dimanche 17 janvier 2021
  • VO PEUGEOT NOMBLOT MACON JAN2021 - 1.jpg
  • MACON HABITAT LOCAUX COMMERCIAUX 20NOV2020.jpg
  • ARMEE TERRE CIRFA MACON DEC2020 - 1.jpg

...pour Laisser les commerçants-es travailler et laisser nos gosses tranquilles !

 

Plan Marshall penseront certains… Non ! Pas besoin d’aller chercher aux Etats Unis ce que nous avons eu chez nous : De Gaulle. Marre du modèle américain qui nous précipite vers le chaos.   

À l'heure du terrorisme islamiste et de la crise du covid-19, la France a besoin d’un « plan De Gaulle » des services publics de l’Education, de la Santé, de la Sécurité, de la Justice et de l’Economie (De Gaulle, la France chevillée au corps et à l’âme, l’esprit de guerre, de résistance et le courage politique tout à la fois). 

Un plan De Gaulle, cela veut dire dédoubler toutes les classes de la 1ère année de maternelle à la terminale. Non seulement pour ne pas avoir à faire porter le chapeau de la crise à nos gosses (le masque en classe en l’occurence), mais aussi pour faciliter le travail des enseignants-es qui sont encore aujourd’hui et bien trop souvent, à l’oeuvre dans des classes surchargées. Le danger de l’islam intégriste, ils et elles le voient tous les jours dans les écoles.

Ce travail a été entamé avec le dédoublement des CP et CE1, à saluer, mais c’est très loin d’être suffisant, surtout quand on a, quelques temps avant, supprimé les ZEP. Aujourd’hui, l’Education nationale demande aux parents d’équiper leurs bambins d’un masque. Non ! Laissez nos gosses tranquilles. L’éducation, c’est aussi l’interaction et le sensible. Dans des classes dédoublées, tout serait plus facile pour les enseignants : éduquer, protéger et préparer l’avenir.

En 1975, pour l’avènement du collège unique, la France a construit jusqu’à un collège par jour ! Quelle beauté et quel panache aurait eu une telle annonce de la part du président de la République au mois d’avril : « Dès aujourd’hui, nous allons procéder au dédoublement de toutes les classes dans les écoles maternelles et primaires pour vous mettre dans les meilleures conditions de travail. Hussards noirs de la République vous fûtent, Hussards de la République vous restez et resterez. » 

Beaucoup se joue dès les 1ères années de maternelle, l’obligation de la scolarité à partir de 3 ans instaurée par ce gouvernement est la preuve qu’il a conscience de cette impérieuse nécessité. Mais il faut aller au bout, parier sur l’enfance et la jeunesse en donnant, vraiment, les moyens aux enseignants-es d’accomplir la plus belle et noble des missions, celle qui fait la République de demain. 

Pour la santé, le plan De Gaulle, cela pourrait être d’ouvrir des hôpitaux militaires et les faire fonctionner avec les réservistes, pour soulager l’hôpital public, soulager les soignants, et guérir des malades.  

Mais l'on sait aussi que d’autres crises surviendront. La question des moyens ne peut donc être balayée d’un revers de manche. Les soignants-es alertent sur la situation depuis l'été 2019... On leur a répondu « organisation ». On voit aujourd'hui que les moyens manquent toujours. 

Or, il faut entendre et écouter Jean-Marc Jancovici, ingénieur spécialiste des émissions de CO2 et consultant pour les entreprises et les collectivités. Il fut l’intervenant scientifique dans la première émission sur le changement climatique Clim'action diffusée sur France 2 en 2003. D’autres crises surviendront explique-t’il sur be-smart. 

Il faut donc préparer l’hôpital en lui donnant les moyens de sa mission, à savoir multiplier les lits de réa et faire sauter le numérus clausus dans les facs de médecine.

Un plan De Gaulle aussi pour la Sécurité, en multipliant les effectifs de police et de gendarmerie, et en revenant à la police de proximité. 

Par ailleurs, ce n’est pas aux abords des collèges pour contrôler le port du masque que les forces de l’ordre sont nécessaires, mais dans les quartiers les soirs de week end, là où l’islam intégriste et le trafic de drogue détruisent la société à petit feu. 

Un plan De Gaulle enfin pour la Justice, autre pilier fondamental de notre République, car, on le sait bien, le retard s’est accumulé, les dossiers s'empilent. Il faudra du monde, des juges, des greffiers et des avocats pour juger, défendre et administrer le service public de la Justices dans les meilleures conditions.   

Hélas, à tout cela on préfère aujourd'hui masquer nos enfants et interdire à nos commerçants et artisans de travailler. Quelle erreur ! Il n'est jamais trop tard pour bien faire Mesdames-Messieurs les gouvernants. Gageons que vous saurez ré-enchanter le rêve français avant les fêtes de fin d'année.  

Rodolphe Bretin

 

COVID-19 - Vaccination : Ça bloque à Paris et dans les ARS, et ça met en colère André Accary

ANDRE ACCARY 2711 CHARNAY - 1.jpg
Le président du Département de Saône-et-Loire s'est fendu d'une lettre au président de la République pour rappeler que le Département est prêt depuis un moment, contrairement à l'ARS... A lire ici.

COVID-19 - Pr Luc Montagnier : « Il y a eu aussi, en partie, fabrication du virus »

DR MONTAGNER - 1.jpg
Mais « sans mauvaise intention », précise-t'il... VIH, covid-19, science, vaccin, prévention et thérapie, autisme, Fourtillan, Bill Gates... le professeur Luc Montagner, prix Nobel de médecine, a affirmé ses positions sur France Soir il y a trois jours. Étonnant, détonant et très éclairant !

FORMATION : À Mâcon, Roxana Maracineanu évoque la création d'un Bac Pro des métiers du sport

ROXANA MARACINEAU MACON 17DEC2020 BACPRO - 1.jpg
La ministre l'a présenté comme « une révolution pour la filière ».

EXPRESSION CITOYENNE - Auto-confinement des élèves : « Nouvelle préconisation, nouveau mépris pour le personnel » estime la CGT Educ'action

Le syndicat signale quatre classes fermées pour covid dans le département, plusieurs enseignants positifs et une vie scolaire impactée.

EDITO : Nucléaire, covid-19, la question est...

Pourquoi Emmanuel Macron écoute un expert de très haut niveau en matière d'énergie nucléaire et pas un autre en matière de santé ?

POLITIQUE : Fabien Genet défend l'enseignement agricole au sénat

« Votre budget n’est pas à la hauteur de l’ambition agricole qui devrait être celle de notre pays ! » a-t'il lancé à la tribune.

SANTÉ - 31 millions d'€ pour la région BFC : « Une belle enveloppe qui ne règle pas tout »

Le 14 novembre, le ministre de la Santé annonçait une enveloppe de 31 millions d'euros pour la Bourgogne-Franche-Comté attribuée dans le cadre du Ségur de la Santé. Michel Maillet, membre du collectif Santé protection sociale de l’Union Départementale CGT de Saône et Loire, a réagi à cette annonce.

Général Electric : « C’en est trop » s'indigne Marie-Guite Dufay

Après l’annonce de nouvelles suppressions de postes dans le cadre de la réorganisation de GE Steam Power, Marie-Guite Dufay, présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté, réagit avec force...

CRISE SANITAIRE ET POUVOIR D'ACHAT : Les retraités de la CGT demandent 100€ tout de suite

L’Union syndicale des Retraités CGT de Saône et Loire invite toutes les retraitées et tous les retraités à signer une pétition en ligne

EXPRESSION POLITIQUE : « De quoi ont besoin les quartiers populaires de Mâcon ? »

La réaction du PCF cu Mâconnais suite aux violences urbaines du week end à Mâcon.