lundi 26 février 2018

LAURENT_OURNAC_HOPITAL_MACON6.jpg

 

Le comédien et animateur vedette de TF1 prend son bâton de pèlerin pour faire passer ce message : l'obésité est une maladie. Il est le venu le dire et le dire ce vendredi à l'hôpital de Mâcon. Extraits.

 DSC0210122.jpg

 

C'est un homme abordable et simple qui est arrivé à Mâcon en milieu de journée. Après un repas sur les quais de Saône à St-Laurent, au restaurant de M. et Mme Rivon, Laurent Ournac s'en est allé à la rencontre de quelques patients opérés par le docteur Alain Naouri au service de chirurgie viscérale. Rassurant et motivant bien sûr ! Enfin l'obésité est racontée comme une maladie par une personnalité qui jouit d'une aura médiatique importante.

A 16h, il entrait dans la salle de conférence pour témoigner de son expérience.

 

Une maladie. Une maladie oui, « je suis né avec cette maladie » a-t-il dit, « ce qui fut plutôt une surprise pour moi. Quand j'ai rencontré le chirurgien qui m'a opéré, il m'a dit tout de suite : vous êtes malade Monsieur Ournac, l'obésité est une maladie. J'avais l'habitude qu'on me voit comme un gros sympa. Je me suis retrouvé dans la peau d'un malade. »

La jeunesse. « J'ai un caractère qui va plutôt de l'avant. Donc je n'ai pas eu de problème relationnels. J'étais plutôt celui qui faisait rire les copains et qui arrangeait les coups avec les filles. Je me suis construis une image de clown sympa mais qu'on n'embête pas, car on se dit souvent qu'une gifle donnée par un gros fait bien plus mal qu'une autre. »

La découverte de la sleeve. « Je suis tombé sur le mot sur facebook, tout simplement. Puis j'ai demandé à ma femme, infirmière, si elle avait déjà entendu parlé de ça. Elle m'a dit oui et m'a soutenu tout de suite dans ma démarche. »

 

Le sport. « Avant, le sport, pas la peine d'y penser. Des copains font le Iron man, cette course à pied monstrueuse qui appelle au dépassement de soi. Pas pour moi vous pensez bien. Et puis après la perte de poids, je me suis dit tiens ! On va essayer... Dans ma tête, je pensais faire 200 mètres et être à bout de souffle, m'arrêter net. Et bien j'ai fait 2 200 mètres, un truc incroyable, 11 fois plus que ce que j'imaginais être capable de faire. Toujours pas d'iron man à l'ordre du jour, mais avec ma femme, nous courrons désormais régulièrement. Pas de problème de poids de son côté, mais partager ça avec sa femme, c'est un plaisir. »

Le rapport à l'alimentation. « Je ne prenais jamais de petit déjeuner. Tout juste un café, et puis je grignotais dans la matinée, des produits sucrés en général. Si je ne pouvais pas grignoter, j'attendais impatiemment midi. Mais alors là, quand vous n'avez pas mangé depuis la veille, vous dévorez. Oui, je me gavais, il faut le dire comme ça, il faut assumer son mal. Aujourd'hui, le petit déjeuner est devenu un repas à part entière, équilibré, qui permet de ne pas se sentir affamé quand arrive midi.

Après l'opération, c'est tout autre chose, on fait des choix, on mange mieux et on se fait plaisir, un plaisir sain, car on sait que l'on n'y reviendra pas. Je suis passé de l'orgie au plaisir. Je mange de tout, je ne suis pas au régime mais je sais m'arrêter. Et puis il faut penser à manger lentement, laisser la satiété arriver. Manger lentement, prendre le temps, c'est très important. »

 

Le regard sur soi. « Quand je me regardais dans le miroir, de profil, après la perte de poids, je n'imaginais pas entrer dans certains habits. Sur le coup on se dit "mais je ne rentrerai jamais là dedans, c'est pas du tout ma taille." Et la chose se produit. Et alors on se dit que la vie a changé. »

Comdien-animateur, un métier d'image. « J'ai réussi à faire ce métier grâce à mon physique au départ. Ils cherchaient un gros, ils m'ont trouvé. J'étais le gros qui fait l'acteur. Maintenant, c'est différent. Je me sens comédien à part entière et il n'y a pas eu de conséquences fâcheuses dans l'exercice de mon métier, au contraire, je ne suis plus cantonné à des rôles de gros sympas, on me fait des propostions différentes. »

Le plus dur. « Le plus dur, c'est peut-être maintenant, un an après l'opération. Je n'étais pas très sucre, je le suis devenu. J'aime aussi manger du chocolat. Les tentations existent, il y a encore des moments difficiles. Et la malbouffe n'arrange rien, il faut être toujours vigilants. Ceci ne m'empêche pas d'aller au Mac Do' avec ma fille. Mais de temps en temps seulement. Tout est dans la modération. Et il faut être suivi, entouré. J'ai un coach à la maison et je suis proche de mon chirurgien. »

 

Pas que pour les riches. « Je suis ici dans un hôpital car j'ai foi dans le service public. Ce qui ne veut pas dire que je jette la pierre aux cliniques. Loin de moi cette intention. Mais l'hôpital public est accessible à tous, quelle que soit sa bourse. Je me suis fait opérer à l'hôpital de Clamart, ça m'a coûté 13€. Tout ça pour vous dire que la sleeve n'est pas réservée aux riches, ce n'est pas un truc pour une élite, c'est remboursé et accessible à tous. »

Aider la jeunesse. « Je souhaite aujourd'hui aider les jeunes, car ils sont nombreux, de plus en plus, à sombrer dans l'obésité morbide. La campagne Manger, bouger n'est pas suffisante, on le voit bien, le nombre d'obèses augmente, on est passé de 9 à 16% en France. C'est pour ça que j'ai décidé de médiatiser mon histoire. Il faut réagir. Nous sommes à la préhistoire de cette maladie. »

Rodolphe Bretin

Photos Rodolphe Bretin et David Rotat

 

Laurent Ournac publie une autobiographie qui sortira le 6 avril, intitulée Celui que je rêvais d'être. "Le fil rouge de ce livre, c'est l'obésité"

 

DSC02071.jpg

 

DSC02075.jpg

avec Bertrand (opéré) et Nadine

 

DSC02083.jpg

 

LAURENT_OURNAC_ALAIN_NAOURI.jpg

Avec les deux chirurgiens viscéraux, Alain Naouri et Luigi de Magistris

 

DSC02087.jpg

avec Jacky, opéré

 

LAURENT_OURNAC_HOPITAL_MACON.jpg

avec l'équipe du service de chirurgie viscerale et digestive

 

DSC02095.jpg

 

DSC02098.jpg

 

DSC02106.jpg

 

LAURENT_OURNAC_ALAIN_NAOURI2.jpg

 

DSC02113.jpg

 

DSC02128.jpg

 

DSC02130.jpg

 

DSC021262.jpg

 

DSC02137.jpg

 

DSC02138.jpg

 

LAURENT_OURNAC_A_MACON2.jpg

 

LAURENT_OURNAC_MACON.jpg

 

DSC02143.jpg

Une jolie rencontre

 

DSC02145.jpg

 

DSC02164.jpg

 

DSC02170.jpg

 

DSC02179.jpg

 

DSC021722.jpg

 

LAURENT_OURNAC_A_MACON3.jpg

 

LAURENT_OURNAC_A_MACON4.jpg

 

LAURENT_OURNAC_A_MACON5.jpg

 

DSC020522.jpg

A midi, au restaurant L'Autre rive à St-Laurent. Laurent Ournac a fait l'impasse sur le dessert.

 

LAURENT_OURNAC_A_LAUTRE_RIVE.jpg

 

LAURENT_OURNAC_A_MACON6.jpg

Avec Alain Naouri et Joffrey, coach des Naouri

MÂCON : L’AMI 71 est toujours en lutte

AG AMI 2018 (3).JPG
L’assemblée générale de l’association « Activités Multiples d’Insertion » de Saône-et-Loire (AMI 71) a eu lieu au centre social de la Chanaye ce samedi. Comme d’accoutumée à l’AMI, ce fut convivial et animé.

MÂCON : La Buissonnière à l’heure des Arts contemporains

Duchamps_conf_Buissonnière_23_02_2018_0010.jpg
Dans le cadre de « Conférence des Arts », ou des histoires de l’Art, une rencontre autour du thème « comment aborder une œuvre contemporaine ?... » par Nicoletta KARA-MITCHO, a été proposée vendredi 23 février, en amont de la manifestation « La biennale d’Art contemporain » organisée par la ville de Mâcon.

MÂCON : Les fournisseurs à la rencontre des consommateurs chez Botanic

Botanic_journée_animalerie_23_02_2018_0007.jpg
Le magasin Botanic® de Mâcon a organisé ce vendredi sa "Journée Club Animalerie". L'occasion pour les clients fidèles de faire de bonnes affaires avec une réduction de 15% sur tout le rayon animalerie. Mais surtout, les clients ont pu rencontrer certains fournisseurs.

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ : La Région vous attend au Salon de l'Agriculture à Paris

Salon_Agriculture_Paris_2018.jpg
Les deux espaces de la région, qui présentent des exposants dans le hall 3 et les races Charolaise, Montbéliarde et mouton Charollais dans le Hall 1, sont prêts pour l'ouverture du salon ce samedi matin. Ce vendredi, on y peaufinait les derniers réglages.

CIRQUE MEDRANO A MACON : 30 places pour 2 personnes à gagner

CIRQUE MEDRANO A MACON FEV2018.jpg
macon-infos partenaire du cirque Médrano

FLEURVILLE : Vers une reconstruction du pont et un début des travaux en 2020

PONT FLEURVILLE - 1.jpg
Sandrine Castellano, Vice-présidente du Département de l’Ain chargée des routes, et Sébastien Martin, Vice-président du Département de Saône-et-Loire chargé de l’aménagement du territoire, des infrastructures et des routes, ont réuni le 20 février les élus locaux afin de leur présenter le projet.

CARNET DE VOYAGE - avec le Rotary club de Mâcon : Des nouvelles de nos jeunes rotariens en Inde et au Mexique

ROTARY MACON INDE ET MEXIQUE.jpg
Contenu sponsorisé - Clara découvre le Mexique ; Yann s'est marié en Inde !...

CONSEIL MUNICIPAL DE MACON : Pour le budget 2018, objectif centre-ville, et un montant d’investissements de plus de 39M d'€

BUDGET ROB MACON.jpg
Le conseil s’est réuni ce lundi soir pour faire état du budget de la ville et débattre des orientations 2018.

VIDEO : Une marche silencieuse d'une grande dignité pour Rachid et sa famille

MARCHE POUR RACHID APRES ASSASSINAT MACON.jpg
Chacun souhaitait que l'enquête aboutisse vite sur ce crime abominable qui a boulverversé la famille Ananouche. "Une famille d'une grande honorabilité" a dit Nourredine Omar, un proche, porte-voix de cette famille accablée par la douleur. Une prière sera dite jeudi.

PHOTOS : Le nouvel an chinois célébré à Mâcon

nouvel an chinois Mâcon 2018 (25).JPG
Pour la troisième année, la Ville de Mâcon a invité une troupe lyonnaise de danse traditionnelle chinoise pour une déambulation en centre-ville.

MEURTRE A MACON : Une marche silencieuse pour Rachid

RACHID MACON.jpg
Quelque 400 personnes se sont rassemblées ce samedi sur l'esplanade pour exprimer leur douleur et leur solidarité envers la famille suite au meurtre de Rachid Aananouche le 8 février.

TÉLÉTHON : Les Mâconnais ont collecté un total de 30 000 euros fin 2017

remise chèque Téléthon 2017 (39).JPG
Le maire Jean Patrick Courtois et son adjointe Caroline Théveniaud ont remis le chèque de l’argent récolté à Mâcon au Président de l’AFM Téléthon de Saône-et-Loire.

MÂCON : Une soirée consacrée aux jeux éducatifs

CANOPE ET SI ON JOUAIT (7).JPG
À l’invitation de la médiathèque de Mâcon, la 4ème édition des soirées « Et si on jouait ? », organisée par le centre de ressources Canopé, s’est tenue ce vendredi soir.

SANCÉ : Des vacances au top avec le CLEM !

VACANCES HIVER CLEM SANCE (2).jpg
Pour ces vacances d'hiver 2018 au centre de loisirs de Sancé, l'équipe d'animation du CLEM dirigée par Maeva Gonzalez, a choisi de revisiter diverses traditions entourant l'hiver.