vendredi 26 février 2021
  • PCAET Donnez votre avis.jpg
  • MBA Aide au loyer bandeau.jpg
  • EPINOCHES MACON SENIORS - 1.jpg
  • HAUT BUGEY.jpg

Le gouvernement veut multiplier par 2,5 le nombre de migrants

en Bourgogne Franche-Comté !

Le 18 décembre dernier, le gouvernement a présenté le nouveau schéma national  d’accueil des demandeurs d’asile et d’intégration des réfugiés 2021-2023. Ce dispositif vise notamment à faire porter et subir la charge migratoire aux collectivités territoriales qui sont considérées comme « déficitaires » afin de désengorger la capitale. Pour la Bourgogne Franche-Comté qui est pourtant la région la moins attractive de France, l'Etat macroniste prévoit ni plus ni moins de multiplier par 2,5 le nombre de migrants.  

Alors que notre région compte près de 400 000 pauvres et 245 000 chômeurs, alors que de trop nombreux habitants sont victimes de l’exclusion territoriale, de la désindustrialisation, des plans sociaux en cascade, de la désertification médicale dont nous payons le prix fort avec la crise sanitaire, de la fracture numérique, le gouvernement décide de leur infliger un fardeau supplémentaire avec l’installation de toujours plus de migrants. 

Cette politique de répartition des problèmes est socialement injuste, économiquement scandaleuse et irresponsable d’un point de vue sécuritaire. En effet, le lien évident entre immigration anarchique et insécurité a été une nouvelle fois confirmé par les statistiques annuelles du ministère de l’Intérieur qui révèlent que 93% des vols et 63% des agressions sexuelles sont commis par des étrangers en Ile-de-France. La répartition doit être remplacée par l’expulsion ! 

Face au danger que représente l’arrivée massive de populations qui constituent un risque pour les habitants et l’attractivité de nos territoires, les Bourguignons et les Francs-Comtois peuvent compter sur le Rassemblement National pour s’opposer à cette funeste préférence étrangère soutenue et relayée par la présidente de région socialiste qui a versé 17 millions d'euros pour la formation des migrants depuis 2016. 

Julien Odoul 

Président du groupe Rassemblement National

 

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ - Enjeux agricoles et industriels : Marie-Guite Dufay exhorte Emmanuel Macron à agir enfin !

La Présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté, Marie-Guite Dufay, a profité du déplacement du président de la République ce mardi 23 février à Étaules (21), pour interpeller Emmanuel Macron sur plusieurs dossiers d’une importance capitale pour le territoire.

COVID-19 - Vaccination : Ça bloque à Paris et dans les ARS, et ça met en colère André Accary

ANDRE ACCARY 2711 CHARNAY - 1.jpg
Le président du Département de Saône-et-Loire s'est fendu d'une lettre au président de la République pour rappeler que le Département est prêt depuis un moment, contrairement à l'ARS... A lire ici.

COVID-19 - Pr Luc Montagnier : « Il y a eu aussi, en partie, fabrication du virus »

DR MONTAGNER - 1.jpg
Mais « sans mauvaise intention », précise-t'il... VIH, covid-19, science, vaccin, prévention et thérapie, autisme, Fourtillan, Bill Gates... le professeur Luc Montagner, prix Nobel de médecine, a affirmé ses positions sur France Soir il y a trois jours. Étonnant, détonant et très éclairant !

FORMATION : À Mâcon, Roxana Maracineanu évoque la création d'un Bac Pro des métiers du sport

ROXANA MARACINEAU MACON 17DEC2020 BACPRO - 1.jpg
La ministre l'a présenté comme « une révolution pour la filière ».

EXPRESSION CITOYENNE - Auto-confinement des élèves : « Nouvelle préconisation, nouveau mépris pour le personnel » estime la CGT Educ'action

Le syndicat signale quatre classes fermées pour covid dans le département, plusieurs enseignants positifs et une vie scolaire impactée.