Capture d’écran 2020-09-24 à 09.00.48.jpg

Interrogé par André Bercoff sur Sud Radio le 16 septembre, le professeur Toussaint a remis les choses à l'endroit comme il a désormais l'habitude de le faire. Le propos est éloquent. Petite cure de désintox ô combien nécessaire.

“Il n'y a pas de deuxième vague en terme de mortalité”

“On voit une augmentation en Europe et en France de sujets positifs, je ne parle pas de malades, et cette pente est 15 fois plus faible qu’en mars. (…) Le nombre de décès ne réaugmente pas de manière significative alors qu’on nous le promet tous les quinze jours depuis le début du mois d’avril. En France, la réaugmentation que l’on perçoit a une pente 300 fois inférieure à celle du tsunami du mois de mars !”

“Les enfants qui se voient privés de classe pour un simple cas positif n'a aucun sens. (...) Plus de la moitié des cas positifs, voire 9 cas sur 10, ne sont pas contagieux (...)”

Cliquez ici pour écouter l'intégralité de l'entretien