jeudi 29 octobre 2020
  • SORTEZ DE CHEZ VOUS_350x550.jpg
  • Effilogis MACON INFOS -280x410-mc.jpg
  • Connectons-nous-2020 MACON VIGNETTE.jpg

MalAgri (2).JPG

Député du Lot et Garonne, il a été mandaté par le Premier ministre et le président de la République pour conduire une mission parlementaire sur le malêtre des agriculteurs. Il était ce jeudi à la ferme de Jalogny, à la demande du député Benjamin Dirx, pour participer à un observatoire de la santé des dirigeants agricoles de Saône et Loire.

 

Une visite en présence, du préfet Jérôme Gutton, du député européen Jérémy Decerle, du député Benjamin Dirx, du  président de la chambre d'agriculture Bernard Lacour, d'élus, d'agriculteurs et en visio-conférence avec le professeur Torrès de l'université de Montpellier. 

Une première journée de travail qui s'est poursuivie l'après-midi par une réunion avec les représentant des coopératives agricoles du département.

« Je peux difficilement commenter une mission parlementaire. C'est une bonne chose que le parlement puisse travailler sur cette problématique et mesurer la qualité exceptionnelle du travail accompli notamment autour de la Chambre d'Agriculture avec l'appui des services de l'état et tout une série d'acteurs. C'est un travail exceptionnel qu'il faut continuer » a déclaré Jérôme Gutton.

« La mission m'a été confiée en février dernier et se terminera le mois prochain. J'aisouhaité venir en  Saône et Loire sur les conseils de Benjamin Dirx, qui m'a signalé des drames dont j'avais déjà eu écho. L'objectif de ma visite est de tâcher de comprendre ce qui s'est passé et les mesures prises par la chambre d'agriculture pour mettre fin à cette série dramatique.

Le département de Saône et Loire est pilote. Ce matin, j'ai déjà appris beaucoup de choses intéressantes, le mentorat, les mesures prises par l'Association Agrisolidarité. C'est important mais je ne suis pas encore au moment de l'analyse. On recueille toutes les informations. Nous avons fait une quarantaine de visio-conférences depuis février. La mission étant tombée en plein covid, nous n'avons pu nous rendre sur le terrain. La visite aujourd'hui va rester un moment phare de la mission centrée sur le mal être et le suicide agricoles. »

« Tout le monde ne va pas jusqu'au suicide, heureusement. Pour autant, il est important d'en comprendre les causes du suicide. Je remercie Olivier d'être venu et la Chambre d'avoir organisé la journée de cette manière. On a vu tout à l'heure avec le professeur,une des problématiques. C'est que beaucoup étaient dans un entreprenariat subi, en ne se considéraient pas forcément comme des chefs d'entreprise. Il y a peut-être des choses à voir de ce côté-là. J'ai vu une chambre très à l'écoute, au courant de cela et qui fait beaucoup. Les soucis de sommeil doivent aussi être pris en compte.

Quoi qu'il en soit, il y a beaucoup à faire et l'Assemblée nationale est mobilisée, le gouvernement aussi est au fait de ces problématiques. Il nous faut pouvoir donner un nouvel horizon aux agriculteurs, on l'a vu avec les retraites. On donne de l'espoir aux agriculteurs. Si on peut aller plus loin, on le fera. » 

« Sur le département, on est en avance. L'importance de la mission c'est aussi d'avoir relever ce qui a été fait au niveau de la Saône et Loire pour le dupliquer dans d'autres départements. On peut être plus qu'une terre expérimentale, une terre productrice de bonnes idées », a souligné Benjamin Dirx. 

Jérémy Decerle s'est dit : « C'est important de travailler sur ce sujet grave. Nous devons réussir à mettre en place des politiques un peu plus pragmatiques autour de l'environnement et de l'écologie, nous devons aussi garder des paysans sereins, leur redonner le moral. Ils ont besoin de revenus mais aussi qu'on croit davantage en eux. Profitons de moments importants comme celui là pour remettre l'église au milieu du village pour l'agriculture française. »    

« En Saône et Loire, nous aidons à l'installation des jeunes agriculteurs, mais il est aussi important qu'on ait une politique d'accompagnement. Aujourd'hui, les relationsentre l'agriculture et la société ont évolué parce qu'avoir des produits en quantité et en qualité dans son assiette est devenue une banalité presque déconcertante. Tout cela impose que nous, organisations professionnelles, soyons en capacité d'avoir des approches différentes en terme de communication, de relations et d'accompagnement. Nous n'aurions pas imaginé le mentorat il y a quelques décennies. L'agriculture a cette spécificité d'avoir vécu dans une forme d'autonomie. Aujourd'hui, l'heure est plutôt au décloisonnement. D'où un accompagnement en forme d'ouverture » a conclu Bernard Lacour.

Ce vendredi, Olivier Damaisin sera dans le Beaujolais à Romanèche pour rencontrer les viticulteurs. 

M.A.

 

MalAgri (7).JPG

Photos M.A.

MalAgri (5).JPG

MalAgri (4).JPG

MÂCON : Les Mille Pattes soutiennent Zygoma Clowns

MACON mille pattes zygoclowns 1.JPG
Mercredi soir, à la MJC de Flacé, Bernard Pelletier, président des Mille pattes, accompagné de Serge Pascal, trésorier de l’association, a remis un chèque de 1 000 € à l’association Zygoma Clowns, représentée par Nadine Verjat et Cécile Angéli.

MÂCON : Leur rêve d’ouvrir un garage demain au Cameroun commence aujourd’hui en France

arrivée jeunes camerounais Mâcon octobre 2020 (76).JPG
Cinq jeunes camerounais sont arrivés en France grâce au programme éducatif « Afrique Education & Codéveloppement », lancé à Mâcon à l’initiative du Dr Anne-Marie Lindou.

CRISE SANITAIRE : Le confinement national de retour dès vendredi !

COVID19_71.jpg
Il débutera dans la nuit de jeudi à vendredi et se prolongera a minima jusqu'au 1er décembre ! Le détail des mesures…

MÂCON - Chez IXON, des savoir-faire d'exception : vivez une expérience digitale et technologique unique !

GANTS CHAUFFANTS IXON MACON7 - 1.jpg
Article sponsorisé - Ixon, en partenariat avec Clim 8*, vous propose une gamme innovante de gants chauffants intelligents et connectés qui savent quand et comment vous maintenir au chaud. À VOIR AUSSI : IXON RECRUTE - Découvrez les postes à pourvoir.

SAÔNE-ET-LOIRE : +71 personnes hospitalisées pour covid en 4 jours dans le département

Capture d’écran 2019-05-17 à 22.59.02.png
On déplore également 11 décès pour covid en 4 jours en milieu hospitalier. « Comme au niveau national, la situation sanitaire demeure très préoccupante en Saône-et-Loire » indique le communiqué préfectoral du jour, chiffres à l'appui.

COUVRE-FEU : Incompréhension et colère dans les salles de sport

GYMNCOACH ferme 1.jpg
Le secteur sportif est une des grandes victimes du couvre-feu instauré dans le département. Les salles de sport fitness ont appris la fermeture pour un mois de leurs établissements. macon-infos a rencontré Clément, gérant de Gym&Coach à Chaintré, qui ne cache pas son désarroi et sa colère…

MÂCON : La CGT fête les 75 ans de Madame Sécurité sociale

75ASecuCgt2310 (1).JPG
L'union locale CGT a tenu ce vendredi une réunion de travail avec une vingtaine de militants CGT locale à l'occasion des 75 ans de la Sécurité sociale.

SYMPHONIES D’AUTOMNE 2020 : Le festival de chant lyrique s’adapte à la pandémie et innove

Symphonies d'automne 2020 Mâcon.jpg
Malgré le couvre-feu, les organisateurs ont annoncé le maintien de ce rendez-vous. La 27ème édition, organisée du 2 au 15 novembre, se déroulera bien sûr dans le respect des restrictions sanitaires.

SAÔNE-ET-LOIRE - Internet : Les 1ères prises opérationnelles pour le très haut débit à Crêches-sur-Saône et Massilly !

FIBRE OPTIQUE THD CRECHES 23102020 - 1.jpg
À Crêches, l'armoire inaugurée cet après-midi compte 436 prises, raccordables à une offre fibre via opérateurs de téléphonie et internet ; à Massilly, ce sont 560 prises qui sont commercialisables. Zoom sur la réalisation de la société Covage à Crêches-sur-Saône.

COUVRE FEU - Scène nationale de Mâcon : JeveuxJeveuxJeveux maintenu au théâtre

Changement d'horaire en revanche pour la représentation du soir.

SAÔNE-ET-LOIRE : Tout ce qu'il faut savoir sur le couvre-feu

COUVRE FEU 71.jpg
Sport, sorties, spectacles, déplacements divers, déménagements, livraisons... toutes les réponses.

MÂCON : Cinq jeunes Camerounais arrivent pour étudier en France

Les étudiants camerounais.jpg
Le programme éducatif « Afrique Éducation & Codéveloppement », lancé à Mâcon à l’initiative de la Camerounaise Anne-Marie Lindou, connaît une nouvelle étape avec l’arrivée la semaine prochaine d'un nouveau groupe de jeunes Africains qui vont étudier la mécanique automobile.

HÔPITAL DE MÂCON - Covid-19 : Le niveau d'alerte est atteint, le plan de crise est activé

HOPITAL MACON CONF COVID 2409 - 1.jpg
Jean-Claude Téoli, directeur de l'établissement, vient de faire le point de la situation covid à l'hôpital. Il s'inquiète d'un développement très rapide de l'épidémie. Il ne parle pas de plan blanc mais de « plan de crise qui dure » et en appelle à la responsabilité individuelle. L'hôpital se prépare aux dé-programmations.