Les pompiers appelés en renfort par des parents débordés par leur fils de 26 ans qui devait être placé pour des soins psychiatriques, ont dû à leur tour appeler d'autres renforts...

Quand les pompiers sont arrivés rue Louis Guilloux au domicile pour aider des parents à contenir leur fils qui les menaçait avec un couteau, celui-ci s'est enfermé dans sa chambre, et menaçait à leur tour les pompiers. La situation a tourné au vinaigre : il a blessé legèrement un pompier à la jambe, il en a mordu un autre au doigt. On dirait bien qu'il était "comme un fou", mais comme il devait justement être interné, on ne dira rien.

La police l'a embarqué, le conduit en ce moment même au commissariat. Un médecin devra établir si son état de santé mentale (car pour le reste, il n'a pas eu besoin de soins) est compatible avec une garde à vue.