dimanche 17 janvier 2021
  • VO PEUGEOT NOMBLOT MACON JAN2021 - 1.jpg
  • MACON HABITAT LOCAUX COMMERCIAUX 20NOV2020.jpg
  • ARMEE TERRE CIRFA MACON DEC2020 - 1.jpg

Communiqué

Dans un communiqué d’une violence verbale inédite pour une administration d’Etat, publié ce samedi soir, l’Agence régionale de Santé (ARS) de Bourgogne et Franche-Comté, emploie des termes politiciens pour condamner les arrêtés que de plus en plus de maires, de toutes tendances politiques, dans la Région comme partout en France, prennent pour la réouverture des commerces de proximité.

En voici un passage très éclairant  :  « L’ARS déplore qu’en ce deuxième jour de confinement, le débat public soit presque exclusivement saturé de polémiques consternantes à la faveur de quelques arrêtés municipaux manifestement aussi clientélistes qu’illégaux, au risque de perdre de vue l’enjeu vital que constitue la réussite du confinement. »

Mais qui est l’ARS, par définition politiquement irresponsable car nommée par le pouvoir et n’ayant, hélas, aucun compte à rendre au peuple, sinon une administration soumise comme toute administration au devoir de neutralité ?

Les propos utilisés sont dignes d’un meeting politique. S’ils étaient tenus par des élus soutiens du gouvernement, cela ne poserait aucun souci, mais par une administration ?!...

Sur le fond, les hauts responsables de l’ARS n’ont sans doute pas mis les pieds dans un supermarché depuis bien longtemps. Ils seraient pourtant bien avisés de le faire. Ils jugeraient alors par eux-mêmes si l’accumulation de clients aux caisses enregistreuses est sanitairement plus sûre que leur dispersion dans de petits commerces.

C’est là l’enjeu de ces arrêtés que dénonce l’ARS en des termes si peu conformes à sa mission. 

Du reste, ces maires que l’ARS pointe du doigt aujourd’hui, n’était-elle pas heureuse qu’ils soient sur le terrain au printemps dernier pour puiser dans les réserves de leurs collectivités les masques, blouses et surblouses, qu’elle s’est alors montrée incapable de fournir à ses soignants hospitaliers ?

Nous demandons que la neutralité politique redevienne la règle à l’Agence régionale de Santé de Bourgogne et Franche-Comté. Et ce, de façon urgente. 

Gilles Platret,

maire de Chalon et président des Républicains de Saône-et-Loire

 

COVID-19 - Vaccination : Ça bloque à Paris et dans les ARS, et ça met en colère André Accary

ANDRE ACCARY 2711 CHARNAY - 1.jpg
Le président du Département de Saône-et-Loire s'est fendu d'une lettre au président de la République pour rappeler que le Département est prêt depuis un moment, contrairement à l'ARS... A lire ici.

COVID-19 - Pr Luc Montagnier : « Il y a eu aussi, en partie, fabrication du virus »

DR MONTAGNER - 1.jpg
Mais « sans mauvaise intention », précise-t'il... VIH, covid-19, science, vaccin, prévention et thérapie, autisme, Fourtillan, Bill Gates... le professeur Luc Montagner, prix Nobel de médecine, a affirmé ses positions sur France Soir il y a trois jours. Étonnant, détonant et très éclairant !

FORMATION : À Mâcon, Roxana Maracineanu évoque la création d'un Bac Pro des métiers du sport

ROXANA MARACINEAU MACON 17DEC2020 BACPRO - 1.jpg
La ministre l'a présenté comme « une révolution pour la filière ».

EXPRESSION CITOYENNE - Auto-confinement des élèves : « Nouvelle préconisation, nouveau mépris pour le personnel » estime la CGT Educ'action

Le syndicat signale quatre classes fermées pour covid dans le département, plusieurs enseignants positifs et une vie scolaire impactée.

EDITO : Nucléaire, covid-19, la question est...

Pourquoi Emmanuel Macron écoute un expert de très haut niveau en matière d'énergie nucléaire et pas un autre en matière de santé ?

POLITIQUE : Fabien Genet défend l'enseignement agricole au sénat

« Votre budget n’est pas à la hauteur de l’ambition agricole qui devrait être celle de notre pays ! » a-t'il lancé à la tribune.

SANTÉ - 31 millions d'€ pour la région BFC : « Une belle enveloppe qui ne règle pas tout »

Le 14 novembre, le ministre de la Santé annonçait une enveloppe de 31 millions d'euros pour la Bourgogne-Franche-Comté attribuée dans le cadre du Ségur de la Santé. Michel Maillet, membre du collectif Santé protection sociale de l’Union Départementale CGT de Saône et Loire, a réagi à cette annonce.

Général Electric : « C’en est trop » s'indigne Marie-Guite Dufay

Après l’annonce de nouvelles suppressions de postes dans le cadre de la réorganisation de GE Steam Power, Marie-Guite Dufay, présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté, réagit avec force...

CRISE SANITAIRE ET POUVOIR D'ACHAT : Les retraités de la CGT demandent 100€ tout de suite

L’Union syndicale des Retraités CGT de Saône et Loire invite toutes les retraitées et tous les retraités à signer une pétition en ligne

EXPRESSION POLITIQUE : « De quoi ont besoin les quartiers populaires de Mâcon ? »

La réaction du PCF cu Mâconnais suite aux violences urbaines du week end à Mâcon.