samedi 8 août 2020
  • MAPSTR MACON.jpg
  • maconsurlo-final.jpg
  • CENTRE AQUATIQUE MACON 01082020 - 1.jpg
  • Route_71_290x400 (2).jpg

STUPEFIANTS.jpg

 

Le jeu du ni oui ni non est un jeu simple, mais il requiert de la présence d’esprit.

Au sortir d’une longue garde à vue, l’exercice est d’autant plus fatigant, le code du trafiquant toutefois l’impose, qu’on soit en forme ou pas : ne pas parler, pas franchement, un peu, pas trop. Alex B., 19 ans, et Rachid K., 24 ans, s’y sont efforcés, avec un succès somme toute relatif : certes ils ne lâchent pas les noms de leurs fournisseurs, mais quant à convaincre les magistrats que leurs activités restent modestes et très limitées, c’est raté.

 

Alex B. est contrôlé par la police le 4 octobre, entre minuit et une heure, boulevard des Neuf Clés alors qu’il fume un joint. Il dit aux policiers qu’il attend « son copain Driss ». Qu’à cela ne tienne, les policiers l’attendent avec lui. Le dit-Driss sort d’un immeuble. Il s’appelle Rachid K., il a sur lui un cube de résine de cannabis de 40 grammes, une balance électronique et 1090 € en liquide. Garde à vue, enquête.

Perquisition au domicile des parents d’Alex, chez qui il vit toujours. Dans sa chambre : 15 plaquettes de 100 g de cannabis, toutes imprimées « Lyon », comme sur le cube trouvé sur Rachid, dit Driss.

Dans la voiture de Rachid-Driss, 2 téléphones portables. Tout d’abord son Iphone, dont il refuse de donner le code. La police reporte sur un procès verbal ce qu’il lance à son « collègue » lors de la garde à vue : « Si les policiers craquent l’Iphone, je suis très mal ». Les policiers ne craquent pas l’Iphone, pour autant il ne semble pas hyper à l’aise pendant l’audience, on peut supposer que ça pourrait donc être pire.

Ensuite, on trouve dans sa voiture un Samsung, dont la lecture rapide du contenu fait penser qu’il ne lui appartient pas. A qui appartient-il ? A « Driss 2 ». Qui est Driss 2 ? On ne saura pas, mais on sait qu’Alex renvoie volontiers les acheteurs vers Rachid dit Driss.

 

D’une rapide enquête dite de personnalité, il ressort qu’Alex n’a pas de diplôme, pas de travail, pas de ressources. De menus travaux au black dans le BTP pour se faire un peu d’argent. Il vit chez ses parents. Il consomme de l’herbe depuis 4 ans et ne se considère pas comme un toxicomane. Décidément, on n’en finit jamais avec les questions de définitions.

Rachid, lui, est père d’un petit de 3 ans. Il travaille en intérim, son employeur est « pleinement satisfait » de lui. Il souffre d’asthme et ne sort pas sans ventoline, ce qui ne l’empêche pas de fumer 4 à 5 joints par jour. Il a commencé à 16 ans.

Ils n’ont pas de casier judiciaire. Rachid fut condamné par le Tribunal pour Enfants à une amende pour dégradations, il l’avait oublié, « c’est vieux », dit-il.

 

Au jeu du « ni je dis, ni je dis pas, parce que les faits sont contre moi », quand on comparait devant les juges, on n’est jamais le meneur. Alex et Rachid sont tour à tour soumis aux questions, et confrontés aux déclarations de l’autre. La loi les autoriserait pourtant à garder le silence, aussi bien, mais ça ne doit pas être une position si facile que ça à tenir.

Une telle quantité de drogue dans la chambre d’Alex, pourquoi faire ?

« On m’a dit de les garder.

- Qui ?

- Yacine.

- Ah. Et en contrepartie ?

- J’ai eu 60 euros.

- Pour 1,5 kg ? C’est crédible, ça ? »

Quelques minutes plus tard, le Président demande à Rachid :

« Vous accepteriez, vous, de garder 1.5 kg de drogue pour 60 € ?

- Non.

- On est bien d’accord, merci de nous rappeler les réalités. »

Pressé de questions par la Procureur, Rachid s’en sort mal. Il louvoie, sans pouvoir nier fermement devant les faits et les évidences. Il tortille, mais se retrouve coincé quand même devant ses responsabilités. Alex, lui, se défend d’avoir jamais vendu quoi que ce soit, n’empêche que son kilo et demi coûte à l’achat au minimum 4 000 à 5 000 €, il dit qu’il veille dessus pour 60 €, personne n’y croit, et son téléphone a délivré les échanges avec les acheteurs.

 

Verdict : coupables. Les deux, pour l’ensemble des faits, sont condamnés à la même peine : 18 mois de prison dont 12 mois assortis d’un sursis avec un suivi mise à l’épreuve de 2 ans, l’obligation de travailler ou de se former, l’obligation de se soigner. Mandat de dépôt : ils vont purger les 6 mois, la peine n’est pas aménageable, et elle commence maintenant.

Florence Saint-Arroman

VINZELLES : Une voiture folle fonce dans la foule et fait 13 blessés !

VINZELLES MYBEERS VOITURE FOLLE.jpg
ACTUALISE A 21h25 : Le jeune conducteur a été présenté au Parquet aujourd'hui.

SANCÉ : Il menace ses parents, insulte les policiers et retourne en prison

TGI_MACON.jpg
Le 24 juillet dernier, les policiers interpellent un homme de 47 ans, à Sancé, suite à une plainte déposée dans la journée par son père.

SAÔNE-ET-LOIRE : Un important dispositif de pompiers mobilisé après plusieurs départs de feux à Saint-Martin-sous-Montaigu

Incendie_StMartinsousMontaigu_InfoChalon_0001.jpg
Plus de 60 pompiers mobilisés au plus fort de la journée. Un drone engagé pour mieux diriger les équipes.

CHALON-SUR-SAÔNE : Une fusillade fait un mort et 2 blessées graves

10312_1_full.jpg
Les faits se sont déroulés sur le plateau Saint-Jean. L'auteur de l'assassinat se serait donné la mort. La femme de la victime et sa fille de 21 ans sont gravement blessées.

MÂCON : Pour un « regard en croix », une double fracture à la mâchoire !...

C'est ce qui est arrivé à un jeune livreur de pizzas le 21 mai dernier. « Son agresseur est revenu à la charge samedi, deux mois après » indique des membres de sa famille, qui alertent en même temps sur une montée de la violence à Mâcon cet été. Un phénomène confirmé par la police.

MÂCON : Un SDF s'en prend violemment à deux personnes en l'espace de 12h

AGRESSION MACON SDF.jpg
L'individu a été présenté ce lundi devant le tribunal, en comparution immédiate.

MÂCON : Saisie record de résine de cannabis

SAISIE DROGUE 10KG MACON.jpg
La prise date du vendredi 10 juillet. C'est en milieu d'après-midi (15h40), dans le quartier des Saugeraies, qu'un deal est repéré par les policiers de la BAC.

MÂCON : Deux jeunes lui foncent dessus en scooter et reviennent lui casser la figure. Il s'en remet au procureur…

AGRESSION MACON - 2.jpg
Le récit de cette agression a été fait à partir du témoignage de la victime, qui a pris contact avec macon-infos.

CRÊCHES-SUR-SAÔNE : Un blessé dans une collision entre une moto et une voiture rue du stade

ACC CRECHES STADE.jpg
Actualisé : On en sait plus sur les circonstances précises de cet accident.

MÂCON : Deux dealers attrapés au début du confinement

Se faire contrôler en plein confinement sans pouvoir justifier d’une sortie pour motif impérieux, en possession de produits stupéfiants… c’est ce qu’on peut appeler la double peine… et c’est ce qui est arrivé à deux jeunes de La Chapelle-de-Guinchay au mois de mars.

BERZÉ-LA-VILLE - SOLOGNY : 4 blessés dont 2 graves dans une violente collision sur la RD 17

ACCIDENT BERZE LA VILLE 07062020 ACC4 - 1.jpg
L'accident s'est produit ce matin vers 8h30. Une des victimes a été transportée par hélicoptère à l'hôpital de Lyon. Son état était jugé très sérieux à la suite de sa désincarcération. ACTUALISÉ : Le jeune homme transporté à Lyon est décédé des suites de ses blessures en arrivant à l'hôpital (info gendarmerie).

TRIBUNAL DE MÂCON - Crêches-sur-Saône : En l'absence de drogue, la transaction tourne mal...

VOL VIOLENCE CRECHES - 1.jpg
Il est des choses qu'il vaut mieux ne pas toucher. F... en a fait l'amère expérience cette fin d'après-midi du 12 mai sur un parking de Crêches-sur-Saône.

RCEA-RN79 : À 160km/h entre Cluny et Mâcon

CONTROLES GENDARMES RCEA CHARNAY 3005 - 12.jpg
Le gendarmes de l'escadron départemental de sécurité routière étaient postés sur la RCEA ce samedi après-midi, dans le sens Cluny-Mâcon, pour des contrôles de vitesse. Bilan de deux heures d'opération.