vendredi 26 février 2021
  • PCAET Donnez votre avis.jpg
  • MBA Aide au loyer bandeau.jpg
  • EPINOCHES MACON SENIORS - 1.jpg
  • HAUT BUGEY.jpg

VACCINATION senateur genet.jpg

 

Communiqué :

Alors que la France craint une troisième vague de covid liée au variant anglais et un possible reconfinement, le sénateur de Saône-et-Loire Fabien GENET a interpelé le ministre de la Santé lors des questions d’actualité au Gouvernement du mardi 13 janvier au Sénat et tiré le signal d’alarme.

« Au lieu de chercher à convaincre les incertains, commençons déjà par vacciner les volontaires. Ils sont très nombreux et très impatients. », a assuré Fabien GENET avant de souligner « A vous entendre Monsieur le Ministre, tout va toujours très bien : tout va bien avec les vaccins, avec les aiguilles avec la stratégie… Mais, si tout va si bien, pourquoi à l’heure actuelle, 20 % des Français ne sont-ils pas vaccinés comme en Israël ? Pourquoi deux millions de français ne sont pas vaccinés comme au Royaume uni ? Ou au minimum 500 000 comme en Allemagne ? Peut-être parce que nous sommes sur un rythme de promenade en famille, comme l’a reconnu le Président de la République ».

Néanmoins, tout ne semble pas perdu pour le sénateur : « le dévouement sans borne de tous les professionnels de santé, l’engagement des préfets et des élus locaux offrent désormais un espoir sur le terrain, que j’ai pu mesurer dans ma commune de Digoin, en préparant l’ouverture du centre de vaccination. » Et pour intensifier la campagne de vaccination, Fabien GENET a fait des propositions : « Pourquoi par exemple, ne pas autoriser les pharmaciens à participer à la campagne vaccinale, comme tous les autres professionnels de santé ? Pourquoi ne pas vacciner sans attendre la totalité des personnels des EHPAD pour faire barrage au virus ? Pourquoi ne pas rendre obligatoire la vaccination anti-covid pour ces personnels d’EHPAD, à l’instar du vaccin contre l’hépatite B obligatoire pour les personnels de santé ? »

Le ministre Véran lui a répondu : « Je ne dis pas que tout va bien. Personne ne nie les difficultés de mise en place d’une logistique immense, comme dans tous les pays. Il faut bien voir qu’il y a parfois 3 à 4 h de queue en Allemagne. Et il faut saluer le travail des personnels médicaux en France qui mettent en œuvre la vaccination. Je compte sur les pharmaciens lorsque nous aurons un vaccin plus simple (sans congélateur, avec de plus grandes doses). On ne se passera pas d’eux. C’est la Haute autorité de santé qui demande de ne pas vacciner les personnels d’Ehpad de moins de 50 ans, pour se focaliser sur les personnes à risque. »

 

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ - Enjeux agricoles et industriels : Marie-Guite Dufay exhorte Emmanuel Macron à agir enfin !

La Présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté, Marie-Guite Dufay, a profité du déplacement du président de la République ce mardi 23 février à Étaules (21), pour interpeller Emmanuel Macron sur plusieurs dossiers d’une importance capitale pour le territoire.

COVID-19 - Vaccination : Ça bloque à Paris et dans les ARS, et ça met en colère André Accary

ANDRE ACCARY 2711 CHARNAY - 1.jpg
Le président du Département de Saône-et-Loire s'est fendu d'une lettre au président de la République pour rappeler que le Département est prêt depuis un moment, contrairement à l'ARS... A lire ici.

COVID-19 - Pr Luc Montagnier : « Il y a eu aussi, en partie, fabrication du virus »

DR MONTAGNER - 1.jpg
Mais « sans mauvaise intention », précise-t'il... VIH, covid-19, science, vaccin, prévention et thérapie, autisme, Fourtillan, Bill Gates... le professeur Luc Montagner, prix Nobel de médecine, a affirmé ses positions sur France Soir il y a trois jours. Étonnant, détonant et très éclairant !

FORMATION : À Mâcon, Roxana Maracineanu évoque la création d'un Bac Pro des métiers du sport

ROXANA MARACINEAU MACON 17DEC2020 BACPRO - 1.jpg
La ministre l'a présenté comme « une révolution pour la filière ».

EXPRESSION CITOYENNE - Auto-confinement des élèves : « Nouvelle préconisation, nouveau mépris pour le personnel » estime la CGT Educ'action

Le syndicat signale quatre classes fermées pour covid dans le département, plusieurs enseignants positifs et une vie scolaire impactée.