mardi 19 novembre 2019
  • MON BEL AMOUR THEATRE MACON.jpg
  • CREATION ENTREPRISE MACON 2019 CCI.jpg
  • AUTISME CD71 20NOV.jpg
  • MARCHE PLAISIRS GOURMANDS 2019 AFF3 - 1.jpg

NICOLASLAMBERTMACON.jpg

 

Nicolas Lambert, metteur en scène, acteur et auteur français décapant présente au public mâconnais son dernier spectacle, « Le Maniement des Larmes », ces 15 et 16 octobre au théâtre. Il a dévoilé pour Mâcon-Infos des détails surprenants sur les coulisses de ses spectacles de théâtre-documentaire si polémiques. Un entretien... désarmant !


Vous avez réalisé ce dernier spectacle sur l’industrie française de l’armement à Mâcon en partie. Quelle est votre philosophie ?

On a eu deux résidences ici, des moments très importants du spectacle. On en a eu deux autres, une chez moi dans le Charollais, une autre en région parisienne. Ici on a finalisé tout le dispositif. On a préparé ce spectacle pour les grandes scènes nationales, comme c'est le cas ici, mais aussi pour des lieux plus petits parce qu’on veut se mettre à la disposition de toutes les personnes qui ont envie de voir ce spectacle et pour qui n’existe pas ce cadre Scène nationale pour le programmer. Le monde du théâtre ne va pas bien vous savez, il y a beaucoup de théâtres qui ferment en ce moment, et surtout beaucoup de salles de théâtre publiques. Elles représentent des lignes budgétaires qui n’intéressent pas vraiment ceux qui les mettent à disposition. Il y a des spectacles que je ne peux pas jouer dans des villes, des départements ou certaines régions.

Ah oui, lesquels et pour quelle raison ?

On a fait un petit récapitulatif avant d’entamer la diffusion de ce spectacle et, par exemple, en Provence Alpes Côte d’Azur, on n'y met pas les pieds. Ça dépend des spectacles mais, pour celui sur le nucléaire, on sait qu’on ne peut pas le jouer en Normandie. C’est une interdiction parce qu’on remet en question le nucléaire. En gros, ce n’est pas dit comme ça, mais on me l’a fait savoir : "si je te fais venir, AREVA va renoncer de financer ce truc ou ce festival". Je ne vais pas nommer les gens parce qu’ils ne sont pas heureux de cela. Je sais qu'AREVA a fait ce chantage à pas mal de monde. ErDF aussi, pourtant un sponsor important de la culture en France... Je ne m’étonne qu’ils ne nous financent pas. Ce qui est embêtant, c’est que le service public s'amenuise parce que les financeurs de théâtre d’aujourd’hui sont de plus en plus des groupes comme ça. Si on laisse des industriels nous dire ce que l’on peut dire, vous voyez ce que je veux dire… Or, c’est à ça que sert le service public selon moi, ne pas être liés aux industriels, aux gens qui sont aux manettes de l'économie globale. Ici en Saône-et-Loire, on est en train de re-laisser les maîtres de forges décider de ce qu’on peut dire.

Dans ces conditions, quelle programmation pour ce spectacle après les représentations de Mâcon ?

On pensait le jouer dans deux ou trois lieux qui nous ont fait confiance, mais ces théâtres soit ont disparu, soit la direction a été virée, notamment à l’occasion des dernières élections municipales. Les « enquiquineurs » qui dirigeaient ces théâtres, qui en plus font des propositions artistiques qui mettent en cause le "votez pour nous", on ne va évidemment pas leur laisser une ligne de budget. On préfère transformer la place en salle de fêtes. Ce spectacle va quand même se jouer aussi à Paris dans un théâtre, « Le grand parquet », qui n'existera plus à la fin de l’année suite à une fusion. J’espère que les gens viendront là pour découvrir le spectacle et le programmer chez eux.

Il y aura aussi un livre ?

Oui, une fois que le texte de la pièce seront terminés, on fera le travail avec un journaliste d’investigations qui bosse sur le sujet de l’armement et avec lequel j’ai travaillé sur la documentation de ce spectacle là : Karl Laske, de Mediapart.
Quand on voit le spectacle, la mise en scène aide à faire passer plein de choses. Quand on a un texte pour un bouquin, on essaye de l’agrémenterpar un vrai travail journalistique. Chaque fois qu’une chose est sous entendue dans le spectacle, pour le livre, on fait des pages de plus pour approfondir le sujet. Il y aura aussi des illustrations de Otto T (Thomas Dupuis, ndlr).

Combien de temps et comment avez-vous travaillé sur ce spectacle ?

J’ai commencé la série des trois spectacles (« Elf, la Pompe Afrique », « Avenir radieux – une fission française » et « Le maniement des larmes ») en même temps, en 2002-2003. Chaque fois, il m’a fallu un ou deux ans pour me documenter, comprendre le sujet, j’ai fait des visites, des reportages dans plusieurs lieux, des salons de l’armement. C’était un peut délicat parce qu’il y a des endroits comme les universités d’été de la Défense, riches en informations mais dont on ne peut pas tirer grand-chose. Quand tu es là en tant que journaliste, tu signes un papier qui t’engage à ne pas sortir de propos de ce que tu entends là. Je suis allé alors dans d’autres directions pour réussir à raconter un petit peu.

Quoi qu'il en soit, chaque spectacle a la prétention de parler d’un seul sujet, en 12 milles mots pour un spectacle qui dure 2 heures, en trois parties. Ça permet de dire deux ou trois choses mais pas de couvrir tout le sujet. On peut quand même faire comprendre aux spectateurs ce que cela signifie pour la France d’être un des plus grands exportateurs d’armes au monde.

La période de documentation a dû être assez palpitante ?…

Oui. Quand j’ai travaillé sur le nucléaire, le sujet était très proche de l’armement. Car les nucléaires civil et militaire sont deux facettes de la même médaille. Ça m’a permis de voir les coulisses des négociations sur le désarmement à New York, à l'ONU, ou au salon d’armement au Bourget. Ça permet parfois de toucher du doigt des choses et de voir que la France est une des grandes puissances de l’armement.

J’ai été à l’Assemblée Nationale et au Sénat. Je me suis rendu compte que ces deux endroits ne sont pas idéal pour poser des questions, alors que l’armement est un domaine très important. J’ai cet exemple de la Suisse où les autorités confédérales ont voulu acheter des avions de chasse. Mais des doutes sur le prix d’acquisition ont fait surface. Un débat public a commencé et la population a sollicité un référendum sur l'opportunité du contrat, qui a finalement été annulé. C’est inimaginable une telle chose en France. Des telles questions ne vont même pas au Parlement, qui n’a pas les moyens d’avoir une opinion sur ce qui est décidé par le Ministère de la Défense. C’est le président de la République qui décide. C’est pareil quand on bombarde des gens à tel ou tel endroit de la planète comme les derniers présidents français l’ont fait : on le dit aux parlementaires après coup ! J'estime que l'on peut parler de démocratie dans le cas suisse, pas dans le cas français.

Vous voulez changer cette situation avec vos spectacles ?

Il y a des pans entiers de notre vie qui, me semble-t-il, sont hors du circuit démocratique. C’est cela que je veux raconter à travers ces trois spectacles sur le pétrole, le nucléaire et l’armement. A l’aide de la mise en scène, on plonge dans le bruit du monde et on essaye de voir comment les choses se combinent, de structurer une réflexion. Dans une démocratie, c’est bien le peuple qui a le rôle principal. Et la chance de ce pays, c’est qu’il y a encore quelques  espaces de service public comme le théâtre de Mâcon où l'on peut jouer notre rôle. Il ne faut vraiment pas laisser ces espaces disparaître.

 

Recueillis par Cristian Todéa

SORTIR EN MÂCONNAIS-BEAUJOLAIS-CLUNISOIS : Que faire ce week end ? L'embarras du choix...

SORTIR_MACONNAIS_BEAUJOLAIS.jpg
Marché des Plaisirs gourmands, Symphonies d'automne, Vendanges de l'humour, Clean walk, salon du livre et de l'imaginaire, bourses aux jouets, visites guidées, expos, concerts, cinéma...

MÂCON - Festival de magie : Tim Silver bluffe le public

ILLUSION SHOW MAGIE MACON 3NOV2019 - 9.jpg
Les meilleurs moments du spectacle de clôture.

LUGNY : La cave coopérative vous ouvre ses portes ce week end

CAVE LUGNY PO2019.jpg
Publi-information - Mise en route de la chaîne de dégorgement ; découverte du nouvelle crémant de Bourgogne Sainchargny Ice Flow

EXPO : Scènes de la vie à la galerie Mary-Ann à travers les photos de Paul Weusten

expo photo Paul Weusten.jpg
La galerie municipale Mary-Ann accueille une nouvelle exposition de photographie depuis mardi.

CHARNAY : Les contes à dévorer de Virginie Komaniecki, un spectacle touchant !

VK.jpg
L'ACTEM a proposé un spectacle de contes ce mercredi à la salle du Vieux Temple.

VACANCES : Planétarium, une conférence autour des étoiles ce mercredi à la MJC Héritan

CONFERENCE mjc heritan planetarium 2.jpg
Mercredi 23 octobre après-midi, découvrez les innombrables merveilles du ciel étoilé grâce à un planétarium gonflable et aux explications de Franck Boyat…

VACANCES : Un joli programme au Lab 71

Capture d’écran 2019-05-17 à 22.59.02.png
Les animations commencent demain au Lab 71, à Dompierre-les-Ormes

CHARNAY - Salon Essentiel : Les 10 personnes tirées au sort sont...

LOTS SALON ESSENTIEL MACON 20192.jpg
Publi-information - Découvrez tout le programme des 3 jours

MÂCON : Frédéric Bouraly et Jean Benguigui lancent la saison du théâtre de Comédie au Spot

Benguigui (18).JPG
Béatrice Paul, directrice de Mâcon Événements, a accueilli ce mercredi, en présence d'Hervé Reynaud, adjoint à la culture, les comédiens Frédéric Bouraly et Jean Benguigui en tournée en France pour présenter leur prochaine pièce.

EXPO : Utopie, l’univers de Stéphanie Bucher à la galerie Mary-Ann

MACON expo utopie 4.jpg
Jusqu’au 27 octobre, Stéphanie Bucher propose une exposition inédite, composée de dessins et peintures sur différents supports : plexiglas, papier, toile...

EXPO : « Zodiaque et la Bourgogne romane » à voir au site universitaire de Mâcon

expo art religieux Bourgogne.jpg
Le site universitaire de Mâcon accueille à partir d’aujourd’hui une exposition inédite sur l’art sacré et l’esthétique romane.

CINÉMA : Première d'un film mâconnais au festival Effervescence

première film Mâcon.jpg
« Laisse tomber » est un court métrage de fiction avec des acteurs amateurs, réalisé par Fayçal Bouhassoun pour la Ville de Mâcon. Il a été présenté pour la première fois au public, ce matin, au Cinémarivaux.

PRISSÉ : Rendez-vous les 12 et 13 octobre au caveau pour un week-end gourmand

WE GOURMAND TERRES SECRETES 2019 - 1.jpg
Publi-information - Le programme complet à découvrir

THEÂTRE DE MÂCON : Ne manquez pas le dernier Western !

WESTERN THEATRE MACON 8OCT.jpg
Publi-information - L’histoire se passe dans l’Amérique des cow-boys et des hors-la-loi, celle des chevaux, des vastes prairies, des saloons enfumés...

MÂCON : Le film « Les Éblouis » ouvre le 4ème festival Effervescence

Effervescence4.jpg
La 4ème édition du festival Effervescence a été inaugurée ce mercredi, au Cinémarivaux.

ACADÉMIE D'ART DE MÂCON : Mauricette Bertaut remporte le prix de la ville au 56ème salon des artistes régionaux

56SalonArtR.jpg
Le vernissage du 56ème salon des artistes régionaux s'est tenu ce samedi à la salle du Pavillon.

THÉATRE DE MÂCON : La comédie musicale West Side Story par The Amazing Keystone Big Band, magistral !

WestSide.jpg
La Scène Nationale de Mâcon a proposé ce vendredi une soirée jazz exceptionnelle, en partenariat avec le club de jazz Crescent.

PHOTOGRAPHIE : Gaël Fontany (Mâcon) remporte trois distinctions au Rencontres de la photo de Chabeuil

thumbnail.jpg
« Les Voyages Immobiles », série de photos réalisée par l’artiste-photographe lors des crues de la Saône en décembre 2017-janvier 2019, continue d’émerveiller le public et les jurys.

CLUNY : « Beau millésime » pour la Foire de la Saint-Martin

FOIRE SAINT-MARTIN _ CLUNY20.JPG
C’est au Champ de Foire qu’une cinquantaine d’exposants s'est rassemblée pour la traditionnelle foire agricole de la Saint-Martin ce samedi.

Cluny et les sites clunisiens en route vers l'UNESCO

CLUNY UNESCO 20191.jpg
Ce vendredi 18 octobre 2019, Rémy Rebeyrotte, le président de la Fédération Européenne des Sites Clunisiens, a réuni les représentants des collectivités publiques européennes associées au projet pour faire le point sur le dossier.

CLUNY : Une marche, une arche et des t-shirts pour Octobre rose

CLUNY marche rose 2019 24.jpg
Tout au long du mois d’octobre, la ville de Cluny participe à l’opération Octobre Rose. Samedi matin, une marche rose s’est ainsi déroulée.

CLUNY - Fête de la pomme et de la nature : Belle fréquentation pour cette nouvelle édition

FETE DE LA POMME _ CLUNY6.JPG
La traditionnelle Fête de la Pomme et de la Nature, organisée par l’association Forêt fruitière, s’est tenue ce week-end à l’espace des Griottons et à ses abords.

CLUNY - Alternatiba : Escargeeks, une école autrement

L'AUTRE ECOLE _ ALTERNATIBA1.jpg
L’Autre école, c’est l’initiative que présentait Gaëlle Montmaron et Jean-Baptiste Folléa dans le cadre du Village des alternatives.

CLUNY – Alternatiba : Pleins feux sur le Village des alternatives !

DSC04311.JPG
C’est une quarantaine d’associations, de collectifs et de producteurs des environs de Mâcon, Cluny et Chalon qui était rassemblée ce dimanche pour la 4e édition d’Alternatiba sur le site du Quai de la gare.

CLUNY - Sécurité : Un bilan et des projets pour le CLSPD

CLSPD CLUNY SEPT20194.jpg
Mercredi 25 septembre, les acteurs concernés par la sécurité et la prévention de la délinquance se sont réunis en mairie à Cluny, à l’invitation du maire Henri Boniau.

CLUNY : La saison culturelle est ouverte !

SAISON CULTURELLE 2019 CLUNY2.jpg
24 spectacles seront proposés cette saison dans la ville abbatiale. Le maire Henri Boniau a présenté le programme mardi soir au théâtre. A noter que le Cluny day est reconduit, avec la présence de François Valéry en 2020 !

CLUNY : Des toilettes publiques rénovées à la gare routière

TOILETTES PUBLIQUES _ CLUNY3.JPG
L’été aura été l’occasion de poursuivre les travaux entamés autour de la gare routière à Cluny.

CLUNY : Petits changements, grande continuité pour la rentrée 2019/2020

RENTREE PRO 2019 CLUNY - 2.jpg
A l’aube de cette nouvelle année scolaire, la grande réunion de rentrée a eu lieu vendredi au pôle scolaire de la ville.

CLUNY : Un public conquis pour la 1ère édition du festival Dialogus de Musica

montage Dialogus de musica.jpg
Bilan très positif pour ce nouveau festival dédié à la musique du monde, ancienne et à la lutherie, qui s'est déroulé du 14 au 17 août à l'Abbaye de Cluny et dans toute la ville.

CLUNY : Trois jeunes talents s'expriment au festival Dialogus de musica

DIALOGUS DE MUSICA CLUNY VIDEO.jpg
macon-infos vous fait partager ce petit moment savoureux, avec le son.

CLUNY : Ronde nocturne aux flambeaux, aux temps des guerres de religion

CLUNY _ VISITE NOCTURNE_02.jpg
La cité abbatiale de Cluny n’a pas échappé aux conflits liés aux guerres de religion. C’est une partie de cette histoire qui était contée hier soir par Gérard Thélier, alias Claude Ducret, guide en costume tout droit sorti du XVIe siècle.

CLUNY : Rare, initiez-vous à la polyphonie corse gratuitement

POLYPHONIE CORSE CLUNY.jpg
Un atelier est proposé dans le cadre du festival dialogus de musica qui se tient du 13 au 17 août.

CLUNY : Rénovation en cours des toilettes publiques rue Porte de Paris

RENOVATION TOILETTES PUBLIQUES _ CLUNY1.jpg
Après le parking du Prado et le PIC (Point Information Cluny), c’est au tour des toilettes publiques, situées à la gare routière, rue Porte de Paris, d’être complètement rénovées.

CLUNY : Pleins feux sur le premier marché de l'été

CLUNY premier marche ete 33.JPG
Les mercredis de l’été à Cluny, la place de l’abbaye se transforme en grand marché de producteurs et d’artisans. Le premier de ces rendez-vous estivaux a rencontré, sans surprise, un beau succès.

CLUNY : Pleins feux sur le défilé de mode des commerçants

CLUNY premier marche ete 32.JPG
` À l’occasion du premier marché d’été, l’association Cluny Commerces a organisé ce mercredi soir un défilé de mode rue Mercière.