jeudi 29 octobre 2020
  • SORTEZ DE CHEZ VOUS_350x550.jpg
  • Effilogis MACON INFOS -280x410-mc.jpg
  • Connectons-nous-2020 MACON VIGNETTE.jpg

Bernard Nouyrigat (1).JPG

Bernard Nouyrigat, président de la section Mâcon de la Ligue des Droits de l’Homme, a annoncé l’arrivée à Mâcon le 5 octobre des marcheurs partis de Marseille et Montpellier.

Les organisateurs demandent la fermeture des centres de rétention administrative pour migrants, la régularisation définitive du statut des sans-papiers présents depuis plusieurs années sur le sol français ainsi que leur hébergement.

En plus des participants partis de Marseille et Montpellier, la Marche des solidarités, dite également marche des sans-papiers, compte des groupes venus de Brest, Lille, Bayonne, Le Havre, Strasbourg, Toulouse et Grenoble. Leur objectif est d’arriver à Paris le 17 octobre prochain pour une grande manifestation. Les itinéraires des marcheurs peuvent être consultés ici.

Les collectifs mâconnais qui aident les migrants et les étrangers demandeurs d’asile vont héberger le groupe qui passera par Mâcon. Une soixantaine de personnes sont attendues. Une cagnotte en ligne a été lancée (Helloasso Sans-papiers Bourgogne) pour les aider à financer leur voyage.

 

La situation des migrants à Mâcon

 

L'arrivée de la marche des sans-papiers est l’occasion pour ces collectifs de présenter les problèmes auxquelles sont confrontées les diverses catégories de migrants qui arrivent à Mâcon. 

Le président de la section Mâcon de la Ligue des Droits de l’Homme parle de plusieurs types de situations inquietantes : « Il y a la problématique des jeunes mineurs isolés qui arrivent en France après avoir traversé la Libye ou la Turquie sans papiers et qui ont des difficultés à prouver leur minorité auprès de la commission d’évaluation du Conseil départemental. Même quand un juge décide autrement et impose le placement des jeunes en cause, le Département fait systématiquement appel. Les documents d’identité présentés par ces jeunes sont contestés même s’ils sont reconnus par des conventions internationales. »

Un autre cas est celui des déboutés du droit d’asile. « Il y a des familles qui sont obligées de quitter le territoire. La préfecture leur donne six mois d’assignation à résidence en attendant l’avion vers leur pays. Il y a aussi des familles avec des enfants qui restent très longtemps dans les centres de rétention administrative alors que ces centres ne sont pas faits pour ça », précise Bernard Nouyrigat qui critique l'attitude de l'ancien préfet de Saône-et-Loire, Jérôme Gutton : « il a essayé de rendre invisibles toutes les personnes qui se sont vues refuser définitivement leur demande d’asile. Elles ont été évacuées de tous les hébergements comme ceux de l’association Le Pont ou du dispositif d’hébergement des demandeurs d’asile PRAHDAS (généralement dans des hôtels Formule 1 ndlr.). En ce moment il y a beaucoup de ces gens qui se cachent dans l’Ain, dans le Beaujolais ou encore à Lyon. »

Selon les associations qui aident les migrants à Mâcon, la plupart des personnes déboutées d’asile à Mâcon viennent des pays des Balkans, de Géorgie, d'Arménie, d’Ukraine et même de Mongolie.

Avec son positionnement géographique au carrefour des divers axes de circulation, Mâcon a été choisie il y a trois ans pour accueillir un Guichet unique des demandeurs d’asile (GUDA) avec une plateforme d’accès au droit d’asile. Dans la région, il y a deux autres guichets de ce type, à Dijon et à Besançon (spécialisé dans les dossiers des migrants accueillis d’abord par un autre pays). 

La dernière marche de solidarité avec les migrants était passée par Mâcon il y a trois ans, elle allait de Vintimille (Italie) à Calais.

Cristian Todea

 

 

 

Le groupe parti de Marseille (source facebook Marche des solidarités)

CRISE SANITAIRE : Le confinement national de retour dès vendredi !

COVID19_71.jpg
Il débutera dans la nuit de jeudi à vendredi et se prolongera a minima jusqu'au 1er décembre ! Le détail des mesures…

MÂCON - Chez IXON, des savoir-faire d'exception : vivez une expérience digitale et technologique unique !

GANTS CHAUFFANTS IXON MACON7 - 1.jpg
Article sponsorisé - Ixon, en partenariat avec Clim 8*, vous propose une gamme innovante de gants chauffants intelligents et connectés qui savent quand et comment vous maintenir au chaud. À VOIR AUSSI : IXON RECRUTE - Découvrez les postes à pourvoir.

SAÔNE-ET-LOIRE : +71 personnes hospitalisées pour covid en 4 jours dans le département

Capture d’écran 2019-05-17 à 22.59.02.png
On déplore également 11 décès pour covid en 4 jours en milieu hospitalier. « Comme au niveau national, la situation sanitaire demeure très préoccupante en Saône-et-Loire » indique le communiqué préfectoral du jour, chiffres à l'appui.

COUVRE-FEU : Incompréhension et colère dans les salles de sport

GYMNCOACH ferme 1.jpg
Le secteur sportif est une des grandes victimes du couvre-feu instauré dans le département. Les salles de sport fitness ont appris la fermeture pour un mois de leurs établissements. macon-infos a rencontré Clément, gérant de Gym&Coach à Chaintré, qui ne cache pas son désarroi et sa colère…

MÂCON : La CGT fête les 75 ans de Madame Sécurité sociale

75ASecuCgt2310 (1).JPG
L'union locale CGT a tenu ce vendredi une réunion de travail avec une vingtaine de militants CGT locale à l'occasion des 75 ans de la Sécurité sociale.

SYMPHONIES D’AUTOMNE 2020 : Le festival de chant lyrique s’adapte à la pandémie et innove

Symphonies d'automne 2020 Mâcon.jpg
Malgré le couvre-feu, les organisateurs ont annoncé le maintien de ce rendez-vous. La 27ème édition, organisée du 2 au 15 novembre, se déroulera bien sûr dans le respect des restrictions sanitaires.

SAÔNE-ET-LOIRE - Internet : Les 1ères prises opérationnelles pour le très haut débit à Crêches-sur-Saône et Massilly !

FIBRE OPTIQUE THD CRECHES 23102020 - 1.jpg
À Crêches, l'armoire inaugurée cet après-midi compte 436 prises, raccordables à une offre fibre via opérateurs de téléphonie et internet ; à Massilly, ce sont 560 prises qui sont commercialisables. Zoom sur la réalisation de la société Covage à Crêches-sur-Saône.

COUVRE FEU - Scène nationale de Mâcon : JeveuxJeveuxJeveux maintenu au théâtre

Changement d'horaire en revanche pour la représentation du soir.

SAÔNE-ET-LOIRE : Tout ce qu'il faut savoir sur le couvre-feu

COUVRE FEU 71.jpg
Sport, sorties, spectacles, déplacements divers, déménagements, livraisons... toutes les réponses.

MÂCON : Cinq jeunes Camerounais arrivent pour étudier en France

Les étudiants camerounais.jpg
Le programme éducatif « Afrique Éducation & Codéveloppement », lancé à Mâcon à l’initiative de la Camerounaise Anne-Marie Lindou, connaît une nouvelle étape avec l’arrivée la semaine prochaine d'un nouveau groupe de jeunes Africains qui vont étudier la mécanique automobile.

HÔPITAL DE MÂCON - Covid-19 : Le niveau d'alerte est atteint, le plan de crise est activé

HOPITAL MACON CONF COVID 2409 - 1.jpg
Jean-Claude Téoli, directeur de l'établissement, vient de faire le point de la situation covid à l'hôpital. Il s'inquiète d'un développement très rapide de l'épidémie. Il ne parle pas de plan blanc mais de « plan de crise qui dure » et en appelle à la responsabilité individuelle. L'hôpital se prépare aux dé-programmations.

SAÔNE-ET-LOIRE - Port du masque obligatoire : Sept nouvelles communes concernées

Parmis lesquelles La Chapelle-de-Guinchay et Cluny…

MÂCON : L'entreprise AUM Biosync au centre des Journées nationales des réservistes (JNR)

journée sensibilisation réservistes Mâcon AUM Biosync.jpg
Ce matin, l’amphithéâtre Henri Guillemin de Mâcon accueillait un rendez-vous de sensibilisation destiné à valoriser l’engagement des réservistes et des volontaires au sein des entreprises.