mardi 1 décembre 2020
  • BFC_Macon_Infos_280x410px-2.jpg
  • CONCIERGERIE MACON2111.jpg
  • BVNOVEMBRE.png
  • VO PEUGEOT NOMBLOT NOV2020 - 1.jpg

Mâconnais

TGI_MACON.jpg

6 victimes dont 4 gendarmes, une compagne et le maire de la commune. Cette nuit du 22 septembre avait troublé bien des esprits. Récit et verdict du tribunal correctionnel de Mâcon ce 26 octobre.

Yoann B. est avec sa femme Aurélie, il sont chez eux. Ils viennent de liquider deux bouteilles de vodka pour l’apéritif. Aurélie a la santé fragile, en proie à des crises de nerfs fréquentes qui la conduisent jusqu’à la scarification. 

Cette nuit-là, d’après lui (Yoann B.), la crise atteint u paroxysme. « Elle voulait me tuer puis se suicider. Je connais ses crises, je les gère depuis 10 ans. Je l’aime, je veux la protéger. Cette fois, les choses ont été trop loin. Alors qu’elle venait de larder le matelas de notre lit d’une vingtaine de coups de couteau, couteau qu’elle garde près d’elle, dans la table de nuit, pour se protéger d’une intrusion quand je ne suis pas là, j’attenté de la désarmer compte tenu des intentions dont elle m’avait fait part. J’ai tiré sur le couteau pour lui arracher, mais elle a tiré plus fort que moi et s’est finalement blessée au niveau du mollet. Je n’ai en rien voulu lui faire de mal avec ce couteau. » 

Sauf que, Aurélie est bel et bien blessée de deux coups de couteau. Le certificat médical fait état de 14 jours d’ITT. La blessure n’est pas petite et le rapport du légiste notifie qu’elle relève plus de l’ordre d’un coup porté intentionnellement que d’une scarification ou d’un malencontreux mouvement de recul provoqué. Pourtant, c’est bien lui, Yoann B., qui appelle les pompiers et les gendarmes, « pour lui porter secours et parce qu’elle avait menacé de me tuer dans mon sommeil et de se suicider juste après. Si je n’avais pas tenter de la désarmer, j’aurais pris un coup de couteau » soutient-il. 

Seulement, les choses ne s’arrangent pas à l’arrivée des gendarmes, qui viennent lui notifier sa mise en garde à vue. Ils le connaissent et les versions de sa femme et de lui divergent. Aurélie criait de douleur au téléphone quand il a appelé les gendarmes.

Par ailleurs, il a déjà été condamné pour des faits de violence… et pas seulement. Il a trempé aussi dans deux affaires de stup. 8 mentions au casier dont 4 condamnations. Passons. S’il n’y avait eu « que » les coups de couteau sur sa femme, pour lesquels le doute persiste quant à l'auteur et à l'intentionalité, s’il avait suivi les gendarmes sans rien dire, il pouvait, peut être, s’en sortir avec ses arguments. 

Mais voilà, les gendarmes subissent également les conséquences de son obsession de la nuit : amoureux, alcoolisé, il veut accompagner sa femme à l’hôpital. Dans le box, il paraît sincère. « L’amour rend aveugle ! Nous en avons la parfaite incarnation avec mon client cet après-midi » plaidera maître Gonnevile, son avocat. Soit. 

Trois des quatre gendarmes victimes se sont succédés à la barre quelques minutes avant pour confirmer leurs dépositions. Yoann B. a demandé à un de ses chiens de les attaquer (ce qu’il nie avant d’accepter les choses - « puisque les gendarmes le disent, c’est que j’ai dû faire ça »). Deux gendarmes ont été mordus, un autre a été blessé au bras en tentant de l’embarquer dans la voiture. Yoann B. refuse le test d’alcoolémie (il avoue avoir bu), refuse d’être embarqué alors qu’il veut suivre sa compagne, il les insulte. 

Les gendarmes appellent PSIG en renfort pour le déloger de son camping car dans lequel il s’est réfugié. Le maire se rend également sur place. Il est outragé. Il a pris soin d’envoyer un courrier au procureur pour dire que les pompiers sont intervenus trop souvent chez ces gens, qu’il ne veut plus de lui sur sa commune. 

D’abord conduit d’abord à l’hôpital pour être vu par un médecin, placé sur un lit, il se lève sans permission pour aller boire de l’eau. Les gendarmes lui demandent de s’allonger à nouveau, sont obligés de le plaquer sur le lit. L’un d’eux reçoit un coup de pied dans le coup.         

Présenté en comparution immédiate le 23 septembre pour rébellion avec arme (en l’occurence un chien), outrage et violence aggravée, Yoann avait demandé un délai pour préparer sa défense.

Ce lundi, un peu plus d’un mois après les faits, le procureur requiert 24 mois de prison dont 10 mois avec un sursis probatoire de 2 ans ainsi que le maintien en détention. Il sera suivi par le tribunal qui le déclare coupable de tous les chefs d’inculpation, à l’exception d’un seul, l’outrage à l’encontre d’un des gendarmes. Yoann B. écope donc des 2 ans de prison dont 10 mois avec sursis. Il lui est interdit de revoir sa compagne et de se rendre sur la commune de St-Albain. Il est inscrit au fichier des délinquants interdits d’arme. Le maintien en détention est prononcé. 

L’amour aveugle n’est pas une excuse. 

Rodolphe Bretin

 

MÂCON : Une voleuse de téléphones portables arrêtée par les gendarmes

Elle avait sévi à St-Martin-Belle-Roche et dans l'Ain

CRÊCHES SUR SAÔNE – CLUNY – MÂCON : Des Comoriens en situation irrégulière auteurs d’escroqueries, faux et usage de faux interpellés par les gendarmes

Plusieurs dizaines de documents attestant des manœuvres frauduleuses auprès de banques notamment ont pu être saisis.

VIOLENCES, OUTRAGES ET REBELLION À ST-ALBAIN : Quand l’amour et l’alcool rendent aveugle…

TGI_MACON.jpg
6 victimes dont 4 gendarmes, une compagne et le maire de la commune. Cette nuit du 22 septembre avait troublé bien des esprits. Récit et verdict du tribunal correctionnel de Mâcon ce 26 octobre.

SANCÉ : Un piéton décédé sur l'autoroute A40

SANCE accident mortel suicide.jpg
ACTUALISÉ : Les gendarmes confirment le suicide.

CROTTET : Feu à la menuiserie Chougny

FEU MENUISERIE CHOUGNY - 1.jpg
Actualisé : L'activité a repris dès aujourd'hui

MÂCONNAIS : 3 accidents, 3 alcoolémies positives...

ACCIDENT CRECHES 110CT - 1.jpg
Le week end a été marqué par trois accidents de la route sur les communes de Crêches-sur-Saône, St-Symphorien-d'Ancelles et Prissé.

LA CHAPELLE DE GUINCHAY : Après le cambriolage d'une maison, il était parti avec la voiture des propriétaires

Un individu a été interpellé mardi par les gendarmes de La Chapelle-de-Guinchay et le PSIG de Mâcon.

RÉGION DE MÂCON ET TOURNUS : Un trafic d'armes démantelé

TRAFIC ARMES GENDARMES MACON.jpg
Une opération judiciaire a été menée ce lundi par la compagnie de gendarmerie de Mâcon.

FLEURVILLE : Coup de feu, fuite, accident, outrages et menaces de mort...

Un des protagonistes a comparu ce mercredi au tribunal correctionnel de Mâcon.

MÂCONNAIS : L’OTV pour des vacances en toute tranquillité !

MACONNAIS OTV 2020 1.JPG
Vous partez quelques semaines de vacances, l’été ou tout au long de l’année ? Ou vous vous absentez juste le temps d’un long week-end ? Pensez à l’Opération tranquillité vacances (OTV). Parce que vacances c’est surtout synonyme de détente, pas de stress ni de crainte…

CHARNAY : Choquant et scandaleux !

MOUSTIQUE TIGRE REPLONGES - 1 (1).jpg
Actualisé : une autre, pas mal non plus, à Mâcon...