dimanche 29 novembre 2020
  • BFC_Macon_Infos_280x410px-2.jpg
  • CONCIERGERIE MACON2111.jpg
  • BVNOVEMBRE.png
  • VO PEUGEOT NOMBLOT NOV2020 - 1.jpg

Soigneur.jpg

macon-infos est allé à la rencontre de trois soigneurs animaliers du zoo Touroparc pour en savoir plus sur leur métier et partager leur quotidien. Une immersion au cœur de cette belle et intéressante profession. Reportage.

Guidée par Laure Maselli, chargée de communication, nous avons visité les trois secteurs principaux du zoo : la fauverie, les grands ongulés et le vivarium.

Première rencontre tôt ce matin avec Julien, en charge de la fauverie depuis 7 ans. Ce secteur comprend les : lions, tigres, loups, maki vari, pandas roux, suricates, ratons-laveur, serval et koati.

Tous les matins dès son arrivée, le soigneur s'assure que tous les individus vont bien, puis vérifie les enclos extérieurs. Ensuite, il sort les animaux et nettoie les enclos intérieurs et extérieurs, prépare les rations alimentaires l'après-midi. Pour certaines espèces, de l'entraînement médical est assuré. Le soigneur apprend aux animaux à faire des exercices utiles pour des soins médicaux. Chez les éléphants, les soins des pieds sont indispensables.

« Travailler avec les animaux est toujours un bonheur », confie Julien. « Les journées ne sont jamais les mêmes parce que tout peut arriver avec les animaux. C'est cela qui est intéressant. Je ne crains pas grand chose mais il faut toujours faire attention à la sécurité avec les animaux dangereux, comme les grands félins.

Ce que je préfère ? Le contact avec les animaux. C'est toujours un plaisir de les voir tous les matins. Ils sont habitués à notre voix et nous reconnaissent aussi à l'odeur. Leur odorat est beaucoup plus développé que le nôtre. Ils restent dehors toute la journée et le soir, ils regagnent leur box individuellement par sécurité et aussi pour simplifier la gestion de la nourriture.

Les lionnes mangent 2,5 kg de viande 5 fois par semaine, et le mâle, 4 kg. Ils ont 2 jours de jeûne, tout comme dans la nature. Certains animaux s'alimentent plusieurs fois par jour. Les coatis par exemple mangent 4 fois par jour. Il faut donc préparer la nourriture pour le jour même parfois pour le lendemain. Chaque soigneur prépare les rations pour les animaux de son secteur. Cela prend une heure et demi environ. Le secteur de la singerie requiert plus de temps. Il faut tout couper en morceaux pour les petits singes.

Lorsqu'un animal est malade, on appelle Emmanuela, la vétérinaire permanente du parc.

L'après-midi, on s'occupe également de l'enrichissement extérieur, c'est à dire ajouter un élément pour améliorer le quotidien de nos pensionnaires. Pour les suricates, je leur balance des vers de morio dans l'enclos, afin d'enrichir leur nourriture.

Le soir, on rentre les animaux après une dernière vérification. Le rôle du soigneur consiste à beaucoup observer. C'est de connaître ses animaux et de se rendre compte s'ils ont un souci. »

Ludovic est affecté au secteur des grands ongulés, girafes, éléphants et rhinocéros. Il paraît profondément ému devant la grâce des girafes.

« Je suis là depuis plus de 12 ans. J'ai changé plusieurs fois de secteur. J'ai travaillé un peu avec tous les animaux. J'ai choisi ce secteur pour les girafes. Ce qui m'attire ? Leur silence. Comme elles sont silencieuses, la communication est haute. »

 

Christophe, grand passionné de reptiles, est chargé depuis 8 ans du vivarium et de la serre tropicale :

« Depuis tout petit, j'ai un vrai attrait pour la famille des reptiles. Je ne me vois pas faire autre chose dans le zoo que les reptiles. C'est un réel challenge de travailler avec ces animaux. Beaucoup n'ont jamais été reproduit en captivité. C'est une mission pour nous. Ils vont disparaître dans les prochaines années. Sans nous, si nous ne réagissons pas vite, on ne pourra plus les contempler.

Depuis une vingtaine d'années, je m'occupe à titre personnel des reptiles. Chez moi, j'ai un sous-sol complet de reptiles. Certains sont considérés comme dangereux dans la loi française comme de gros lézards. J'ai des autorisations, notamment des certificats de capacité pour leur élevage. Je suis un mordu. Un vrai spécimen ! »

Julien, Ludovic et Christophe affichent visiblement une grande complicité avec leurs protégé(e)s.

M.A.

 

Ymana,  Serval née au zoo an avril 2018.JPG

Ymana, Serval née au zoo an avril 2018

tortue étoilée de Madagascar2.JPG

La tortue étoilée de Madagascar

tortue d'Hermann2.JPG

Tortue d'Hermann

Tortue d'Hermann.JPG

Photos M.A.

tortue de 60 kg.JPG

SoigneurAnimal (34).JPG

Kourou, varan femelle de 35 kg.JPG

Kourou vient de l'Ile de Florès (Indonésie).JPG

Kourou vient de l'Ile de Florès (Indonésie). C'est une femelle varan de 35kg

SoigneurAnimal (30).JPG

Ludovic avec Birma.JPG

Birma est très gourmande.JPG

SoigneurAnimal (21).JPG

Ludovic avec Birma

SoigneurAnimal (13).JPG

SoigneurAnimal (6).JPG

Maki Vari.JPG

SoigneurAnimal (9).JPG

Maki à ventre roux.JPG

Major.JPG

Aldo est,  âgé d'une centaine d'année.JPG

Julien.JPG

Julien

Christophe & Aldo.JPG

Christophe & Aldo

Aldo pèse  204 kg et vient de l'île d'Aldama (Est de Madagscar).JPG

Aldo pèse 204 kg et vient de l'île d'Aldama (Est de Madagscar). Il a une centiane d'années !

VIRÉ : Les Vignes dorées, l'EHPAD flambant neuf du Conseil départemental

EHPAD VIRE 2811 - 1.jpg
Un investissement de 12,6 millions. Les travaux avaient commencé en février 2019. Les 1ers résidents seront accueillis à partir du 1er décembre.

André Accary : « Nous aurons à nous demander comment redonner vie aux associations »

ANDRE ACCARY 2711 CHARNAY - 1.jpg
Reçu ce vendredi par Christine Robin à Charnay, le président Accary a profité de l'occasion pour évoquer deux sujets liés à la crise sanitaire : le vaccin et, surtout, la situation des associations, « qui va se révéler extrêmement préoccupante. Je pense qu'on ne soupçonne pas encore les dégâts de cette crise pour nos associations, qui font vivre aussi l'économie locale »

CHARNAY : Investir pour faire des économies, et faire des économies pour investir

ACCARY ROBIN CHARNAY 271122 - 1.jpg
1ère visite du président du Conseil départemental ce matin à Charnay. Président qui se rend dans toutes les communes de Saône-et-Loire pour rencontrer les élus.es et voir quel projet, hors règlement d'intervention, la collectivité peut soutenir. Explications.

COVID À L'HÔPITAL DE MÂCON : Les médecins entre soulagement et grande inquiétude

COVID HOPITAL MACON 2611 - 2.jpg
L'hôpital est en phase plateau descendant, le pire semble derrière nous. Pour autant, les médecins présents ce matin pour la visite du député Benjamin Dirx ont alerté sur les risques de la réouverture des commerces ce samedi. Le docteur Kisterman a annoncé une vaccination à grande échelle en juin.

SAÔNE-ET-LOIRE : L'UMIH appelle les restaurants, les cafés, les discothèques à une ouverture symbolique le 28 novembre

UMIH LAISSEZ NOUS TRAVAILLER 2611.jpg
L'UMIH 71, organisation professionnelle, interpelle les conseillers départementaux et avance des revendications

VARENNES-LES-MÂCON : Plus de 150 véhicules contrôlés ce mercredi après-midi

CONROLES VARENNES MACON 251111200 - 1.jpg
Les forces de l’ordre ont mené une grande opération de contrôles de stupéfiants à la sortie sud de Mâcon. Opérations menée conjointement par la police et la gendarmerie pendant près de deux heures.

CRÊCHES-SUR-SAÔNE : Le sapin de Noël est arrivé !

SAPIN NOEL 2020 CRECHES SUR SAONE - 3.jpg
Par ailleurs, Valérie Bouilloux l'a confirmé, la commune va être illuminée.

COVID-19 EN SAÔNE-ET-LOIRE : 47 morts en une semaine annonce la préfecture

Tous les chiffres de la semaine. Rappelons quand même que 99,5% des personnes infectées par le covid, en France, s'en remettent...

« Ne pas rater le déconfinement, c’est aussi adapter les aides », estime la CPME 71

L'organisation patronale souligne le grand nombre de demandes formulées ces trois derniers jours

Violences urbaines : Des renforts de police dès cette semaine à Mâcon

CRS.jpg
Actualisé : La préfecture confirme la présence d'une compagnie de CRS supplémentaire à Mâcon à partir de jeudi

VIOLENCES URBAINES EN SAÔNE-ET-LOIRE : André Accary interpelle le ministre de l'Intérieur

ACCARY VIOLENCES URBAINES 71 - 1.jpg
Scandalisé par les violences urbaines à l’encontre des sapeurs-pompiers de Saône-et-Loire depuis maintenant 3 semaines, André Accary, président du SDIS 71, a décidé d’interpeller le ministre de l’Intérieur Gérald Damarnin afin d’obtenir, dans de très brefs délais, l’appui de moyens humains supplémentaires.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : +12,40% de décès entre le 1er septembre et le 09 novembre

La Saône-et-Loire est le département qui enregistre la plus forte progression des décès par rapport à 2019. L'INSEE précise qu'il s'agit de décès toutes causes confondues et pas seulement liés au covid.

MACON : L’école Jean Moulin victime des violences urbaines

incendie école Jean Moulin (5).JPG
Dans la nuit de samedi à dimanche, les violences urbaines ont touché aussi le bâtiment de l’école du quartier de Marbé. Fort heureusement, la rentrée ce matin a pu se faire dans de bonnes conditions.

MÂCON : Nouvelle nuit de violences urbaines au sud et au nord de la ville

VIOLENCES URBAINES MACON 211120202233 - 1.jpg
Actualisé : Toutes les images de la soirée. Aucun blessé n'est à déplorer parmi les forces de l'ordre et les pompiers. Une enquête de police a été ouverte.

SAÔNE-ET-LOIRE - Fabien Ben : « Une rentrée singulière globalement réussie »

BilanDasen1120 (4).JPG
Vendredi, l'inspecteur d'académie Fabien Ben a dressé le bilan de la rentrée 2020 dans le département.