GendarmerieStLaurent1709.jpg

 

Une réunion relative à la coordination des actions menées sur la sécurité publique, à l'initiative du commandant de communautés de brigades, le Lieutenant Thomas Forthoffer, nouvellement installé, s'est tenue jeudi à la gendarmerie en présence de plusieurs élu(e)s.

Dans un premier temps, le Lieutenant Forthoffer, après une brève présentation du fonctionnement et des activités de la gendarmerie, a exposé l'ensemble des mesures mises en place dans le secteur de la sécurité routière et les dispositifs en matière d'ordre public.

« Mon intervention a pour objectif d'exposer les prospectives à court et moyen terme de l'action de la gendarmerie ainsi que le projet de la nouvelle brigade de Saint-Laurent.

Je souhaite rester dans la continuité de mes prédécesseurs et renforcer le maillage déjà existant avec la commune et le policier municipal ; mener une collaboration sur la sécurité par des actions ciblées et coordonnées.

Le but est aussi d'avoir un rôle de conseil auprès des élus locaux en matière de sécurité : routière et publique et de travailler avec l'ensemble des acteurs locaux afin de parler le même langage.

Renforcer ce partenariat et replacer la gendarmerie au contact de la population, est vraiment mon fer de lance pour ces quatre prochaines années », a expliqué le Lieutenant.

La brigade de Saint-Laurent est ancrée dans le paysage de la commune depuis plus d'un siècle. Elle est organisée en trois brigades : Saint Laurent, Laiz et Pont de Vaux.

Son action s'étend sur un vaste territoire de 34 communes, 382 km2 et une forte densité de population (41 000 hab).

Son fonctionnement va changer au 28 septembre 2020. Outre la mutualisation de moyens avec les unités de Bourg en Bresse, Cézariat, Montrevel et Chatillon/Chalaronne, elle sera dotée d'une à deux patrouilles sur roue 24h/24 sur un territoire plus vaste. L'engagement des patrouilles sera piloté par le centre opérationnel. La brigade aura la gestion des interventions de police secours.

Le Major Bertand Roux, commandant la brigade de Saint-Laurent, a ensuite évoqué le dispositif « participation citoyenne ». Le principe repose sur la constitution d'un réseau de voisins attentifs à tout risque d'infraction avec un voisin référent. Gendarmerie et police municipale locale en sont les partenaires.

L'intérêt de ce dispositif est de prévenir tout acte de malveillance, de lutter contre la délinquance, de participer à l'amélioration de la sécurité et de renforcer le lien social.

Le second temps fort de la rencontre a été de dévoiler le projet de réfection et d'agrandissement de la gendarmerie.

« Notre gendarmerie doit répondre aux nouveaux besoins et aux exigences de demain. Notre commune de Saint-Laurent/Saône s'est engagée sur ce projet et tient plus que jamais à le confirmer. La gendarmerie est un de nos piliers du bien être sur notre commune. Nous nous devons de garantir plus de confort pour rendre plus d'efficacité à nos gendarmes », a déclaré Jacques Doussot, maire de Saint-Laurent. 

M.A.

 

GendarmerieStLaurent1709 (4).JPG

 Photos : M.A.

GendarmerieStLaurent1709 (7).JPG

Lieutenant Thomas Forthoffer & Jacques Doussot

GendarmerieStLaurent1709 (2).JPG

Avec le Major Bertrand Roux

GendarmerieStLaurent1709 (5).JPG

GendarmerieStLaurent1709 (11).JPG

GendarmerieStLaurent.jpg

PERS 2.jpg

GendarmerieStLaurent1709 (12).JPG

GendarmerieStLaurent1709 (14).JPG

 Stéphane Trompille, Député, Patrick Chaize, Sénateur & Jacques Doussot, maire