Communiqué :
 
Le secrétaire d’Etat en charge des Affaires européennes était ce matin en Saône-et-Loire pour rencontrer des agriculteurs et évoquer la réforme de la politique agricole commune (PAC). Dans cet objectif ont été conviés « les acteurs de terrain ».

Je regrette profondément de ne pas avoir été associée aux visites et temps d’échanges prévus. Les sénateurs d'un département où l’agriculture occupe une place importante ne sont donc pas considérés par le Gouvernement comme faisant partie des acteurs de terrain puisqu'ils sont les seuls à ne pas avoir été conviés. Avant-hier j’étais en déplacement dans l’Autunois et hier dans le Charolais où les préoccupations de ce secteur d’activité sont majeures.

Au-delà de la PAC, la rémunération de nos agriculteurs ainsi que l’épisode actuelle de sécheresse qui s’abat sur notre région pour la troisième année consécutive sont des sujets qui doivent appeler une attention redoublée des pouvoir publics.

Alors que le nouveau Premier ministre ne cesse d’indiquer vouloir travailler en lien étroit avec les acteurs des territoires, il ne serait pas inutile qu’il rappelle à son secrétaire d’Etat la bienséance républicaine et le rôle d’un sénateur."

Marie MERCIER
Sénateur de Saône-et-Loire
Secrétaire de la Commission des Lois
Vice-présidente de la Délégation à la Prospective
Maire honoraire de Châtenoy-le-Royal