dimanche 27 septembre 2020
  • TICKET SMS TREMA MACON.jpg
  • MACON HABITAT LOCAUX COMMERCIAUX 20NOV2019.jpg

NICOLASLAMBERTMACON.jpg

 

Nicolas Lambert, metteur en scène, acteur et auteur français décapant présente au public mâconnais son dernier spectacle, « Le Maniement des Larmes », ces 15 et 16 octobre au théâtre. Il a dévoilé pour Mâcon-Infos des détails surprenants sur les coulisses de ses spectacles de théâtre-documentaire si polémiques. Un entretien... désarmant !


Vous avez réalisé ce dernier spectacle sur l’industrie française de l’armement à Mâcon en partie. Quelle est votre philosophie ?

On a eu deux résidences ici, des moments très importants du spectacle. On en a eu deux autres, une chez moi dans le Charollais, une autre en région parisienne. Ici on a finalisé tout le dispositif. On a préparé ce spectacle pour les grandes scènes nationales, comme c'est le cas ici, mais aussi pour des lieux plus petits parce qu’on veut se mettre à la disposition de toutes les personnes qui ont envie de voir ce spectacle et pour qui n’existe pas ce cadre Scène nationale pour le programmer. Le monde du théâtre ne va pas bien vous savez, il y a beaucoup de théâtres qui ferment en ce moment, et surtout beaucoup de salles de théâtre publiques. Elles représentent des lignes budgétaires qui n’intéressent pas vraiment ceux qui les mettent à disposition. Il y a des spectacles que je ne peux pas jouer dans des villes, des départements ou certaines régions.

Ah oui, lesquels et pour quelle raison ?

On a fait un petit récapitulatif avant d’entamer la diffusion de ce spectacle et, par exemple, en Provence Alpes Côte d’Azur, on n'y met pas les pieds. Ça dépend des spectacles mais, pour celui sur le nucléaire, on sait qu’on ne peut pas le jouer en Normandie. C’est une interdiction parce qu’on remet en question le nucléaire. En gros, ce n’est pas dit comme ça, mais on me l’a fait savoir : "si je te fais venir, AREVA va renoncer de financer ce truc ou ce festival". Je ne vais pas nommer les gens parce qu’ils ne sont pas heureux de cela. Je sais qu'AREVA a fait ce chantage à pas mal de monde. ErDF aussi, pourtant un sponsor important de la culture en France... Je ne m’étonne qu’ils ne nous financent pas. Ce qui est embêtant, c’est que le service public s'amenuise parce que les financeurs de théâtre d’aujourd’hui sont de plus en plus des groupes comme ça. Si on laisse des industriels nous dire ce que l’on peut dire, vous voyez ce que je veux dire… Or, c’est à ça que sert le service public selon moi, ne pas être liés aux industriels, aux gens qui sont aux manettes de l'économie globale. Ici en Saône-et-Loire, on est en train de re-laisser les maîtres de forges décider de ce qu’on peut dire.

Dans ces conditions, quelle programmation pour ce spectacle après les représentations de Mâcon ?

On pensait le jouer dans deux ou trois lieux qui nous ont fait confiance, mais ces théâtres soit ont disparu, soit la direction a été virée, notamment à l’occasion des dernières élections municipales. Les « enquiquineurs » qui dirigeaient ces théâtres, qui en plus font des propositions artistiques qui mettent en cause le "votez pour nous", on ne va évidemment pas leur laisser une ligne de budget. On préfère transformer la place en salle de fêtes. Ce spectacle va quand même se jouer aussi à Paris dans un théâtre, « Le grand parquet », qui n'existera plus à la fin de l’année suite à une fusion. J’espère que les gens viendront là pour découvrir le spectacle et le programmer chez eux.

Il y aura aussi un livre ?

Oui, une fois que le texte de la pièce seront terminés, on fera le travail avec un journaliste d’investigations qui bosse sur le sujet de l’armement et avec lequel j’ai travaillé sur la documentation de ce spectacle là : Karl Laske, de Mediapart.
Quand on voit le spectacle, la mise en scène aide à faire passer plein de choses. Quand on a un texte pour un bouquin, on essaye de l’agrémenterpar un vrai travail journalistique. Chaque fois qu’une chose est sous entendue dans le spectacle, pour le livre, on fait des pages de plus pour approfondir le sujet. Il y aura aussi des illustrations de Otto T (Thomas Dupuis, ndlr).

Combien de temps et comment avez-vous travaillé sur ce spectacle ?

J’ai commencé la série des trois spectacles (« Elf, la Pompe Afrique », « Avenir radieux – une fission française » et « Le maniement des larmes ») en même temps, en 2002-2003. Chaque fois, il m’a fallu un ou deux ans pour me documenter, comprendre le sujet, j’ai fait des visites, des reportages dans plusieurs lieux, des salons de l’armement. C’était un peut délicat parce qu’il y a des endroits comme les universités d’été de la Défense, riches en informations mais dont on ne peut pas tirer grand-chose. Quand tu es là en tant que journaliste, tu signes un papier qui t’engage à ne pas sortir de propos de ce que tu entends là. Je suis allé alors dans d’autres directions pour réussir à raconter un petit peu.

Quoi qu'il en soit, chaque spectacle a la prétention de parler d’un seul sujet, en 12 milles mots pour un spectacle qui dure 2 heures, en trois parties. Ça permet de dire deux ou trois choses mais pas de couvrir tout le sujet. On peut quand même faire comprendre aux spectateurs ce que cela signifie pour la France d’être un des plus grands exportateurs d’armes au monde.

La période de documentation a dû être assez palpitante ?…

Oui. Quand j’ai travaillé sur le nucléaire, le sujet était très proche de l’armement. Car les nucléaires civil et militaire sont deux facettes de la même médaille. Ça m’a permis de voir les coulisses des négociations sur le désarmement à New York, à l'ONU, ou au salon d’armement au Bourget. Ça permet parfois de toucher du doigt des choses et de voir que la France est une des grandes puissances de l’armement.

J’ai été à l’Assemblée Nationale et au Sénat. Je me suis rendu compte que ces deux endroits ne sont pas idéal pour poser des questions, alors que l’armement est un domaine très important. J’ai cet exemple de la Suisse où les autorités confédérales ont voulu acheter des avions de chasse. Mais des doutes sur le prix d’acquisition ont fait surface. Un débat public a commencé et la population a sollicité un référendum sur l'opportunité du contrat, qui a finalement été annulé. C’est inimaginable une telle chose en France. Des telles questions ne vont même pas au Parlement, qui n’a pas les moyens d’avoir une opinion sur ce qui est décidé par le Ministère de la Défense. C’est le président de la République qui décide. C’est pareil quand on bombarde des gens à tel ou tel endroit de la planète comme les derniers présidents français l’ont fait : on le dit aux parlementaires après coup ! J'estime que l'on peut parler de démocratie dans le cas suisse, pas dans le cas français.

Vous voulez changer cette situation avec vos spectacles ?

Il y a des pans entiers de notre vie qui, me semble-t-il, sont hors du circuit démocratique. C’est cela que je veux raconter à travers ces trois spectacles sur le pétrole, le nucléaire et l’armement. A l’aide de la mise en scène, on plonge dans le bruit du monde et on essaye de voir comment les choses se combinent, de structurer une réflexion. Dans une démocratie, c’est bien le peuple qui a le rôle principal. Et la chance de ce pays, c’est qu’il y a encore quelques  espaces de service public comme le théâtre de Mâcon où l'on peut jouer notre rôle. Il ne faut vraiment pas laisser ces espaces disparaître.

 

Recueillis par Cristian Todéa

SORTIR EN MÂCONNAIS-BEAUJOLAIS-CLUNISOIS : Des idées pour le week end !

SORTIR_STEL_-_1.jpg
Ciné débat, expositions, vélo gourmande, visites de Mâcon, handball, courses hippiques à Cluny…

SCENE NATIONALE MACON : Un préambule à la nouvelle saison au rythmes de danse contemporaine

spectacle cie Pernette théâtre Mâcon.jpg
Le spectacle de danse contemporaine de Nathalie Pernette « La figure de l’érosion » concluait ce dimanche les Journées Européennes du Patrimoine au théâtre de Mâcon.

SAÔNE-ET-LOIRE - Prix régional des métiers d'art : Arnaud Elbaz (La Roche-Vineuse) vainqueur départemental

Métiers d'art Bourgogne 1109 (3).jpg
Arnaud Elbaz à l'œuvre... C'est une ébéniste de l'Yonne qui a remporté le concours régional. Actualisé.

MANZIAT : La 84ème fête du boudin prend une forme nouvelle

Capture d’écran 2019-05-17 à 22.59.02.png
Attention, commande avant le 20 septembre !

MÂCON : L’eau, la pierre et le bronze, une expo à découvrir à la salle François Martin

expo Mâcon eau pierre bronzze.jpg
La salle accueille jusqu’à la fin de la semaine une double exposition inédite sur l’eau dans l’histoire de Mâcon et sur le fameux sculpteur Alexandre Morlon.

JUMPING INTERNATIONAL : Tout le programme du CSO 2* de Mâcon-Chaintré

Capture d’écran 2019-11-10 à 15.11.56.png
Pour ne rien manquer ce dimanche de cette très belle compétition équestre

MÂCON : La musique symphonique est de retour

symphonies_automne_Mâcon_2016_30.JPG
Le directeur de l’orchestre Eric Geneste et Hervé Reynaud, adjoint au maire à la culture ont dévoilé ce vendredi les dates des concerts de l’orchestre symphonique de la ville de Mâcon pour la saison 2020-2021.

MACON : L'Orphée théâtre rouvre ses portes !

Olivier Sandler (8).JPG
Après une pause de 4 ans, un nouveau spectacle est programmé dans la petite salle nichée en centre-ville de Mâcon.

MACON : Le jeune public au centre des Journées européennes du patrimoine

journées patrimoine Mâcon 2020.jpg
Les partenaires de l’édition 2020 ont annoncé au cours d'une conférence de presse ce jeudi les nouveautés proposées samedi 19 et dimanche 20 septembre.

MACONNAIS-BEAUJOLAIS : Un Fantastic Picnic ce week end ? L'embarras du choix...

Capture d’écran 2019-11-10 à 15.11.56.png
Prolongez les plaisirs de l’été avec les « Fantastic Picnic » organisés sur la région. Dans le Mâconnais et le Beaujolais, les « Fantastic Picnic » s’inspirent de l’Histoire, des vendanges, du terroir ou encore des talents des chefs de nos belles tables, choisissez celui qui vous plaît !

MÂCON - Théâtre - Scène Nationale : 9 mois de théâtre, danse, musique, cirque et arts visuels en perspective

saison 202-2021 théâtre Mâcon.jpg
En préambule à la présentation de la saison au grand public ces 11 et 12 septembre, l’équipe de la Scène nationale de Mâcon a dévoilé, au cours d'une rencontre avec la presse, les moments forts de la saison qui va commencer. La directrice a aussi évoqué la situation financière du théâtre après le confinement.

MACON : Un mini-festival en plein air, pour clore en beauté les animations estivales

mini-festival sensoriel Mâcon (18).JPG
La place Saint Pierre accueillera vendredi 28 août des animations pour enfants et surtout des événements artistiques autour des arts plastiques, de la danse et de la musique.

CINÉMA : Nicolas Vanier est passé par Mâcon pour l'avant-première de Poly

NVanier (21).JPG
Julie Gayet a fait faux bon, mais le réalisateur Nicolas Vanier, actuellement en tournée en France, était bien là au Cinémarivaux samedi soir pour promouvoir son nouveau film.

SORTIR EN MÂCONNAIS-BEAUJOLAIS-CLUNISOIS : Des idées pour le week end

SORTIR_STEL_-_1.jpg
Jeux médiévaux, concerts, cinéma de plein air, expo. ACTUALISÉ : enquête préhistorique, activités manuelles, lecture, jeux à Solutré

MÂCON : Pas d’été sans musique classique !

concert musique classique Mâcon été 2020 (42).JPG
La flûtiste Ingrid Bidet, le violoniste Clément Bréchet (violon) et le violoncelliste Josquin Buvat étaient en concert ce samedi dans la cour de l’hôtel Senecé dans le cadre des "Rendez-vous culturels de l’été".

CANICULE : Les bons plans pour se mettre au frais

CANICULE sorties 10.JPG
Il va encore faire chaud aujourd’hui et dans les jours à venir, avec des températures qui vont largement dépasser les 35 degrés. Pour oublier un peu cette vague de chaleur, Mâcon infos vous propose quelques bons plans fraîcheur…

SORTIR EN MÂCONNAIS-BEAUJOLAIS-CLUNISOIS : Des idées pour le week-end

SORTIR_STEL_-_1.jpg
Concerts, marché, animations et jeux en plein air, fête médiévale au château de Berzé-le-Châtel, expositions, visites insolites, dégustations, ateliers en famille…

MÂCON : A la découverte de l’univers de Vincent Fournier, en famille

Il sera une fois Musée Ursulines.jpg
Une visite ludique en famille autour de l’exposition temporaire du photographe Vincent Fournier était proposée ce samedi au Musée des Ursulines.

SORTIR EN MÂCONNAIS-BEAUJOLAIS-CLUNISOIS : Des idées pour le week-end

SORTIR_STEL_-_1.jpg
Expositions, marché, concert, animations, visites guidées, ateliers et animations pour toute la famille…

MÂCON : Avec The Bermudaz, un spectacle juste sorti de sa boîte !

projet usical Boîte de jour (90).JPG
Mercredi soir, au parc des Allumettes, le groupe funk mâconnais, The Bermudaz, présentait pour la première fois une partie de son futur spectacle « La Boîte de jour ».

MÂCON : « Groom Lake » met le feu sur l’eau

concert Groom Lake Mâcon.jpg
Le groupe rock local a fait le show pendant plus d’une heure et demie ce samedi après-midi sur l’esplanade Lamartine lors d’un concert organisé par la Ville de Mâcon dans le cadre des « Rendez-vous culturels de l’été 2020 ».

CLUNY - Arterritoires : De l'art contemporain sur panneaux électoraux pour les JEP

Pour les Journées du patrimoine, Cluny propose un dialogue entre l’architecture et l’art contemporain dans un format inédit : un affichage d’images d’artistes sur les panneaux électoraux de la ville.

SAÔNE-ET-LOIRE : Prise de commandement à Cluny pour le nouveau directeur du SDIS Frédéric Pignaud

JN POMPIERS 2020 CLUNY SEPT - 1.jpg
La cérémonie s'est déroulée lors de la journée nationale des Sapeurs-Pompiers samedi, en présence de la maire de Cluny Marie Fauvet, du président du Conseil départemental André Accary, et du préfet Julien Charles. Album photos

CLUNY : Une invitation au voyage dans l'espace et le temps avec le concert Stella Maris, magistral !

Odo.jpg
La nouvelle création de la compagnie Odo Ensemble, dirigée par Claire Merigoux, a conquis le public samedi soir avec un concert éblouissant de polyphonie et instrumental. Une première !

CLUNY : Cet été, rendez-vous au Théâtre de Verdure !

cluny-theatre-de-verdure.jpg
En août, le théâtre Les Arts déménage dans l'enceinte du parc Abbatial chez son voisin du théâtre de Verdure. Au programme : quatre rendez-vous culturels en plein air !

CLUNY : Un nouveau marché bio le lundi soir

marche bio cluny.jpg
À partir du 10 août et jusqu’à fin septembre, un nouveau marché va s’installer le lundi soir, de 17 h à 20 h, à Cluny. Il sera réservé aux produteurs 100 % bio et 100 % locaux.

CLUNY ET CLUNISOIS : Le festival des festivals 2020 vous est présenté !

CLUNY ETE2020 KIKIRISTAN - 4.jpg
« Seule ville de Bourgogne à présenter une telle saison culturelle d'été malgré le changement d'équipe municipale et la pandémie », Cluny et le Clunisois, par les voix de sa nouvelle maire Marie Fauvet, du président de la communauté de communes Jean-Luc Delpeuch, et du directeur de l'office du tourisme Thomas Chevalier, ont présenté la saison aux écuries St-Hugues !

CLUNY : Première mandature pour Marie Fauvet et installation du Conseil municipal

ElecCM (15).jpg
L'élection du nouveau conseil municipal s'est tenue vendredi soir à la salle des Griottons.

VIDÉO - Fête de la musique : Un petit air des Schnocks, de Cluny

JEMENELESLOUPS CLUNY SCHNOCKS - 1.jpg
À voir et écouter également, Jean-Paul Ducret (Cluny) à l'orgue de barbarie

MUNICIPALES À CLUNY : Henri Boniau (Cluny en Cluniois) recentre son programme sur la santé, l’économie et le volet social

CLUNY boniau 0620 4.JPG
À Cluny, où quatre listes sont encore présentes après le premier tour, la campagne est relancée. Ce samedi matin, Henri Boniau, maire sortant et candidat à sa succession avec la liste Cluny en Clunisois, inaugurait son nouveau local de campagne, rue Lamartine…

MUNICIPALES À CLUNY : Paul Galand et sa liste « Cluny dans le bon sens » poursuivent jusqu'au 2ème tour

PAUL GALLAND CLUNY.jpg
Il avait rassemblé 23,63% des suffrages au 1er tour. Dans un communiqué, il indique notamment pourquoi une fusion avec la liste conduite par Marie Fauvet ne s'est pas faite.

MUNICIPALES À CLUNY - Marie Fauvet : « La solidarité avant tout »

MARIE FAUVET CLUNY CITE VIVE.jpg
Avec son équipe "Cluny, cité vive", elle était arrivée en tête du premier tour le 15 mars, atteignant 36,73% des suffrages et devançant ces adversaires de plus de 10 points. Marie Fauvet repart en campagne pour ce deuxième tour du 28 juin.

MUNICIPALES À CLUNY - Henri Boniau : « Ce premier tour est non représentatif avec une abstention record »

Mâcon Infos - Le Web Journal du Mâconnais - MUNICIPALES 2020 ...
Le maire sortant, candidat à sa ré-élection et tête de liste Cluny en Clunisois, fait part, dans un communiqué, d'un certain nombre de réflexions issues de son retour d’expérience en tant que Maire qui a géré l’urgence sanitaire de ces 2 derniers mois. Il évoque également la façon dont il aborde le deuxième tour des élections municipales.

CLUNY : Il fait bon s'arrêter à la ferme de la Corbette

FERME CORBETTE CLUNY - 2 (1).jpg
Du côté de Cluny, une ferme propose le gîte et le couvert par l’intermédiaire de ses chambres et de sa table d’hôtes. On peut y déguster la viande et les terrines issues de l’élevage bio de vaches charolaises et salers. Production qu’Édith et Bruno Janin, les propriétaires, vendent également via d’autres circuits.

CLUNY : Près de 800 entrées au marché du samedi

MARCHE CLUNY DECONFINEMENT 1605 ACCUEIL - 1 (1).jpg
C'était le grand jour de la ré-ouverture du marché du samedi ce matin à Cluny.

CLUNY : L’atelier « masques » a ouvert aujourd’hui

ATELIER MASQUE CLUNY 1105 - 1.jpg
Les 5 000 masques commandés par la Ville sont en retard de livraison

CLUNY : Le marché hebdomadaire ré-ouvre le 16 mai

Le marchés d'été sont maintenus mais se dérouleront dans des conditions particulières.

CLUNY : Le "format covid-19" du marché s'est tenu ce matin

panier Cluny marché.jpg
Une première distribution des paniers producteurs été faite ce matin aux écuries Saint Hugues, encadrée par les agents municipaux du service technique et la police municipale.

CLUNY : Le maire déclenche le plan assistance aux plus fragiles

Capture d’écran 2019-12-08 à 02.15.42.png
Un numéro de téléphone à disposition pour faire un signalement ou se signaler soi-même.