vendredi 6 décembre 2019

 FEU_VERT_MACON_PROMOS_NOEL_DEC2019_-_1.jpg      VILLA_OSMOSE_MACON_FLACE_NOV2019.jpg

  • FEU_VERT_MACON_PROMOS_NOEL_DEC2019_-_1.jpg
  • DECATHLON MACON TROCATHLON 2019223 - 1.jpg
  • FETE LUMIERES CLUNY 2019 - 1.jpg
  • VILLA_OSMOSE_MACON_FLACE_NOV2019.jpg

Articles

Benoît_Reeves_et_les_membres_de_Connaissances_du_Monde_Mâcon_COVER_Copier.jpg

Benoît Reeves, le fils du célèbre astrophysicien Hubert Reeves, est l’invité de « Connaissances du Monde Mâcon » pour présenter son documentaire « Des étoiles et des hommes », une méditation scientifique et philosophique autour de l’existence de l’univers, de la terre et de ses habitants.

 


Un film différent de ce que Connaissances du Monde présente habituellement car cette fois on s'envole vers les étoiles. Benoît Reeves a réalisé ce film en utilisant 10 heures d’enregistrements audio de son fameux père :
«Dans une première partie on regarde avec le télescope le plus loin possible, de quoi est fait l’univers et comment la vie a pu apparaître dans cet univers. Et dans un deuxième temps nous regardons les lumières qui s’échappent de la terre et l’ensemble des activités humaines sur la terre. C’est un regard un peu plus environnemental et on essaye de faire un peu de philosophie, de prévoir un avenir possible pour l’humanité. Une réflexion environnementale qui est faite avec la hauteur d’un regard d’astronome.
On se pose des questions comme par exemple si l’intelligence a été un cadeau empoisonné : est-ce que c’était une bonne idée de la part de la nature d’avoir inventé, entre guillemets, l’intelligence, si c’est pour qu’elle nous amène à notre propre destruction ?  Le débat après le film est orienté soit sur l’astronomie, soit sur l’environnement, soit sur cet aspect métaphysique. »


Un documentaire qui informe mais qui intrigue en même temps les spectateurs. Surtout l’hypothèse d'Hubert Reeves qui marque le final du film, et qui parle de l’intelligence des gens comme étant cause première de la destruction de la planète et qui, finalement, renvoie chacun à lui-même.


A la sortie, Alain était enthousiasmé : « Moi, je suis sensibilisé à tout ce qui est espace, cosmos et j’ai trouvé ce film tout à fait passionnant. Quant à la question sur la viabilité de l’intelligence sur terre, je crois qu’il y a un risque, plus tard, de disparaître soi même. Mais je crois que c’est une question philosophique en fait, je n’ai pas la réponse, même son auteur ne l’a pas. »


Pierre Edouard, était plus réservé : « Sur le film j’ai une impression mitigée parce que j’ai d’autres informations qui sont beaucoup plus complètes. Puis, sur la question de la viabilité de l’intelligence je pense que d’autres êtres intelligences peuvent bien se trouver dans un endroit que l’on n’imagine pas encore, parmi des choses qui existent sur la terre. Mais nous ne sommes pas assez intelligents pour pouvoir la décrypter, on se croit au-dessus de ces intelligences et il faut être humble par rapport à ça. »


Quant à Evan, il a apprécié la manière dont le film a été réalisé : « Le sujet est raconté d’une manière très simple et c’est surtout ce qui m’a beaucoup plu. Parce que l’astrophysique ça peut paraître un petit peu abstrait, plus compliqué pour un certain public. J’ai aimé aussi le lien fait entre les étoiles et l’humanité, le fait d’aborder des thèmes un peu philosophiques sur l’humain, sur notre avenir. J’espère, en tout cas j’ai envie de faire partie des gens optimistes qui pensent qu’on va contrôler notre intelligence et qu’on va s’en servir à bon escient. Après, on a des exemples dans le passé qui ont montré qu’il y a eu des travers. Est-ce que va être le cas dans le futur, de façon encore plus forte ?  Je pense et j’espère que non. »
A l’occasion de la projection à Mâcon du film « Des étoiles et des hommes », l’association d’astronomie « AstroSaône » expose dans le hall du cinéma des télescopes (dont un de gros de calibre 550mm), et ses membres offrent des informations sur les actions menées pour le grand public.

Les dernières séances sont organisées ce vendredi 15 janvier, à 16h30 et 19h30, au Cinémarivaux.

 

Cristian Todea

(photo d'accueil : Benoît Reeves et les membres de Connaissances du Monde, à droite : Elizabeth Leguay)

 

Les_représentants_dAstroSaône_étaient_présents_pour_la_projection_du_film_dans_le_hall_du_cinéma_multiplexe_de_Mâcon_Copier.JPG

 

Exposition_organisée_par_lAssociation_dastronomie_AstroSaone_Copier.JPG

 

IMG_1231_Copier.JPG

 

Benoît_Reeves_Copier.JPG