samedi 5 décembre 2020
  • ILLUMINTATIONS 8DEC2020 CHARNAY.jpg
  • BFC_Macon_Infos_280x410px-2.jpg
  • CONCIERGERIE MACON2111.jpg
  • MACON HABITAT LOCAUX COMMERCIAUX 20NOV2020.jpg

COVID19_71.jpg

Il débutera dans la nuit de jeudi à vendredi et se prolongera a minima jusqu'au 1er décembre ! Le détail des mesures…

 

Lors de son allocation, Emmanuel Macron a annoncé de nouvelles mesures pour contrer la progression du virus « qui circule en France à une vitesse que même les prévisions les plus pessimistes n’avaient pas anticipé (…) et qui surprend toute l’Europe. » Le président de la République a indiqué qu’il fallait aller plus loin que toutes les mesures pris ces dernières semaine et retrouver à partir de vendredi, et jusqu’au 1er décembre a minima, le confinement national « qui a stoppé le virus » au printemps.

Ce confinement prendra effet dans la nuit de jeudi à vendredi et concerne l’ensemble du territoire national. Ce confinement va différer de celui de mars dernier sur plusieurs points : les écoles seront ouvertes, les visites dans les Ehpad seront autorisées et le travail pourra continuer.

 

Ce qui ne change pas 

 

Les sorties ne seront autorisées que pour le travail, les courses essentielles, les soins médicaux, rendre visite à un proche vulnérable et prendre l’air à proximité de son domicile. C’est donc le retour de l’attestation dès ce vendredi 30 octobre.

Les réunions privées et les rassemblements publics sont interdits.

Les déplacements entre régions ne seront pas autorisés. Le chef de l’État a parlé de tolérance pour les personnes qui rentreraient de vacances de la Toussaint et qui regagneraient leur domicile d’ici dimanche.

Les commerces considérés comme non essentiels au printemps resteront fermés (vêtements, jouets, librairie, coiffeurs…). Les magasins alimentaires et les pharmacies seront ouvertes. Les fleuristes resteront ouverts jusqu'à dimanche pour la Toussaint. Dans quinze jours, cette mesure sera réévaluée pour certains secteurs en fonction de l’évolution de la pandémie.

Les bars et les restaurants seront fermés.

Les marchés de plein air seront autorisés.

 

Ce qui change

 

Les guichets de services publics devraient fonctionner normalement.

Les crèches, les écoles, les collèges et les lycées resteront ouverts. Les facultés et les établissements d’études supérieures devront assurer des enseignements à distance et des cours en ligne à 100 %.

Le travail continue notamment dans les secteurs de l’industrie, des bâtiments et travaux publics, de l’agriculture. Le télétravail redevient la règle quand cela est possible. Le gouvernement accompagnera les entreprises avec notamment le dispositif de chômage partiel pour les salariés et les employeurs qui ne peuvent pas travailler. Un plan spécial pour les commerçants, artisans et très petites entreprises. Les entreprises qui entreprendront des démarches de numérisation et de vente à distance devraient être accompagnées.

Les visites en maison de retraite et en Ehpad restent possibles dans le strict respect des consignes sanitaires.

Les cimetières resteront ouverts.

 

Emmanuel Macron a appelé au sens des responsabilités et à l’esprit de citoyenneté de chacun. « La réussite de ces mesures dépend du comportement de chacun d’entre nous. »

tous les quinze jours, un point sera fait sur l’évolution de l’épidémie, certaines mesures pourront être allégées. Avec ce reconfinement, l’objectif du gouvernement est de passer de 40 000 contaminations à 5000. « C’est alors que nous redéploieront la stratégie du tester, alerter, protéger avec la mise en place de beaucoup plus de plateformes de tests, un meilleur traçage avec l’application TousAntiCovid et un isolement plus efficace des personnes positives pour tenir jusqu’à l’été et l’arrivée du vaccin selon les scientifiques

Toutes les mesures avancées ce mercredi soir seront détaillées par le Premier ministre ce jeudi.

 

MÂCON - Contes et lumières 2020 : Une fin d'année lumineuse pour percer les ténèbres de la crise

inauguration illuminations Mâcon 2020.jpg
Accompagné par de nombreux élus de la majorité, Jean-Patrick Courtois a inauguré officiellement ce vendredi soir les illuminations des fêtes de fin d’année.

HÔPITAL DE MÂCON : Le Ségur de la santé, une fausse promesse pour les soignants.es fatigués.es et en manque de reconnaissance

SOIGNANTS HOPITAL MACON COVID 412 - 1.jpg
S'ils saluent les applaudissements du 20h de la 1ère vague de covid, remerciant la population d'avoir ainsi contribué au déclenchement du Ségur de la santé, les délégués CGT du personnel n'en sont pas pour autant dupes des promesses politiques qui ne sont pas tenues selon eux. Ils l'ont dit ce vendredi de décembre au cours d'un point presse.

MÂCON : Un enfant renversé par une voiture rue Pillet

ENFANT RENVERSE MACON - 1.jpg
Actualisé : Il a été blessé à la jambe mais ses jours n'étaient pas en danger.

MÂCON – Élection municipale : Le collectif Mâcon Citoyens 2020 répond…

Capture d’écran 2019-12-08 à 02.15.42.png
Actualisé : L'honnêteté de macon-infos est mise en cause dans ce droit de réponse. Notre réponse à cette mise en cause.

MÂCON : La ville s'illumine en cette fin d'année

illuminations Mâcon décembre 2020.jpg
Les illuminations et les décorations sont installées partout en centre-ville.

MÂCON : Des créations inédites pour les illuminations de fin d'année en centre-ville

2019-06calais07.jpg
La municipalité mâconnaise s’adapte à la crise sanitaire et propose des décorations autour de la lumière pour le festival Contes et lumières 2020, mais se voit obligée d'abandonner les autres événements.

SAÔNE-ET-LOIRE : Jusqu'à 70km/h au dessus de la vitesse limite autorisée !

5 automolistes ont perdu leur permis ce week end en Saône-et-Loire, dont deux dans le Mâconnais. Le plus gros excès de vitesse (délictuel) a été enregistré sur la RCEA, à hauteur de Milly-Lamartine.

CRISE SANITAIRE : L'activité touristique en Bourgogne-Franche-Comté a résisté durant la période estivale

16857_1_full.jpg
Selon l'INSEE, le tourisme a souffert dans la région. La Saône-et-Loire a subi une baisse importante liée à la crise sanitaire en 2020. En Bourgogne-Franche-Comté, de mars à août, les hôtels ont globlalement perdu la moitié de leur chiffre d'affaires, les restaurants 41 %…

MÂCON : Pompiers, policiers et CRS face aux troubles nocturnes !

VIOLENCES URBAINES 272811 MACON - 1.jpg
Actualisé : C'est vendredi soir que l'atmosphère était plus tendue