jeudi 26 novembre 2020
  • BFC_Macon_Infos_280x410px-2.jpg
  • Pub Macon_infos coronavirus 270x410px.jpg
  • BVNOVEMBRE.png
  • VO PEUGEOT NOMBLOT NOV2020 - 1.jpg

Perelle.jpg

Tombé le costume ! c'est un préfet tout terrain qui est venu ce matin 8h00 à la rencontre des viticulteurs du coin, à l'invitation de la FDSEA 71 et de l'Union viticole 71.

 

À l'occasion des vendanges, Julien Charles a visité ce vendredi l'exploitation viticole de Jean-Yves Larochette, viticulture de père en fils.

Situé à la limite de deux régions viticoles, le Beaujolais et le Mâconnais, le Domaine des Pérelles composé de 11 ha, produit 10 vins d'appellations d'origine contrôlée, en blanc, en rouge et en rosé.

« L'objectif de la rencontre de ce matin est de montrer une exploitation viticole au nouveau préfet et de lui expliquer les différentes étapes des vendanges. C'est le fruit de notre année de travail et de nos futurs produits à vendre. Cette année, le temps est idyllique pour vendanger. 

La récolte 2020 se présente plutôt bien mais elle sera hétérogène en quantité. Certains secteurs plus sableux, et des jeunes vignes ont souffert de la sécheresse. Les jus de raisin sont très aromatiques dans les vins blancs et les rouges. Il y a un bon équilibre alcool - acidité. 2020 va être un très bon cru », affirme Jean-Yves Larochette.

Il vendange à 90% avec une machine qu'il partage avec son frère. Un hectare en Crémant et en Beaujolais rouge est vendangé à la main sur deux demi-journées.

Avec le covid, le viticulteur a affiché les mesures sanitaires à respecter. Le matin, il explique à une quinzaine de vendangeurs les mesures de prévention à respecter, leur fait signer un document attestant qu'ils en ont été informés, qu'il joint à son évaluation des risques.

Un masque et un gobelet individuel leur sont fournis. Sécateur et sceau sont numérotés. Chaque vendangeur doit respecter l'intervalle d'un mètre dans les rangs de vigne.

Au cours de cette rencontre, plusieurs points ont été abordés avec le Préfet :

Logement

Le problème du logement des vendangeurs s'est renforcé avec la crise sanitaire. Le Préfet suggère une rencontre avec les professionnels de l'hébergement pour la saison prochaine.

Main d'oeuvre

La filière viti-vinicole emploie 3 900 salariés en Saône et Loire, ce qui en fait le premier secteur employeur en agriculture du département. Chaque année, les viticulteurs éprouvent des difficultés à à trouver des vendangeurs.

Impact du covid en viticulture

La filière viticole a été très impactée économiquement par la pandémie tant au niveau local, avec le confinement, qu'à l'international.

Les viticulteurs sont pénalisés avec deux pays représentant les plus importantes exportations : les Etats-Unis avec la taxe Trump et le Royaume-Uni avec le Brexit.

La taxe Trump permet à l'administration américaine de surtaxer de 25% les vins français présentant un degré d'alcool inférieur ou égal à 14% et conditionnés dans des contenants de moins de 2 litres. Depuis sa mise en place en janvier 2020, le chiffre d'affaires des vins français a chuté de 40%. Quant aux vins de Bourgogne, le chiffre d'affaires a diminué d'environ 30%.

Le préfet signale que les contenus des négociations commerciales se décident au niveau Européen et qu'il serait souhaitable de lever cette taxe.

Mesures sanitaires

En raison de la poursuite de l'épidémie, de nouvelles dispositions ont été mises en place pour les vendanges, augmentant charges et contraintes des viticulteurs.

La campagne des tests covid sur les exploitations ne leur sert pas vraiment dans la mesure où il n'est pas mentionné l'obligation de résultat au test.

Les mesures gouvernementales préconisées sont traditionnellement peu utilisées dans le vignoble de Bourgogne et peu adaptées à celui-ci.

Utilisation des produits phytosanitaires

Une charte départementale relative aux conditions d'utilisation des produits phytosanitaires a été validée durant l'été 2019 par le Préfet.

Un plan d'accompagnement de 30 millions d'euros a été mis en place pour les agriculteurs leur permettant l'achat de matériels d'application performants ou d'alternatives. Ce dispositif d'aides mis en place en juillet sera clôturé le 31 décembre 2020.

 M.A.

 

Perelle0409 (8).JPG

Photos : M.A.

Perelle0409 (2).JPG

Perelle0409 (4).JPG

Perelle0409 (6).JPG

Perelle0409 (7).JPG

Perelle0409 (9).JPG

Perelle0409 (10).JPG

Perelle0409 (11).JPG

Perelle0409 (13).JPG

Perelle0409 (15).JPG

Perelle0409 (16).JPG

Le pressoir utilisé par les deux frères

Perelle0409 (18).JPG

3000 litres de St Véran (13°) récolte du matin

Perelle0409 (19).JPG

Machine à vendanger fabriquée en Charente- Bac de 1500 litres

Perelle0409 (21).JPG

Jean-Yves Larochette

CRÊCHES-SUR-SAÔNE : Le sapin de Noël est arrivé !

SAPIN NOEL 2020 CRECHES SUR SAONE - 3.jpg
Par ailleurs, Valérie Bouilloux l'a confirmé, la commune va être illuminée.

COVID-19 EN SAÔNE-ET-LOIRE : 47 morts en une semaine annonce la préfecture

Tous les chiffres de la semaine. Rappelons quand même que 99,5% des personnes infectées par le covid, en France, s'en remettent...

« Ne pas rater le déconfinement, c’est aussi adapter les aides », estime la CPME 71

L'organisation patronale souligne le grand nombre de demandes formulées ces trois derniers jours

Violences urbaines : Des renforts de police dès cette semaine à Mâcon

CRS.jpg
Actualisé : La préfecture confirme la présence d'une compagnie de CRS supplémentaire à Mâcon à partir de jeudi

VIOLENCES URBAINES EN SAÔNE-ET-LOIRE : André Accary interpelle le ministre de l'Intérieur

ACCARY VIOLENCES URBAINES 71 - 1.jpg
Scandalisé par les violences urbaines à l’encontre des sapeurs-pompiers de Saône-et-Loire depuis maintenant 3 semaines, André Accary, président du SDIS 71, a décidé d’interpeller le ministre de l’Intérieur Gérald Damarnin afin d’obtenir, dans de très brefs délais, l’appui de moyens humains supplémentaires.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : +12,40% de décès entre le 1er septembre et le 09 novembre

La Saône-et-Loire est le département qui enregistre la plus forte progression des décès par rapport à 2019. L'INSEE précise qu'il s'agit de décès toutes causes confondues et pas seulement liés au covid.

ACADÉMIE DE DIJON - Atteintes à la Laïcité : « Nous ne transigeons pas avec les valeurs de la République »

LAICITE FREDERIC BATLLE ACADEMIE DIJON - 1.jpg
Suite à l'hommage rendu à Samuel Paty dans les établissements scolaires, Frédéric Batlle, inspecteur d'académie IPR et président de cette équipe, intervenu récemment dans un collège de Mâcon, a bien voulu nous accorder un moment. Comment l'Education nationale agit pour faire respecter la laïcité en son sein ? Réponses.

MACON : L’école Jean Moulin victime des violences urbaines

incendie école Jean Moulin (5).JPG
Dans la nuit de samedi à dimanche, les violences urbaines ont touché aussi le bâtiment de l’école du quartier de Marbé. Fort heureusement, la rentrée ce matin a pu se faire dans de bonnes conditions.

MÂCON : Nouvelle nuit de violences urbaines au sud et au nord de la ville

VIOLENCES URBAINES MACON 211120202233 - 1.jpg
Actualisé : Toutes les images de la soirée. Aucun blessé n'est à déplorer parmi les forces de l'ordre et les pompiers. Une enquête de police a été ouverte.

SAÔNE-ET-LOIRE - Fabien Ben : « Une rentrée singulière globalement réussie »

BilanDasen1120 (4).JPG
Vendredi, l'inspecteur d'académie Fabien Ben a dressé le bilan de la rentrée 2020 dans le département.

COVID-19 À L'HÔPITAL DE MÂCON : Le pic épidémique serait atteint, mais avec un plateau à haut niveau

Mâcon Infos - Le Web Journal du Mâconnais - CORONAVIRUS : L'hôpital de Mâcon  s'organise mais cherche encore des équipements de protection
Alain Boisseau, directeur adjoint, a fait cet après-midi un point de situation covid dans l'établissement. Il fait état d'une 2ème vague à l'hôpital plus forte que la 1ère.

SAÔNE-ET-LOIRE : Le Conseil départemental au Creusot, une grande première

16304_1_full.jpg
C’est la première fois qu’une session du Conseil départemental se tient en dehors de Mâcon…

MÂCON : Une distinction européenne pour l'école Arc-en-ciel

ArcEnCiel1311.jpg
En juin dernier, l'établissement dirigé par Guillaume Charles a obtenu le label européen Eco-Ecole pour son implication durant l'année scolaire dans un projet d'établissement de développement durable. Depuis la rentrée, l'école est soutenue par la ville de Mâcon.

MACON : La Croix rouge également en première ligne dans la crise sanitaire

visite maire Mâcon épicerie sociale.jpg
Le maire de Mâcon, Jean Patrick Courtois rendait visite cet après-midi aux bénévoles de l’unité locale de la Croix rouge qui font fonctionner l’épicerie sociale.