de données avec les prestataires en lien avec le tourisme de la Bourgogne du Sud a été actualisée pendant le confinement et alimentera à la fois le site web de l’office, l’application en ligne « Route 71 » et la plateforme de disponibilités en ligne pour l’hébergement dans le département.

Se rapprocher de Cluny et Tournus, et travailler avec la Région

Un autre objectif stratégique de l’office de tourisme est celui de travailler avec les offices de Cluny et Tournus pour construire ensemble des « produits touristiques » autour de la Bourgogne du Sud en tant que destination touristique qui regroupe des sites comme les abbayes de Cluny et Tournus, le grand situ de Solutré, la dizaine de chefs étoilés, le Touroparc, le château de Brancion, de Berzé, les caves viticoles.

Au niveau régional, l’office de Mâcon est partenaire du projet de promotion touristique en arrière-saison « l’automne en Bourgogne » avec des opérations en septembre comme « Les fantastiques pique-niques » et « La vélo gourmande ».

L’office, un soutien et un acteur essentiel de l’économie

Un des objectifs de l’office de tourisme cette année est de monter de la 2ème à la 1ère catégorie dans le classement national des offices, labélisation d’état qui est une condition pour garder le statut de station tourisme pour Mâcon et le territoire de l’agglomération (et bénéficier de dotations financières de l’état).

Pour être classé en première catégorie, l’office doit montrer qu’il fonctionne à partir d’un plan d’action structuré avec des objectifs annuels et une évaluation permanente de l’activité, également avec le soutien de la collectivité de tutelle qui est, dans son cas, la Mâconnais-Beaujolais Agglomération.  

« Nous avons choisi de rouvrir pour être aux côtés des commerçants, de nos partenaires, contribuer à l’ambiance vivante de notre ville. Nous souhaitons être un acteur central du centre-ville. Pendant le confinement, il y avait une permanence téléphonique pour répondre aux diverses demandes.

Une autre activité de confinement a consisté à épauler les gites, les chambres d’hôtes, et les petites structures qui sont adhérents de l’office de tourisme, dans la constitution des dossiers de demande d’aide financière de l’Etat, de la région ou du département.

Une grosse perte de chiffre d'affaires mais une situation saine

L’office de tourisme de Mâcon a enregistré 150 000€ de perte de chiffre d’affaires à cause de l’épidémie (réservations annulées pour les visites et les tours, ventes stoppées dans la boutique de l’office). « Mais puisque nous sommes un service public et pas en mode autofinancement, la fermeture de l’accueil et de certaines activités a engendré moins de dépenses. Donc, financièrement la situation est très saine, pas de quoi s’inquiéter » assurait le directeur.

Cristian Todea

 

reprise office tourisme Mâcon (14).JPG

reprise office tourisme Mâcon (11).JPG

reprise office tourisme Mâcon (13).JPG

reprise office tourisme Mâcon (4).JPG

reprise office tourisme Mâcon (8).JPG

MILLY-LAMARTINE : Sur les chemins de Jack…

MILLY auberge de jack 1.jpg
En 1902, le nom de Lamartine était adjoint à celui de Milly... Depuis le 17 septembre 2020, celui de Johan Ducrozet est associé à Milly-Lamartine ! Il s'agit du nouveau propriétaire de L'Auberge de Jack, place de l'Église.

EDITO : Plus de restrictions mais pas plus de moyens, c'est un peu juste M. le Président

Nombre de personnels hospitaliers en particulier, et de fonctionnaires en général, ont dû avoir quelque peu mal aux oreilles mercredi en entendant le président de la République dire à des soignants, sans détour, ce qui est aujourd'hui la politique des services publics en France : « pas de problème de moyen, simplement un problème d’organisation ». Ah...

DAVAYÉ : Apprenez à conduire ces engins et devenez tractoriste dans les vignes

TRACTORISTE ABCDAVAYE - 1.jpg
Le campus ABCDavayé propose une demi-journée de recrutement pour ses formations de tractoristes samedi 4 octobre, sur le site de formation. Insertion professionnelle garantie à l'issue.

MÂCONNAIS/VAL DE SAÔNE : La grande rentrée des orchestres d’harmonie

HARMONIE reprise 2020.JPG
Après six mois d’inactivité, les musiciens ont retrouvé leurs partitions et le bonheur de jouer ensemble. À cette occasion, l’Harmonie municipale de Mâcon, les Sauveteurs de Saint-Laurent, la Jeanne d’Arc de Manziat et l’Union Musicale de Manziat ont ouvert leurs portes à Mâcon Infos.

MÂCONNAIS SUD BOURGOGNE : Christine Robin ré-élue présidente du PETR

CHRISTINE ROBIN PETR 2020 - 1.jpg
Elle a été opposée à Marie Fauvet, maire de Cluny, également candidate hier soir.

MÂCONNAIS SUD BOURGOGNE - Octobre rose : 43 rendez-vous pour sensibiliser au dépistage du cancer du sein

programme 2020 Octobre rose  Mâconnais (82).JPG
Les partenaires qui participent à l’organisation des diverses animations d’Octobre rose ont annoncé le programme de cette édition 2020 lors d’une conférence de presse.

SOLUTRÉ : L’exposition “Animaux disparus – Enquête à l’âge de glace” inaugurée

Musée_Préhistoire_Solutré_inauguration_expo_animaux_disparus_montage0001.jpg
Initialement prévue au printemps et reportée en raison de la crise sanitaire, l’exposition a ouvert ses portes au public le 15 juillet. Elle a été officiellement inaugurée ce samedi matin en présence de nombreux élus locaux et départementaux.

COVID-19 : 4 classes fermées en Mâconnais

Capture d’écran 2019-11-10 à 15.11.56.png
Actualisé le 11 septembre : Pas de fermeture de classe supplémentaire en Saône-et-Loire ; 1 fermeture dans l'Yonne et à Dijon. Le bilan complet dans l'académie de Dijon.

MÂCON-CHARNAY : L'ESMP en journées d'intégration à Edenwall

ESMP MACON INTEGRATION 1009 (5).jpeg
Ce qu'en dit la directrice Céline Lacour. A voir aussi, notre reportage photos

VINS DE BOURGOGNE : Une mention « premier cru » pour l’AOP « Pouilly-Fuissé »

POUILLY FUISSE PREMIER CRU - 1.jpg
Le comité national des appellations d’origine relatives aux vins et aux boissons alcoolisées, et des boissons spiritueuses, réuni en séance le 3 septembre, a approuvé la reconnaissance de 22 climats accompagnés de la mention «premier cru» qui pourront être adjoints à l’AOP «Pouilly-Fuissé». Une 1ère pour une appellation communale du Mâconnais, saluée par la présidente de Région.

PRISSÉ - Vignerons des Terres Secrètes : Des vendanges avec l'ESAT d'Hurigny pour une cuvée très spéciale...

VTS VENDANGES ESAT HURIGNY - 2.jpg
C'est encore le temps des vendanges et celui des révélations. Révélis, un nom à retenir... découvrez vite de quoi il s'agit.

DAVAYÉ : Marie-Guite Dufay en propriétaire-récoltante à la rentrée du lycée Lucie Aubrac

MGDUFAY RENTREE 2020 DAVAYE - 18.jpg
La présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté aura mis elle aussi la main à la vigne en ce mardi de rentrée scolaire et – toujours – de vendanges. Venue de Besançon où elle était le matin pour visiter un autre lycée agricole, elle est arrivée en début d'après-midi à Davayé.

EDITO - Crise sanitaire : Le temps du sevrage télévisuel est venu

PROFESSEUR TOUSSAINT EDITO3 - 1.jpg
Enfin une 4ème voix pour appeler à la raison et à la mesure. Une vidéo à mettre entre toutes les mains ! Attention, cure de désintoxication télévisuelle nécessaire, l'overdose est proche et notre démocratie en pâtit sérieusement.

SANTÉ : Le moustique tigre est à Replonges, Charnay, Crêches, Mâcon

MOUSTIQUE TIGRE REPLONGES - 1.jpg
ACTUALISÉ le 18 août : 7 cas de maladies répertéroriés depuis juin 2020 en région. ACTUALISÉ le 17 août : Vous avez été très nombreuses et nombreux à réagir et à nous signaler la présence de ce moustique en Mâconnais. Il peut provoquer des maladies telles la dengue, le chikungunya ou le zika. Mais l'ARS confirme que la région n'est pas au stade épidémique.

GENDARMERIE : Du changement à la compagnie de Mâcon

MACON cie gendarmes 0820.JPG
Le capitaine Laurent Gay-Peiller a pris le commandement de la compagnie de Mâcon le 1er août. Il sera secondé par la capitaine Jessica Martin qui arrive de Dijon.

DAVAYE - Lycée Lucie Aubrac : Les résultats définitifs des examens 2020 sont tombés !

ligne blanche.JPG
Des taux de réussite variant de 66 à 100 % selon les filières, et 58 mentions !

SÉCHERESSE : Plusieurs communes du Mâconnais reconnues en état de catastrophe naturelle

Sécheresse_Charnay_24092019_0002.jpg
Un communiqué de la Préfecture détaille les communes concernées. Sont notamment concernées : Charnay-lès-Mâcon, Igé, Hurigny, La Chapelle-de-Guinchay, La Roche-Vineuse, Prissé, Verzé et Viré.

RÉGION DE MACON : Un projet de monnaie locale en réflexion

monnaie locale Mâcon (7).JPG
Réuni à l’initiative du militant mâconnais Mathieu le Saux, un groupe d’une vingtaine de personnes des deux côtés de la Saône est en train de se constituer en collectif pour préparer la création d’une première monnaie locale dans le Mâconnais.

MÂCONNAIS SUD BOURGOGNE : Une action de sensibilisation aux dangers de l'ambroisie avec le PETR

ambroisie.jpg
Une visite sur le terrain était organisée à Viré ce jeudi pour mieux comprendre les enjeux liés à l’ambroisie.