jeudi 21 juin 2018
  • BANQUE_POP_MACON_ENOVAGENCE_JUIN2.jpg
  • CUO_MACON_AFFICHE_2018.jpg
  • SEQUANE_SENIOR_MACON_JUIN.jpg
  • INAUG AGRIEZMANN MACON.jpg

LAURENT_OURNAC_HOPITAL_MACON6.jpg

 

Le comédien et animateur vedette de TF1 prend son bâton de pèlerin pour faire passer ce message : l'obésité est une maladie. Il est le venu le dire et le dire ce vendredi à l'hôpital de Mâcon. Extraits.

 DSC0210122.jpg

 

C'est un homme abordable et simple qui est arrivé à Mâcon en milieu de journée. Après un repas sur les quais de Saône à St-Laurent, au restaurant de M. et Mme Rivon, Laurent Ournac s'en est allé à la rencontre de quelques patients opérés par le docteur Alain Naouri au service de chirurgie viscérale. Rassurant et motivant bien sûr ! Enfin l'obésité est racontée comme une maladie par une personnalité qui jouit d'une aura médiatique importante.

A 16h, il entrait dans la salle de conférence pour témoigner de son expérience.

 

Une maladie. Une maladie oui, « je suis né avec cette maladie » a-t-il dit, « ce qui fut plutôt une surprise pour moi. Quand j'ai rencontré le chirurgien qui m'a opéré, il m'a dit tout de suite : vous êtes malade Monsieur Ournac, l'obésité est une maladie. J'avais l'habitude qu'on me voit comme un gros sympa. Je me suis retrouvé dans la peau d'un malade. »

La jeunesse. « J'ai un caractère qui va plutôt de l'avant. Donc je n'ai pas eu de problème relationnels. J'étais plutôt celui qui faisait rire les copains et qui arrangeait les coups avec les filles. Je me suis construis une image de clown sympa mais qu'on n'embête pas, car on se dit souvent qu'une gifle donnée par un gros fait bien plus mal qu'une autre. »

La découverte de la sleeve. « Je suis tombé sur le mot sur facebook, tout simplement. Puis j'ai demandé à ma femme, infirmière, si elle avait déjà entendu parlé de ça. Elle m'a dit oui et m'a soutenu tout de suite dans ma démarche. »

 

Le sport. « Avant, le sport, pas la peine d'y penser. Des copains font le Iron man, cette course à pied monstrueuse qui appelle au dépassement de soi. Pas pour moi vous pensez bien. Et puis après la perte de poids, je me suis dit tiens ! On va essayer... Dans ma tête, je pensais faire 200 mètres et être à bout de souffle, m'arrêter net. Et bien j'ai fait 2 200 mètres, un truc incroyable, 11 fois plus que ce que j'imaginais être capable de faire. Toujours pas d'iron man à l'ordre du jour, mais avec ma femme, nous courrons désormais régulièrement. Pas de problème de poids de son côté, mais partager ça avec sa femme, c'est un plaisir. »

Le rapport à l'alimentation. « Je ne prenais jamais de petit déjeuner. Tout juste un café, et puis je grignotais dans la matinée, des produits sucrés en général. Si je ne pouvais pas grignoter, j'attendais impatiemment midi. Mais alors là, quand vous n'avez pas mangé depuis la veille, vous dévorez. Oui, je me gavais, il faut le dire comme ça, il faut assumer son mal. Aujourd'hui, le petit déjeuner est devenu un repas à part entière, équilibré, qui permet de ne pas se sentir affamé quand arrive midi.

Après l'opération, c'est tout autre chose, on fait des choix, on mange mieux et on se fait plaisir, un plaisir sain, car on sait que l'on n'y reviendra pas. Je suis passé de l'orgie au plaisir. Je mange de tout, je ne suis pas au régime mais je sais m'arrêter. Et puis il faut penser à manger lentement, laisser la satiété arriver. Manger lentement, prendre le temps, c'est très important. »

 

Le regard sur soi. « Quand je me regardais dans le miroir, de profil, après la perte de poids, je n'imaginais pas entrer dans certains habits. Sur le coup on se dit "mais je ne rentrerai jamais là dedans, c'est pas du tout ma taille." Et la chose se produit. Et alors on se dit que la vie a changé. »

Comdien-animateur, un métier d'image. « J'ai réussi à faire ce métier grâce à mon physique au départ. Ils cherchaient un gros, ils m'ont trouvé. J'étais le gros qui fait l'acteur. Maintenant, c'est différent. Je me sens comédien à part entière et il n'y a pas eu de conséquences fâcheuses dans l'exercice de mon métier, au contraire, je ne suis plus cantonné à des rôles de gros sympas, on me fait des propostions différentes. »

Le plus dur. « Le plus dur, c'est peut-être maintenant, un an après l'opération. Je n'étais pas très sucre, je le suis devenu. J'aime aussi manger du chocolat. Les tentations existent, il y a encore des moments difficiles. Et la malbouffe n'arrange rien, il faut être toujours vigilants. Ceci ne m'empêche pas d'aller au Mac Do' avec ma fille. Mais de temps en temps seulement. Tout est dans la modération. Et il faut être suivi, entouré. J'ai un coach à la maison et je suis proche de mon chirurgien. »

 

Pas que pour les riches. « Je suis ici dans un hôpital car j'ai foi dans le service public. Ce qui ne veut pas dire que je jette la pierre aux cliniques. Loin de moi cette intention. Mais l'hôpital public est accessible à tous, quelle que soit sa bourse. Je me suis fait opérer à l'hôpital de Clamart, ça m'a coûté 13€. Tout ça pour vous dire que la sleeve n'est pas réservée aux riches, ce n'est pas un truc pour une élite, c'est remboursé et accessible à tous. »

Aider la jeunesse. « Je souhaite aujourd'hui aider les jeunes, car ils sont nombreux, de plus en plus, à sombrer dans l'obésité morbide. La campagne Manger, bouger n'est pas suffisante, on le voit bien, le nombre d'obèses augmente, on est passé de 9 à 16% en France. C'est pour ça que j'ai décidé de médiatiser mon histoire. Il faut réagir. Nous sommes à la préhistoire de cette maladie. »

Rodolphe Bretin

Photos Rodolphe Bretin et David Rotat

 

Laurent Ournac publie une autobiographie qui sortira le 6 avril, intitulée Celui que je rêvais d'être. "Le fil rouge de ce livre, c'est l'obésité"

 

DSC02071.jpg

 

DSC02075.jpg

avec Bertrand (opéré) et Nadine

 

DSC02083.jpg

 

LAURENT_OURNAC_ALAIN_NAOURI.jpg

Avec les deux chirurgiens viscéraux, Alain Naouri et Luigi de Magistris

 

DSC02087.jpg

avec Jacky, opéré

 

LAURENT_OURNAC_HOPITAL_MACON.jpg

avec l'équipe du service de chirurgie viscerale et digestive

 

DSC02095.jpg

 

DSC02098.jpg

 

DSC02106.jpg

 

LAURENT_OURNAC_ALAIN_NAOURI2.jpg

 

DSC02113.jpg

 

DSC02128.jpg

 

DSC02130.jpg

 

DSC021262.jpg

 

DSC02137.jpg

 

DSC02138.jpg

 

LAURENT_OURNAC_A_MACON2.jpg

 

LAURENT_OURNAC_MACON.jpg

 

DSC02143.jpg

Une jolie rencontre

 

DSC02145.jpg

 

DSC02164.jpg

 

DSC02170.jpg

 

DSC02179.jpg

 

DSC021722.jpg

 

LAURENT_OURNAC_A_MACON3.jpg

 

LAURENT_OURNAC_A_MACON4.jpg

 

LAURENT_OURNAC_A_MACON5.jpg

 

DSC020522.jpg

A midi, au restaurant L'Autre rive à St-Laurent. Laurent Ournac a fait l'impasse sur le dessert.

 

LAURENT_OURNAC_A_LAUTRE_RIVE.jpg

 

LAURENT_OURNAC_A_MACON6.jpg

Avec Alain Naouri et Joffrey, coach des Naouri

PRESSE : C'est l'été, devenez correspondant local pour Mâcon-Infos

LOGO_MI.jpg
Devenez reporter en Mâconnais, Beaujolais ou Clunisois cet été. REJOIGNEZ L'EQUIPE DE MACON-INFOS.

MÂCON : 40 000 habitants à l'horizon 2030 ?

PLU MACON JUIN - 1.jpg
C’est en tout cas un des objectifs affichés du le Projet d’aménagement et de développement durables (Padd), seconde étape de la révision du Plan local d’urbanisme (PLU) mâconnais.

VOIE VERTE - Entre Mâcon et Chalon, découvrez un itinéraire mythique : la grande boucle de Bourgogne du Sud !

VOIE VERTE MACON CHALON JUIN UNE.jpg
Publi-information - Amateurs de vélo, sillonnez les Voies Vertes de Saône-et-Loire en toute liberté et laissez-vous surprendre par ses paysages, ses villages au petit patrimoine typique, ses châteaux, ses artisans d’art… et bien plus encore !

CHARNAY : Une soirée pour célébrer les 40 ans des échanges scolaires avec Brackenheim (Allemagne)

40 ANS ECHANGES SCOLAIRES CHARNAY (8).JPG
Au fil du temps, des échanges entre les villes de Charnay et Brackenheim ont créé de véritables liens d'amitié dont la concrétisation fut le jumelage entre ces deux villes, il y a 40 ans, anniversaire qui sera célébré officiellement l'année prochaine.

BACCALAUREAT 2018 : A Mâcon, des sentiments partagés après les épreuves du matin

BAC PHILO 2018 JUIN221.jpg
Les réactions à la sortie des lycées Lamartine et René Cassin après les 1eres épreuves

CHARNAY : Plein succès pour le festival « Luciol in the sky »

FESTIVAL LUCIOL IN THE SKY 2018 (28).jpg
Il s’est déroulé vendredi et samedi soirs au domaine de Champgrenon.

MÂCON : Dans la rue pour défendre les Centres d’Information et d’Orientation

stand CIO en danger Mâcon (1).JPG
Des psychologues qui travaillent dans les Centres d'Information et d'Orientation (CIO) de Mâcon étaient sur l’esplanade Lamartine ce samedi pour faire signer une pétition contre leur supposée fermeture par le Gouvernement.

COLLÈGE BRÉART : Une classe de 4ème a exposé ses travaux sur le handicap visuel

EXPO BREART HANDICAP (4).jpg
Cette exposition a eu lieu ce mardi sur le travail d’une année, réalisé par les élèves de la classe de 4ème de Mohamed Bouabane, professeur de lettre moderne.

MÂCON : Le Lions Club a remis deux chèques à des associations suite aux « Enchères du Cœur »

REMISE CHEQUES ENCHERES DU COEUR (10).jpg
Denis Péraudin du Club Mâcon Alfonse de, et Pierre Bost, Président du Lions Club Mâcon Doyen, ont remis mercredi soir au Novotel deux chèques suite aux « Enchères du Cœur » qui ont eu lieu en novembre dernier.

MÂCONNAIS BEAUJOLAIS AGGLO : Bientôt de nouvelles cartes rechargeables pour les bus

Trema (3).JPG
Un stand Tréma était ce samedi sur l’esplanade Lamartine de Mâcon pour permettre aux usagers d’obtenir les cartes rechargeables Trémobile qui remplaceront les tickets en papier et les abonnements actuels.

ECONOMIE : La MBA a promu l'attractivité du territoire au salon des entrepreneurs à Lyon

MBA SALON ENTREPRENEURS 2018.jpg
L'Agglomération Mâconnais-Beaujolais était présente au salon des entrepreneurs de Lyon ces 13 et 14 juin pour tenter de séduire les entrepreneurs.

SAÔNE-ET-LOIRE : 72 nouveaux naturalisés français ont été accueillis à la préfecture

naturalises-francais-macon-2018- - 2.jpg
Jeudi matin, au salon Erignac à la Préfecture, a eu lieu la cérémonie de naturalisation à laquelle 72 nouveaux Français originaires des cinq arrondissements du département ont été conviés.

MACON : Les retraités dans la rue pour la revalorisation des pensions et contre l'augmentation de la CSG

manifestation retraités.jpg
Plusieurs syndicats de retraités de Saône-et-Loire ont appelé à manifester dans les rues du centre-ville ce jeudi pour rappeler aux Mâconnais leurs revendications et faire entendre leur mécontentement de la future réforme des pensions.

VARENNES-LES-MÂCON : Les travaux entraîneront une nouvelle coupure de la circulation ce vendredi

AUTOROUTE VIADUC VARENNES (1).jpg
Le projet d’élargissement de l’axe Mâcon-Prissé à 2X2 voies est de transformer l’actuelle N79 de 2X1 voies en une infrastructure autoroutière dans la continuité de l’A406.

SAÔNE-ET-LOIRE : Une rentrée scolaire 2018 avec plus d’élèves et moins de personnel remplaçant

DSDEN 71 (2).JPG
Le directeur académique de l’Education Nationale dans le département Fabien Ben a présenté dans une conférence de presse la structure de classes et de personnel pour les maternelles et les écoles élémentaires en Saône-et-Loire pour la rentrée.