mercredi 26 février 2020
  • 6 - pajama game THEATRE MACON2.jpg
  • Terre de jeux Macon Infos 270x410px.jpg
  • RENO IMMO MACON ACCUEIL 08022020 - 1.jpg

BIOJOLEYNES7.jpg

 

Nous avons rencontré ces viticulteurs bio à l’occasion du Biojoleynes, le salon du vin et de la bio en Beaujolais.

 

Organisé tous les ans par l’association Biojoleynes à la salle des fêtes communale l'événement permet de présenter la pratique de l’agriculture biologique et, surtout, de la faire connaître à un plus large public.

Lors de cette septième édition, étaient présents une trentaine d’exposants. Parmi eux, 26 vignerons venus du Beaujolais et 5 vignerons invités, venant des 4 coins de la France. Tous ayant pour point commun, l’agriculture biologique !

A cette occasion, nous avons rencontré les frères Chardigny, qui débutent dans leur activité et qui nous ont expliqué pourquoi ils avaient choisi de devenir viticulteurs bio, laissant derrière eux un long héritage de viticulture traditionnelle.

 

Victor et Pierre-Maxime Chardigny « Le bio est l'avenir de la vigne »

Victor, Pierre-Maxime et Jean-Baptiste (qui n’était pas présent sur le salon) Chardigny, ont repris le flambeau familial en exploitant le domaine Chardigny, domaine exploité, depuis 200 ans, par leur famille.

Victor, 24 ans, a suivi une formation en oenologie et a travaillé dans les vignobles de Trentin en Italie. Pierre-Maxime a, quant à lui, été commercial dans la vente de vin de Bordeaux.

Leur exploitation s’étend sur les communes de Leynes, Chasselas et Saint-Amour, ils y font du « Saint-Véran » et du « Coteaux Bourguignons ».

En reprenant, le domaine familial, les frères Chardigny ont décidé de faire une rupture par rapport à leurs aïeuls en utilisant des techniques d’exploitation biologique et non plus traditionnelle.

Ce choix d’utiliser des pratiques biologiques s’est fait naturellement, mais aussi par profonde conviction. Pour les frères Chardigny, cette pratique leur permet de respecter l’environnement et d'être plus en phase avec la nature. Selon eux, le bio est l'avenir de la vigne et, à terme ce type d'agriculture deviendra la norme.

Pierre-Maxime et Victor envisagent de recourir par la suite à l'utilisation de leur cheval de trait, Titan, pour cultiver une partie de leur vignoble et être encore plus en symbiose avec la nature. Le cheval, contrairement au tracteur, permet de ne pas écraser les racines des pieds de vigne et permet ainsi de donner une meilleure qualité au raisin.

En ce mois d'avril, les pluies de grêle qui se sont abattues sur les vignobles du Beaujolais ne seront pas sans effet malheureusement sur leur récolte.

 

Cette nouvelle pratique correspond également aux demandes des consommateurs de plus en plus attirés par le bio et les bienfaits qui en découlent. Pour les frères Chardigny, le plus important est la qualité des produits qu’ils offrent à leurs clients, même si les coûts de production sont plus élevés. La qualité est vraiment primordiale pour eux, tout autant d'ailleurs, que le respect de la nature.

Ce salon a été l’occasion pour les exposants de faire déguster, vendre de nombreux produits du terroir et de faire connaître leur pratique, pratique qui est pour eux tous une passion et une philosophie de vie.

Les organisateurs attendaient jusqu’à plus de 1 000 visiteurs sur ces 2 jours. Nul doute que ce souhait se soit réalisé, tant hier déjà le public était présent en grand nombre à ce rendez-vous annuel.

Valentin C.

BIOJOLEYNES6.jpg

 

Un salon vert et exclusivement bio

BIOJOLEYNES.jpg

BIOJOLEYNES2.jpg

BIOJOLEYNES3.jpg

BIOJOLEYNES5.jpg

SANTE : 8 hôpitaux de la région BFC, dont 2 en Saône-et-Loire, sur le pied de guerre en cas de détection du Coronavirus

Sous la conduite du centre de crise du ministère des Solidarités et de la Santé, l’ARS Bourgogne-Franche-Comté fait évoluer l’organisation de la réponse sanitaire face au coronavirus-COVID-19. Dix établissements hospitaliers de la région sont désormais intégrés au dispositif.

SAÔNE-ET-LOIRE : Le renouvelable, c’est l’agriculture !

VIARD CHAMBRE AGRI 71 - 3.jpg
Lors de sa session du 20 février à Jalogny, la chambre d’Agriculture avait invité le sociologue Jean Viard. Son dernier livre « le sacre de la terre » est un plébiscite au « travail de la terre redevenu l’avenir de l’Homme ! » Mais à 71 ans, cet « ancien baba-cool » comme il s’est décrit lui même, n’a pas mâché ses mots pour faire réagir les agriculteurs.

CHARNAY : 2019, une année dense pour Charnay Événements, qui prépare le salon des vins !

AGChEvt (1).JPG
L'association Charnay Événements a tenu sa 14ème assemblée générale ordinaire ce lundi.

CHARNAY : Dernier conseil municipal de l’ère Andrès

Charnay_CM_24022020_0001.jpg
Au menu : Rapport d’orientation budgétaire, municipalisation du service public de restauration scolaire, rénovation de la cantine et amélioration énergétique de l’école de la Verchère, et mise en place du télétravail au sein de la mairie…

MÂCON : Troubles à La Chanaye samedi soir...

GRABUGE LACHANAYE - 5.jpg
ACTUALISÉ dimanche à 12h15

MUNICIPALES 2020 – Crêches-sur-Saône : « Crêches nous rassemble » présente son programme

CRECHES municipales thevenot 2.JPG
Premier adjoint au maire sortant, Roger Thévenot se lance dans la course aux municipales avec treize conseillers sortants et dix nouvelles têtes. Le candidat a présenté sa liste « sans étiquette » et son projet « réaliste » jeudi soir devant une salle Joug-Dieu comble.

MÂCON : Philippe Meirieu aborde l'Education et la malédiction des certitudes à la MJC de l'Héritan

MEIRIEU MJC HERITAN FEV2020 - 5.jpg
C’est devant une salle bien remplie que Philippe Meirieu est venue traiter du sujet de l’éducation et plus précisément des certitudes qui se heurtent souvent au savoir.

SAONE-ET-LOIRE : France Victimes 71 s'implique en milieu rural

France victimes 71 2020.jpg
L’association d’aide aux victimes d’une infraction pénale en Saône-et-Loire a décidé de marquer cette année la journée européenne dédiée à ces personnes en mettant en lumière son activité dans le rural.

CLIN D’ŒIL : Un girafon vient agrandir la famille de Touporarc.Zoo

TOUROPARC girafon 2020 2.jpg
Oh mais qui voilà ? C’est le « petit » dernier né du parc de Romanèche-Thorins. Ce girafon mesure déjà 1,80 m pour une quarantaine de kilos.

CHARNAY : Deux boîtes à livres pour une lecture partagée

CHARNAY inaug boite a livres 7.jpg
La ville de Charnay vient d’installer deux boîtes à livres, une place de l’Abbé Ferret, l’autre au lavoir de Levigny, pour entretenir le goût de la lecture des enfants et des adultes.

PHOTOS : Pleins feux sur le carnaval du "Lam" (2)

MACON carnaval 2020 2.JPG
2ème volet de notre album photos.

MÂCON : Un dispensaire en psychothérapie brève ouvre ses portes pour les plus démunis

dispensaire thérapie brève Mâcon.jpg
Emmanuelle Piquet et ses collègues de l’association A 180 degrés/Chagrin Scolaire offrent désormais leurs services à des coûts adaptés aux patients à faibles revenus.

PHOTOS : Pleins feux sur le carnaval du "Lam" (1)

MACON carnaval 2020 1.JPG
1er volet de l’album souvenir…

SAÔNE-ET-LOIRE : L'Armée recrute 15 000 personnes, prenez contact avec le CIRFA

CIRFA ARMEE TERRE 15000 POSTES MACON - 1.jpg
Publi-information - TOUS LES LIEUX DE RENCONTRE SUR LE DÉPARTEMENT

THÉATRE DE MÂCON : À la découverte de la comédie musicale

atelier comédie musicale théâtre Mâcon.jpg
La comédienne Dalia Constantin accueillait mercredi des acteurs amateurs et des membres du chœur Les Trieurs de son à l'occasion d’un atelier sur le thème de la comédie musicale, The Pajama Game, organisée par le théâtre de Mâcon.

HÔPITAL DE MÂCON : Les adjointes administratives tirent la sonnette d'alarme !

AAHopital.JPG
Le syndicat CGT a évoqué ce mercredi la situation des agents administratifs hospitaliers. Les adjointes revendiquent une reconnaissance de leur travail depuis plusieurs années et l'arrêt de la discrimination salariale.

MÂCON : Et si un Repair Café s'implantait dans la ville ?

REPAIR CAFE MACON - 1.jpg
Avez-vous déjà entendu parler des Repair Café ? Il en existe notamment un à Villefranche-sur-Saône. Et si, en effet, un nouveau s'implantait à Mâcon ?