dimanche 29 novembre 2020
  • BFC_Macon_Infos_280x410px-2.jpg
  • CONCIERGERIE MACON2111.jpg
  • BVNOVEMBRE.png
  • VO PEUGEOT NOMBLOT NOV2020 - 1.jpg

CRECHES exercices POSS 22.jpeg

Un exercice de sauvetage était organisé ce mardi matin au lac de Crêches dans le cadre du Plan d’opération de la surveillance et des secours (POSS) de la baignade.

 

Le plan d’eau de Crêches accueille en moyenne entre 450 et 500 personnes en moyenne par jour en été, jusqu’à 1 200 les jours de grosse affluence. La baignade est surveillée de 11 h à 19 h par deux maîtres-nageurs. Cinq jeunes filles et garçons se relaient ainsi tout au long de l’été sur le site pour garantir la sécurité sur les lieux et intervenir en cas de besoin.

Le POSS est un document indispensable sur les lieux de baignade. Il regroupe l’ensemble des mesures de prévention des accidents liés à la baignade et aux activités aquatiques. Et précise les mesures d’intervention et d’urgence à prendre en cas d’accident ou de noyade. Au lac de Crêches, comme ailleurs, les maîtres-nageurs s’entrainent souvent pour être prêts à faire face à n’importe quelle situation. L’exercice de POSS réalisé ce mardi matin, en présence des élus locaux et de la police municipale, entre dans le cadre de cette formation continue.

« C’est l’occasion pour les maîtres-nageurs de se mettre en situation, de corriger ce qui doit l’être et de s’entrainer de manière à ce que les rouages d’intervention puissent être automatiques en cas de besoin, souligne Xavier Ranchon, directeur technique de S.EAU.S, entreprise de sécurisation des lieux aquatiques, de conseil et de formation au métier de maître-nageur sauveteur. Il s’agit d’une action de prévention dans la lutte contre les noyades. »

 

« On manque chaque année de sauveteurs ! » 

Habituellement, ce type d’exercice est organisé plus tôt dans la saison, mais cette année, en raison de la crise sanitaire, tout a été décalé. « Nous sommes aujourd’hui dans un contexte particulier, le plan sanitaire a interrompu les formations pendant quatre mois. Nous avons donc formé moins de maîtres nageurs cette année, sachant qu’on manque déjà de sauveteurs chaque année, s’inquiète Xavier Ranchon. Parallèlement à ce manque d’effectif, l’Éducation nationale n’a pas pu jouer son rôle dans l’apprentissage de la natation à cause du confinement. Je peux dire qu’au moins un enfant sur deux n’a pas appris à nager cette année. Ça fait des années qu’on demande un plan d’urgence à la formation des maîtres-nageurs. On est malheureusement convaincu qu’il va y avoir une explosion du nombre de noyades et cela se vérifie déjà. »

Le lac de Crêches a d’ailleurs été témoin malheureux d’une de ces noyades en début de saison. Une première sur le site depuis vingt ans, due certes à un malaise cardiaque, mais assimilée à une noyade.

 

Des consignes de sécurité à connaître 

L’exercice organisé ce matin s’est déroulé en deux temps, tout en respectant le nouveau protocole Covid avec gants et masques pour la victime et les sauveteurs : d’abord un sauvetage sur une personne en train de se noyer, ensuite un secours à une personne victime d’un traumatisme lors d’une mauvaise réception, d’une chute ou d’un saut dans une eau peu profonde. Une deuxième intervention nécessitant le recours à un plan dur flottant, permettant de maintenir le dos et la tête. Dans les deux cas, les sauveteurs ont bien suivi et réalisé le POSS avec un premier maitre nageur au secours de la victime pendant que le second prévient les secours et baisse la flamme avant de venir aider son collègue.

Il faut en effet savoir que lorsque la flamme verte est baissée, cela signifie qu’une intervention est en cours et que la baignade n’est plus surveillée. « Chaque couleur de flamme a une signification. On n’a pas le temps d’avertir chaque personne, il y a donc un signal visuel à connaître. Quand on va dans un lieu spécifique, on doit connaître la signification des consignes et des signes de sécurité ! Après, il ne faut pas hésiter non plus à aller vers un maître-nageur pour se renseigner, demander les consignes de sécurité et avoir de la prévention, il répondra toujours à vos questions. C’est aussi son rôle. »

D. C.

 

CRECHES exercices POSS 21.jpeg

CRECHES exercices POSS 20.jpg

CRECHES exercices POSS 1.jpeg

CRECHES exercices POSS 2.jpeg

CRECHES exercices POSS 3.jpg

CRECHES exercices POSS 4.jpeg

CRECHES exercices POSS 5.jpeg

CRECHES exercices POSS 6.jpg

CRECHES exercices POSS 7.jpeg

CRECHES exercices POSS 8.jpeg

CRECHES exercices POSS 9.jpeg

CRECHES exercices POSS 10.jpeg

CRECHES exercices POSS 12.JPG

CRECHES exercices POSS 19.jpg

Xavier Ranchon, directeur technique de S.EAU.S, entreprise de sécurisation des lieux aquatiques, de conseil et de formation au métier de maître nageur sauveteur

CRECHES exercices POSS 14.jpg

CRECHES exercices POSS 15.jpeg

CRECHES exercices POSS 16.jpeg

CRECHES exercices POSS 17.jpeg

CRECHES exercices POSS 18.jpeg

VIRÉ : Les Vignes dorées, l'EHPAD flambant neuf du Conseil départemental

EHPAD VIRE 2811 - 1.jpg
Un investissement de 12,6 millions. Les travaux avaient commencé en février 2019. Les 1ers résidents seront accueillis à partir du 1er décembre.

André Accary : « Nous aurons à nous demander comment redonner vie aux associations »

ANDRE ACCARY 2711 CHARNAY - 1.jpg
Reçu ce vendredi par Christine Robin à Charnay, le président Accary a profité de l'occasion pour évoquer deux sujets liés à la crise sanitaire : le vaccin et, surtout, la situation des associations, « qui va se révéler extrêmement préoccupante. Je pense qu'on ne soupçonne pas encore les dégâts de cette crise pour nos associations, qui font vivre aussi l'économie locale »

CHARNAY : Investir pour faire des économies, et faire des économies pour investir

ACCARY ROBIN CHARNAY 271122 - 1.jpg
1ère visite du président du Conseil départemental ce matin à Charnay. Président qui se rend dans toutes les communes de Saône-et-Loire pour rencontrer les élus.es et voir quel projet, hors règlement d'intervention, la collectivité peut soutenir. Explications.

COVID À L'HÔPITAL DE MÂCON : Les médecins entre soulagement et grande inquiétude

COVID HOPITAL MACON 2611 - 2.jpg
L'hôpital est en phase plateau descendant, le pire semble derrière nous. Pour autant, les médecins présents ce matin pour la visite du député Benjamin Dirx ont alerté sur les risques de la réouverture des commerces ce samedi. Le docteur Kisterman a annoncé une vaccination à grande échelle en juin.

SAÔNE-ET-LOIRE : L'UMIH appelle les restaurants, les cafés, les discothèques à une ouverture symbolique le 28 novembre

UMIH LAISSEZ NOUS TRAVAILLER 2611.jpg
L'UMIH 71, organisation professionnelle, interpelle les conseillers départementaux et avance des revendications

VARENNES-LES-MÂCON : Plus de 150 véhicules contrôlés ce mercredi après-midi

CONROLES VARENNES MACON 251111200 - 1.jpg
Les forces de l’ordre ont mené une grande opération de contrôles de stupéfiants à la sortie sud de Mâcon. Opérations menée conjointement par la police et la gendarmerie pendant près de deux heures.

CRÊCHES-SUR-SAÔNE : Le sapin de Noël est arrivé !

SAPIN NOEL 2020 CRECHES SUR SAONE - 3.jpg
Par ailleurs, Valérie Bouilloux l'a confirmé, la commune va être illuminée.

COVID-19 EN SAÔNE-ET-LOIRE : 47 morts en une semaine annonce la préfecture

Tous les chiffres de la semaine. Rappelons quand même que 99,5% des personnes infectées par le covid, en France, s'en remettent...

« Ne pas rater le déconfinement, c’est aussi adapter les aides », estime la CPME 71

L'organisation patronale souligne le grand nombre de demandes formulées ces trois derniers jours

Violences urbaines : Des renforts de police dès cette semaine à Mâcon

CRS.jpg
Actualisé : La préfecture confirme la présence d'une compagnie de CRS supplémentaire à Mâcon à partir de jeudi

VIOLENCES URBAINES EN SAÔNE-ET-LOIRE : André Accary interpelle le ministre de l'Intérieur

ACCARY VIOLENCES URBAINES 71 - 1.jpg
Scandalisé par les violences urbaines à l’encontre des sapeurs-pompiers de Saône-et-Loire depuis maintenant 3 semaines, André Accary, président du SDIS 71, a décidé d’interpeller le ministre de l’Intérieur Gérald Damarnin afin d’obtenir, dans de très brefs délais, l’appui de moyens humains supplémentaires.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : +12,40% de décès entre le 1er septembre et le 09 novembre

La Saône-et-Loire est le département qui enregistre la plus forte progression des décès par rapport à 2019. L'INSEE précise qu'il s'agit de décès toutes causes confondues et pas seulement liés au covid.

MACON : L’école Jean Moulin victime des violences urbaines

incendie école Jean Moulin (5).JPG
Dans la nuit de samedi à dimanche, les violences urbaines ont touché aussi le bâtiment de l’école du quartier de Marbé. Fort heureusement, la rentrée ce matin a pu se faire dans de bonnes conditions.

MÂCON : Nouvelle nuit de violences urbaines au sud et au nord de la ville

VIOLENCES URBAINES MACON 211120202233 - 1.jpg
Actualisé : Toutes les images de la soirée. Aucun blessé n'est à déplorer parmi les forces de l'ordre et les pompiers. Une enquête de police a été ouverte.

SAÔNE-ET-LOIRE - Fabien Ben : « Une rentrée singulière globalement réussie »

BilanDasen1120 (4).JPG
Vendredi, l'inspecteur d'académie Fabien Ben a dressé le bilan de la rentrée 2020 dans le département.