samedi 5 décembre 2020
  • ILLUMINTATIONS 8DEC2020 CHARNAY.jpg
  • BFC_Macon_Infos_280x410px-2.jpg
  • CONCIERGERIE MACON2111.jpg
  • MACON HABITAT LOCAUX COMMERCIAUX 20NOV2020.jpg

MACON hommage 18 octobre 1.jpeg

Ce dimanche, à l’appel des associations et syndicats, des rassemblements étaient organisés partout en France, en hommage à Samuel Paty. À Mâcon, seul ou en famille, ils étaient nombreux à rendre hommage au professeur d’histoire-géo, assassiné vendredi… A VOIR EN VIDÉO : La foule entonne la Marseillaise.

 

Il n’est pas encore 15 h ce dimanche après-midi que des centaines de personnes sont déjà réunies sur l’esplanade Lamartine. Derrière le masque des visages graves, des regards émus, des cœurs serrés et de nombreuses questions. A l’appel de la section locale de la Fédération syndicale unitaire (FSU), elles sont venues en voisin de Mâcon, de l’autre côté de la Saône, et de bien plus loin, du Clunisois, de la Bresse notamment…

Seuls, avec des copains et des copines de classe, ou en famille avec les enfants, enseignants ou simples citoyen… Ils seront finalement un millier à participer à cet hommage au corps enseignant. « Je suis prof », « Vous n’aurez pas notre liberté d’expression », « Je suis le citoyen de demain ».  Deux jours après l’assassinat terroriste de Samuel Paty, professeur d’histoire géographie, en région parisienne, ils sont venus témoigner de leur soutien, faire passer le message et défendre les valeurs républicaines, la tolérance et la liberté d’expression.

Aucun discours, ni des syndicats, ni des élus présents. Juste un moment de recueillement, des applaudissements aussi et une Marseillaise entonnée par la foule.

MACON hommage 18 octobre 27.jpg

Anne est venue de Saint-Laurent. Avec son amie mâconnaise, Elsa, il était important d’être là « par solidarité par rapport à ce professeur qui enseignait la liberté d’expression. Mais aussi pour lutter contre tous les obscurantismes, toute cette lâcheté, tous ces meurtres ignobles. »

Lucile est elle venue en famille avec son mari et ses deux fils « par solidarité et pour défendre la liberté d’expression, mais aussi et surtout pour montrer que ce qui s’est passé n’est pas acceptable. Tuer parce qu’on n’est pas d’accord avec quelque chose n’est pas une réponse acceptable dans notre pays. Nous sommes là aussi en tant que citoyen pour défendre des valeurs importantes de notre pays. »

MACON hommage 18 octobre 21.jpeg

Directeur d'Agro-Bio Campus Davayé, Jean-Philippe Lachaize est lui aussi venu en famille, « par solidarité, en tant que citoyen et pas uniquement comme chef d’établissement. J’ai envie de défendre la liberté d’expression et de lutter contre toute forme de totalitarisme religieux. Nous devons aussi faire la distinction entre l’islam fondamental et la très grande majorité de musulmans, qui ne sont pas solidaires de cet acte. Il faut continuer à soutenir nos enseignants qui font leur travail et éduquent. Si on en est là aujourd’hui, c’est à cause d’un abandon éducatif, cet abandon c’est le terreau de cette horreur. »

MACON hommage 18 octobre 24.jpeg

Parmi les élus présents, le maire de Mâcon, Jean-Patrick Courtois : « Je suis là pour saluer la mémoire de Samuel Paty, sauvagement assassiné. Je suis là aussi pour rappeler les missions de l’Éducation nationale à savoir l’enseignement, l’enseignement de la tolérance, la liberté d’expression, autant de valeurs qui me paraissent fondamentales. J’aimerais aussi rappeler les valeurs de la République qui font le ciment de notre vivre ensemble. Je suis fils de prof. Mon père nous a enseigné, à mes deux frères et à moi-même, le respect de l’enseignement et la tolérance. »

MACON hommage 18 octobre 4.jpeg

Pour Stéphane Guiguet, vice-président du Conseil régional en charge des lycées et de l’apprentissage, il est « primordial qu’il y ait une vraie unité nationale après ce qui vient d’arriver. On est tous touchés, en tant qu’enseignants, en tant que citoyens, en tant que responsables politiques aussi. C’est la liberté d’expression, la liberté de penser qui ont été attaquées. Il n’y a rien de plus précieux que de former des citoyens éclairés. C’est pour cela qu’on doit tout miser sur l’éducation et la culture dans notre pays. Il n’y a pas de mots pour parler de cet acte. Il faut maintenant espérer une vraie unité nationale, ans division ni amalgame. Le risque est là, de retomber dans des amalgames, qu’on stigmatise des populations et qu’on favorise à nouveau le communautarisme. Créer des communautés demain alors qu’on a besoin de rassembler tous les Français, quelles soient leurs origines et leurs religions. On doit défendre et imposer la laïcité, cette liberté de croire ou de ne pas croire, dans toutes nos écoles et dans tous les lieux publics. »

D. C.

MACON hommage 18 octobre 26.jpeg

MACON hommage 18 octobre 29.jpg

MACON hommage 18 octobre 30.jpg

MACON hommage 18 octobre 2.jpeg

MACON hommage 18 octobre 5.jpeg

MACON hommage 18 octobre 6.jpg

MACON hommage 18 octobre 7.jpeg

MACON hommage 18 octobre 8.jpeg

MACON hommage 18 octobre 9.jpeg

MACON hommage 18 octobre 10.jpg

MACON hommage 18 octobre 11.jpeg

 MACON hommage 18 octobre 12.jpeg

MACON hommage 18 octobre 13.jpeg

MACON hommage 18 octobre 14.jpeg

MACON hommage 18 octobre 15.jpeg

MACON hommage 18 octobre 16.jpg

MACON hommage 18 octobre 17.jpg

MACON hommage 18 octobre 18.jpeg

MACON hommage 18 octobre 19.jpeg

MACON hommage 18 octobre 20.jpg

MACON hommage 18 octobre 22.jpg

MACON hommage 18 octobre 23.jpeg

MACON hommage 18 octobre 25.jpg

 


 

Les enseignants-es, citoyens, citoyennes et familles répondent présents-es à l'appel des fédérations syndicales diffusé hier. Le moment de communion commence. L'on compte plusieurs centaines de personnes sur l'esplanade Lamartine, jusqu'à 1 000 personnes indiquent les syndicats.

MÂCON - Contes et lumières 2020 : Une fin d'année lumineuse pour percer les ténèbres de la crise

inauguration illuminations Mâcon 2020.jpg
Accompagné par de nombreux élus de la majorité, Jean-Patrick Courtois a inauguré officiellement ce vendredi soir les illuminations des fêtes de fin d’année.

HÔPITAL DE MÂCON : Le Ségur de la santé, une fausse promesse pour les soignants.es fatigués.es et en manque de reconnaissance

SOIGNANTS HOPITAL MACON COVID 412 - 1.jpg
S'ils saluent les applaudissements du 20h de la 1ère vague de covid, remerciant la population d'avoir ainsi contribué au déclenchement du Ségur de la santé, les délégués CGT du personnel n'en sont pas pour autant dupes des promesses politiques qui ne sont pas tenues selon eux. Ils l'ont dit ce vendredi de décembre au cours d'un point presse.

MÂCON : Un enfant renversé par une voiture rue Pillet

ENFANT RENVERSE MACON - 1.jpg
Actualisé : Il a été blessé à la jambe mais ses jours n'étaient pas en danger.

MÂCON – Élection municipale : Le collectif Mâcon Citoyens 2020 répond…

Capture d’écran 2019-12-08 à 02.15.42.png
Actualisé : L'honnêteté de macon-infos est mise en cause dans ce droit de réponse. Notre réponse à cette mise en cause.

MÂCON : La ville s'illumine en cette fin d'année

illuminations Mâcon décembre 2020.jpg
Les illuminations et les décorations sont installées partout en centre-ville.

MÂCON : Des créations inédites pour les illuminations de fin d'année en centre-ville

2019-06calais07.jpg
La municipalité mâconnaise s’adapte à la crise sanitaire et propose des décorations autour de la lumière pour le festival Contes et lumières 2020, mais se voit obligée d'abandonner les autres événements.

SAÔNE-ET-LOIRE : Jusqu'à 70km/h au dessus de la vitesse limite autorisée !

5 automolistes ont perdu leur permis ce week end en Saône-et-Loire, dont deux dans le Mâconnais. Le plus gros excès de vitesse (délictuel) a été enregistré sur la RCEA, à hauteur de Milly-Lamartine.

CRISE SANITAIRE : L'activité touristique en Bourgogne-Franche-Comté a résisté durant la période estivale

16857_1_full.jpg
Selon l'INSEE, le tourisme a souffert dans la région. La Saône-et-Loire a subi une baisse importante liée à la crise sanitaire en 2020. En Bourgogne-Franche-Comté, de mars à août, les hôtels ont globlalement perdu la moitié de leur chiffre d'affaires, les restaurants 41 %…

MÂCON : Pompiers, policiers et CRS face aux troubles nocturnes !

VIOLENCES URBAINES 272811 MACON - 1.jpg
Actualisé : C'est vendredi soir que l'atmosphère était plus tendue