vendredi 30 octobre 2020
  • SORTEZ DE CHEZ VOUS_350x550.jpg
  • Effilogis MACON INFOS -280x410-mc.jpg
  • Connectons-nous-2020 MACON VIGNETTE.jpg

Communiqué

Alors que le Président de la République ne cesse de répéter aux Français que l’épidémie n’est pas totalement contrôlée et que le virus Covid-19 circule toujours sur notre territoire, la menace est encore bien réelle. Pourtant, la trêve hivernale qui protège les familles d’une expulsion locative prendra fin le 10 juillet prochain. Une échéance bien trop proche qui laisse présager de nombreux drames sociaux.

En réponse à la crise sanitaire, le gouvernement avait pris la bonne décision de prolonger la trêve hivernale jusqu’au 10 juillet et bien que la situation reste extrêmement délicate – comme le martèle d’ailleurs le Premier ministre -, ce dernier n’envisage pas d’accorder un nouveau sursis aux familles qui risquent l’expulsion. En outre, il indique avoir pris les dispositions qu’il estime « nécessaires » pour favoriser les attributions de logement et les hébergements d’urgence.

Un discours contradictoire dont les conséquences risquent fort d’être dramatiques : comment les acteurs sociaux pourraient-ils prendre en charge les dossiers et mobiliser tous les moyens de solvabilisation des ménages en si peu de temps ?

Puisque que le gouvernement juge avoir fait le nécessaire, la Confédération Nationale du Logement, principale association de défense des usagers du logement, invite les futurs expulsés à prendre tous les renseignements sur ces fameuses dispositions auprès du ministère chargé de la Ville, du Logement (et des expulsions) en contactant ce dernier au 01 40 81 21 22.

Alors que le droit au logement est un droit constitutionnel, la CNL ne doute pas que les cabinets ministériels, qui estiment avoir épuisé toutes les possibilités légales tout en refusant catégoriquement de prolonger la trêve hivernale, sauront répondre aux attentes et aux questionnements de tous les futurs expulsés !

La CNL invite chacun à signer l’appel qu’elle a lancé pour une prolongation de la trêve hivernale afin de pousser le gouvernement à prendre enfin ses responsabilités envers les locataires compte tenu du contexte sanitaire : https://forms.gle/D76LnQshq7zYqfM78

CONSEIL REGIONAL : Gilles Platret portera la parole de l'opposition, à la place de François Sauvadet

Gilles Platret, maire de Chalon, est le candidat déclaré de la droite et du centre aux procahines élections régionales. Ça pourrait chauffer dans l'hémicycle régionale ce vendredi...

Loyers commerciaux : « Pour les bailleurs comme pour les preneurs, il est temps de passer aux actes »

Si les pouvoirs publics ont mis en place de nombreux dispositifs d’appui et de soutien aux entreprises, la question du paiement des loyers commerciaux reste « un trou dans la raquette » estime la CPME 71.

SAONE-ET-LOIRE - Sénatoriales : Jean-François Farenc finalement pas candidat

FARENC SENAT.jpg
Actualisé : Le Maire de Blanot ne va pas bouleverser la donne en Saône-et-Loire. Il explique pourquoi

SÉNATORIALES : Éric Michoux dévoile ses colistiers

DSC_7143.jpg
Le maire de Senozan fait partie de l'aventure

EXPRESSION CITOYENNE : « Ne pas faire de ce virus un terroriste » appelle le docteur Olivier de Soyres

Cette tribune très éclairante est parue dans le journal Aujourd'hui en France le 16 août. Elle circule sur les réseaux sociaux. Le propos est d'une teneur qu'il nous semblait impératif de vous le faire partager. Il fait réflechir et appelle, lui aussi, nos gouvernants à la raison et à la mesure.