FONDtr2

dimanche 19 mai 2019
  • Route_71. BRANCIONjpg.jpg
  • ART NAIF MACON 2019 PORT.jpg

Nasser a 37 ans, déjà. C’est fou comme le temps passe. Il vieillit à peine, c’en est presque étonnant vu la vie qu’il mène depuis si longtemps.

 

Vendredi matin, il comparait devant le tribunal correctionnel pour des faits datant de juillet dernier : conduite sous l’empire de l’alcool, sans permis de conduire. Conduite dangereuse ce jour-là, à grande vitesse. Vendredi matin, le Tribunal fait preuve d’une forme, non de clémence, mais de mesure, comme il le doit, et Nasser est condamné à 4 mois de prison avec sursis, et à 140 heures de travaux d’intérêt général.

 

Le soir même, la police le contrôle sur le parking d’Auchan, alors qu’il démarre sans précaution, sans regarder autour de lui : toujours pas de permis évidemment, une Peugeot toujours pas assurée, et une alcoolémie positive. Cette fois-ci, il ne rentre pas chez lui.

9 mentions à son casier, sans compter la condamnation de vendredi dernier puisqu’il y a un délai d’appel, avant qu’elle ne soit inscrite. 9 mentions pour des conduite sous l’empire de l’alcool, des vols, des outrages, des rébellions. Conduites parfois à moto, parfois au volant, jamais de permis.

 

La problématique alcool/permis de conduire semble inextricable : peut-on mettre un volant entre les mains d’un alcoolique ? Mais la répétition de la conduite sans permis appelle une réponse concrète : passer le permis.

Ce permis, l’Etat le lui aura offert une fois, en 2011, via l’APRE, le dispositif d’aide au retour à l’emploi. Il sortait de prison, parce qu’il avait conduit sans permis, en ayant bu. Il pensait qu’il existait des sortes de « subventions » qui paieraient son permis. Ce qui fut. Il l’a raté.

A chaque fois, il dit posément qu’il va arrêter, qu’il va tirer un trait. Et puis à chaque fois il « se met dans la merde tout seul ». C’est la seule chose qu’à ce jour il semble avoir compris de ce qui le prend, parce que pour le reste, il dit au Tribunal ce qu’il a déjà dit avant, et encore avant : « Je suis désolé, je ne sais pas ce que je fais en ce moment. »

Il ne sait pas ce qu’il fait… Quant à ce point on stagne dans un sas alcoolisé, de prison en structures d’insertion, puis de structure d’insertion à la prison, pour des infractions qui se répètent, et que les questions se posent à l’identique avec des réponses à l’identique, on se dit que les bonnes questions n’ont pas encore été posées, ou que le sujet est particulièrement résistant. Le TGI n’étant ni thérapeute, ni une structure d’insertion, et la prison encore moins, on peut se demander qui les posera.

 

En attendant, Nasser part pour le centre pénitentiaire, il sera enfermé 4 mois. Puis à sa sortie, il sera mis à l’épreuve pendant 2 ans, avec une obligation de soins, et celle de passer son permis de conduire, dans cet ordre de préférence.

 

Florence Saint-Arroman

MÂCON : bizarre et surprenant... le fait du nettoyeur de la Saône

VELO SAONE MACON 222.jpg
ACTUALISÉ - Le fin mot de l'histoire, une histoire qui met au jour une chose que sans doute peu de gens savent : la Saône est considérée par quelques uns.es comme une poubelle !...

MÂCON : MacDonald's Nord (à Sancé) ravagé par les flammes cette nuit

MACDO MACON SANCE - 5.jpg
ACTUALISÉ : La police scientifique se rend sur place cet après-midi pour tenter de déterminer la cause de cet incendie dévastateur. Le gérant de l'établissement annonce d'ores et déjà la reconstruction du Mac Donald's d'ici 6 à 9 mois maximum.

THOISSEY : Collision frontale au niveau du port

COLLISION FRONTALE PORT THOISSEY - 1.jpg
Un des blessés, gravement touché, a été héliporté.

MÂCON : Un quadragénaire profère des menaces de mort de chez lui vers l'extérieur

1541352411_police-afp.jpg
Les faits se sont produits hier soir rue de Bourgogne à Mâcon. Il était à peu près 20h30 quand un homme de 45 ans, alcoolisé, a proféré des menaces de mort vers l'extérieur, envers les pompiers notamment. Il était chez lui dans son appartement.

MÂCON-LOCHÉ : Suicide sur les voies du TGV

L'accident est survenu ce début d'après-midi sur les voies de la ligne TGV, allant de Mâcon à Lyon.

TRIBUNAL DE MÂCON : Contrôlé deux fois en une semaine au volant alors qu’il n’avait pas le permis

TGI_MACON.jpg
A 64 ans, Patrick est bien connu des services de police : 24 mentions au casier judiciaire !

TRIBUNAL DE MÂCON : Fou de jalousie, il frappe, insulte et crache sur tout ce qui passe

PALAIS DE JUSTICE MACON - 1.jpg
Kevin C., 31 ans, comparaissait ce lundi devant le tribunal correctionnel pour des faits de violences commis le 10 décembre à Mâcon.