mercredi 11 décembre 2019
  • FEU_VERT_MACON_PROMOS_NOEL_DEC2019_-_1.jpg
  • DECATHLON MACON TROCATHLON 2019223 - 1.jpg
  • FETE LUMIERES CLUNY 2019 - 1.jpg
  • VILLA_OSMOSE_MACON_FLACE_NOV2019.jpg

DIVAN_DU_MONDE2.jpg

 « Le divan du monde » est un film documentaire tourné par Swen de Pauw dans le cabinet d’un médecin psychiatre de Strasbourg, Georges Federmann. Emmanuel Favre a fait venir le film à Mâcon pour l’ouverture du fameux festival de la Manufacture d’idées.

300 personnes pour cette unique projection ici : un film touchant sur ceux qui en bavent et se bagarrent comme des lions, en proie à leurs démons, et parfois victimes des politiques qui les excluent du droit commun. Ces gens nous donnent à voir « l’exemplarité de la résistance ».

 

Chacun d’entre nous est un monde

Si le Divan du monde est à prescrire c’est qu’il peut faire remède. A quoi ? A l’écrasement de nos solitudes parfois repliées, aux douleurs existentielles qui sont les nôtres, aux hontes secrètes qui minent certains et qui trouveront échos dans le film : hontes humaines, si humaines. Remède aux difficultés à être en relation avec les autres, inhérentes à notre condition, et que notre société voudrait tant évacuer, sauf que ça ne peut pas marcher ainsi.
Remède aussi, ou au moins révélateur, comme un bain en développement de photos, d’un processus sensible, ô combien, qui dit ceci : la souffrance psychique est une emprise c’est vrai, mais ceux qui en souffrent, et on pourrait dire « nous » puisque tout le monde est aux prises à un moment ou à un autre de sa vie, gardent la plupart du temps leurs facultés à prendre des décisions quotidiennes, à voter, à travailler, à faire des enfants, etc. Alors ?
Alors question de regard, as usual.

 

Des super-héros

Swen de Pauw, le longiligne et très brun réalisateur de 36 ans, lancera son film devant 300 personnes en disant un truc vrai déguisé en boutade, car la façon dont on s’empare du personnage Georges Ferdermann, « le psychiatre atypique qui met des tee-shirt rigolos », devient un folklore qui détourne nos regards des sujets principaux, ses patients : « Je cherchais à faire un film sur des super héros : ils étaient dans son cabinet. » Swen dit aussi : « Je suis frappé qu’il n’y ait plus de regard de bienveillance. »
Super-héros, le mauritanien réduit en esclavage chez lui, arrivé ici avec les difficultés dont les médias se font l’écho cette année, et qui ne dort plus. Il ne dort plus.
Super-héroïne cette femme victime d’emprise, enfermée dans les tourments de cet enfer, qui se vit comme « une merde », et qui vient, parler, pleurer, ouvrir des yeux délavés qui demandent : pourquoi ? quoi faire ?
Super-héroïne cette femme battue qui tient malgré tout une position noble, humaine, aimante, vis-à-vis des ses fils qui viennent de perdre leur père.
Swen de Pauw : « Je prends la position de ne pas parler ou penser à la place des autres. Je ne les dessaisis pas de leur capacité à prendre des décisions. Je mets ces patients à même hauteur que tout le monde. » A même hauteur que tout le monde, parce qu’ils sont le monde, ils sont la condition humaine, et chanceux ceux qui peuvent l’oublier, et cyniques ceux qui le dénient.

 

La peur, le rire. Le rire et la peur

« On peut être à l’écoute, répète Georges Federmann. Dans mon cabinet, tout acte est mu par la peur. » Les peurs : la peur de ne pas y arriver, la peur de sombrer, la peur de dire ce qui fait mal, la peur de n’être pas compris, la peur de l’inconnu … longue liste. Et comme le dit ailleurs l’écrivain Fatou Diome : « Tout ce qui nous fait peur le jour, nous fait encore plus peur la nuit. » Alors le psychiatre reçoit tous ceux qui ne dorment pas, et les reçoit à leur heure : jamais le matin.
Apaiser la peur, restaurer de la confiance (de la foi, en soi, en l’autre, en ses capacités, en l’espoir qu’on peut cheminer avec tout ça), voilà le travail de Georges Ferdermann. Il en fait des questions d’intérêt général : « Qu’est-ce qui pousse les gens à adopter une position d’accueil inconditionnelle ? », question à lire ainsi : qu’est-ce qui pousse une société, des dirigeants, des corporations professionnelles, à ne pas adopter une position d’accueil inconditionnelle ? Réponse : leurs peurs. Pas examinées, pas interrogées, par volonté de puissance, par paresse, par intérêt égoïste, après moi le déluge. « Et cette peur se transmet, à nos enfants. Il faut toujours essayer de comprendre. »
« Peut-être que le rire, dans le film, ce sont quelques moments inattendus, imprévisibles, qui nous invitent à nous interroger sur ce qu’on attend nous-mêmes de nos vies. En quoi dans nos vies nous sommes dans la répétition, le rituel. Et en quoi un événement particulier, va générer quelque chose d’inattendu. »

 

Faire « nous »

Ces peurs sont autant d’obstacles à faire du « nous », comme dit Georges Ferdermann. Mais ces peurs sont déjà du commun, puisque nous les connaissons tous, peu ou prou, alors d’obstacles elles deviennent une entrée : « C’est difficile de ‘faire nous’ parce que nous avons à nous battre contre nos démons intérieurs. Mais ce film montre que nous pouvons ‘faire nous’. Ce film parle de la communauté des hommes dont il ne faut exclure personne. Personne. »
La peur est première : accepter de le savoir, d’en parler, de se le dire, ce n’est pas l’anéantir, oh non !, c’est la circonvenir, c’est savoir, découvrir parfois, que l’autre en est tissé aussi et qu’il va falloir cheminer avec ça. Amorcer le chemin, faire l’effort, c’est déjà faire « nous ».

Le divan du monde est un film douloureux, mais n’est pas un film triste. Conscients des difficultés possibles à diffuser des moments si intimes, le réalisateur et le médecin ont pris bien sûr des précautions, et le consentement des patients : ils ont eu 5 ans pour se rétracter (entre l’idée du film et le film : 12 ans). Mais somme toute le psychiatre et ses patients pourront aussi travailler avec ça : choix d’émancipation pour l’une, reconnaissance pour un autre, capacité à assumer une détresse qu’il n’est pas seul à connaître pour un autre encore, témoignage, peut-être, tout fera grain à moudre.

Il y a de la transmission dans ce film : ne pas traiter l’autre comme un objet, mais comme un frère, fut-ce de galère, et si le rejet en soi est le plus fort : alors, interroger cette part de soi qui est si insupportable qu’on le fait payer à l’autre. Ce chemin est long, mais comme disait le poète, « le but, c'est le chemin ».

F.S.-A.

 

Sur la question de l’objet, de l’autre soit déconsidéré, soit morcelé par les médecins spécialistes, Georges Ferdermann a beaucoup à dire, dont ceci : la médecine d’aujourd’hui est l’héritière inconsciente de ce qu’elle fut sous le IIIe Reich. « On n’a pas cherché à comprendre pourquoi les médecins furent les premiers à adhérer au nazisme, à soutenir les premières lois raciales en 1933. La formation des médecins est à revoir, elle ne comporte aucun enseignement moral et éthique, ils sont formés à la compétition et à l’individualisme. Les patients en font les frais, ils devraient se constituer en collectif d’usagers. C’est comme si la société était dans un mouvement de sadisme. Il faudrait enseigner l’expérimentation nazie aux jeunes : en déployer les sens, les conséquences, sur tous les plans, et sur les descendants que nous sommes, et donc, les héritiers. »

 

On peut lire un entretien sur Fiches du cinéma, ici.

 

DIVAN_DU_MONDE.jpg

DIVAN_DU_MONDE4.jpg

DIVAN_DU_MONDE6.jpg

MÂCON - Le Crescent : Jeremy Pelt et le jazz inspiré par Rodin

Jeremy Pelt 2019 Macon (228).JPG
Le célèbre trompettiste new-yorkais Jeremy Pelt était en concert samedi à Mâcon devant un très nombreux et chaleureux public.

CINÉMA : Un semaine hommage à Patrick Dewaere avec l'EmbobinéC

Rémi Fontanel.jpg
L’Embobiné a proposé fin novembre un hommage à Patrick Dewaere avec la projection de deux films au Cinémariveaux : "Beau-père" de Bertrand Blier (1981) et "La Meilleure façon de marcher" de Claude Miller (1976).

SORTIR EN MÂCONNAIS-BEAUJOLAIS-CLUNISOIS : Que faire ce week end ? L'embarras du choix...

SORTIR_MACONNAIS_BEAUJOLAIS.jpg
Spectacle d'ouverture de Contes et lumières à Mâcon, marché de Noël, patinoire et fête des lumières à Cluny, ciné-concert, marché aux puces, expos, explore game, défilé de mode, animations sportives et ludiques pour le Téléthon, visites, illumination, Festi’Noël à La Salle, cinéma, basket...

EXPO : Le pays des merveilles de Nathalie Novi à la galerie Mary-Ann

Novi.jpg
Dans le cadre du festival Contes et Lumières, Hervé Reynaud, adjoint à la culture a accueilli l'illustratrice Nathali Novi pour le vernissage de son exposition à la Galerie Mary-Ann.

MACON - Semaine humanitaire : Des rencontres et des ventes solidaires à la MJC de l'Héritan

Semaine solidaire 2019 Macon.jpg
Le Collectif des solidarités a inauguré lundi soir la Semaine Humanitaire.

THÉÂTRE DE MÂCON : Salle comble pour la première de "Midi nous le dira"

DETROYAT - Midi nous le dira (02).jpg
Ce jeudi soir, l'espace cabaret du Théâtre de Mâcon faisait découvrir, face à une salle comble, la pièce Midi nous le dira.

THÉÂTRE : Un Faust magnifié à la MJC Héritan !

Faust.jpg
La MJC Héritan a accueilli samedi, dans le cadre de la scène permanente, une production Moi Lui & Compagnie pour l'interprétation du Faust de Goethe traduit de Gérard de Nerval.

MÂCON : Révolutions, le concert magistral de retour le 30 novembre

Revolutions (2).JPG
Le Concert Révolutions présenté en clôture des commémorations du 150ème anniversaire de la mort de Lamartine en juin dernier sera joué une seconde fois samedi 30 novembre.

MÂCON : Les Trois cafés gourmands remplissent le Spot

3CAFES - 1.jpg
A voir aussi, plus de 5 minutes de pur bonheur avec le tube A nos souvenirs

EXPO : La 2e édition de Natur’Varennis est lancée !

NATUR'VARENNIS _ FESTIVAL PHOTO_17.JPG
Vernissage, ce vendredi soir, de la 2e édition du festival de photographie nature organisé par le club photo de Varennes-lès-Mâcon. A découvrir tout le week-end à la salle communale.

MÂCON : Le Musée des Ursulines à la conquête des sommets

vernissage alpin musée ursulines.jpg
Ce sont les sommets alpins vus par des artistes français, suisses et italiens qui composent la nouvelle exposition présentée au Musée des Ursulines.

THÉÂTRE : « Midi nous le dira », un projet artistique qui voit le jour à Mâcon

Superlune Midi nous le dira .jpg
La compagnie « Superlune » vient de s’installer à la Scène Nationale de Mâcon pour la fin de sa résidence et la première représentation de son spectacle « Midi nous le dira », programmé le 28 novembre.

MÂCON - Festival de magie : Tim Silver bluffe le public

ILLUSION SHOW MAGIE MACON 3NOV2019 - 9.jpg
Les meilleurs moments du spectacle de clôture.

LUGNY : La cave coopérative vous ouvre ses portes ce week end

CAVE LUGNY PO2019.jpg
Publi-information - Mise en route de la chaîne de dégorgement ; découverte du nouvelle crémant de Bourgogne Sainchargny Ice Flow

EXPO : Scènes de la vie à la galerie Mary-Ann à travers les photos de Paul Weusten

expo photo Paul Weusten.jpg
La galerie municipale Mary-Ann accueille une nouvelle exposition de photographie depuis mardi.

CHARNAY : Les contes à dévorer de Virginie Komaniecki, un spectacle touchant !

VK.jpg
L'ACTEM a proposé un spectacle de contes ce mercredi à la salle du Vieux Temple.

VACANCES : Planétarium, une conférence autour des étoiles ce mercredi à la MJC Héritan

CONFERENCE mjc heritan planetarium 2.jpg
Mercredi 23 octobre après-midi, découvrez les innombrables merveilles du ciel étoilé grâce à un planétarium gonflable et aux explications de Franck Boyat…

CLUNY : La patinoire est ouverte

inauguration Cluny patinoire.jpg
Samedi après-midi, Henri Boniau, maire de Cluny, et ses adjoints ont inauguré la patinoire, installée sur le parking du Prado jusqu’au 8 mars.

PHOTOS - Fête des lumières à Cluny : La poésie investit la place du marché

FETE LUMIERES CLUNY 08DEC2019 - 20.jpg
Vers 17h45, la compagnie des Quidams a pris possession de la place de l'Abbaye pour célébrer la lune et sa lumière.

CLUNY : Joli succès pour le Village des droits de l’enfant

VILLAGE ENFANTS _ CLUNY3.JPG
Cette 2e édition organisée par les Francas de Saône-et-Loire à la salle des Griottons a accueilli près de 450 enfants durant trois jours.

CLUNY : « Beau millésime » pour la Foire de la Saint-Martin

FOIRE SAINT-MARTIN _ CLUNY20.JPG
C’est au Champ de Foire qu’une cinquantaine d’exposants s'est rassemblée pour la traditionnelle foire agricole de la Saint-Martin ce samedi.

Cluny et les sites clunisiens en route vers l'UNESCO

CLUNY UNESCO 20191.jpg
Ce vendredi 18 octobre 2019, Rémy Rebeyrotte, le président de la Fédération Européenne des Sites Clunisiens, a réuni les représentants des collectivités publiques européennes associées au projet pour faire le point sur le dossier.

CLUNY : Une marche, une arche et des t-shirts pour Octobre rose

CLUNY marche rose 2019 24.jpg
Tout au long du mois d’octobre, la ville de Cluny participe à l’opération Octobre Rose. Samedi matin, une marche rose s’est ainsi déroulée.

CLUNY - Fête de la pomme et de la nature : Belle fréquentation pour cette nouvelle édition

FETE DE LA POMME _ CLUNY6.JPG
La traditionnelle Fête de la Pomme et de la Nature, organisée par l’association Forêt fruitière, s’est tenue ce week-end à l’espace des Griottons et à ses abords.

CLUNY - Alternatiba : Escargeeks, une école autrement

L'AUTRE ECOLE _ ALTERNATIBA1.jpg
L’Autre école, c’est l’initiative que présentait Gaëlle Montmaron et Jean-Baptiste Folléa dans le cadre du Village des alternatives.

CLUNY – Alternatiba : Pleins feux sur le Village des alternatives !

DSC04311.JPG
C’est une quarantaine d’associations, de collectifs et de producteurs des environs de Mâcon, Cluny et Chalon qui était rassemblée ce dimanche pour la 4e édition d’Alternatiba sur le site du Quai de la gare.

CLUNY - Sécurité : Un bilan et des projets pour le CLSPD

CLSPD CLUNY SEPT20194.jpg
Mercredi 25 septembre, les acteurs concernés par la sécurité et la prévention de la délinquance se sont réunis en mairie à Cluny, à l’invitation du maire Henri Boniau.

CLUNY : La saison culturelle est ouverte !

SAISON CULTURELLE 2019 CLUNY2.jpg
24 spectacles seront proposés cette saison dans la ville abbatiale. Le maire Henri Boniau a présenté le programme mardi soir au théâtre. A noter que le Cluny day est reconduit, avec la présence de François Valéry en 2020 !

CLUNY : Des toilettes publiques rénovées à la gare routière

TOILETTES PUBLIQUES _ CLUNY3.JPG
L’été aura été l’occasion de poursuivre les travaux entamés autour de la gare routière à Cluny.

CLUNY : Petits changements, grande continuité pour la rentrée 2019/2020

RENTREE PRO 2019 CLUNY - 2.jpg
A l’aube de cette nouvelle année scolaire, la grande réunion de rentrée a eu lieu vendredi au pôle scolaire de la ville.

CLUNY : Un public conquis pour la 1ère édition du festival Dialogus de Musica

montage Dialogus de musica.jpg
Bilan très positif pour ce nouveau festival dédié à la musique du monde, ancienne et à la lutherie, qui s'est déroulé du 14 au 17 août à l'Abbaye de Cluny et dans toute la ville.

CLUNY : Trois jeunes talents s'expriment au festival Dialogus de musica

DIALOGUS DE MUSICA CLUNY VIDEO.jpg
macon-infos vous fait partager ce petit moment savoureux, avec le son.

CLUNY : Ronde nocturne aux flambeaux, aux temps des guerres de religion

CLUNY _ VISITE NOCTURNE_02.jpg
La cité abbatiale de Cluny n’a pas échappé aux conflits liés aux guerres de religion. C’est une partie de cette histoire qui était contée hier soir par Gérard Thélier, alias Claude Ducret, guide en costume tout droit sorti du XVIe siècle.

CLUNY : Rare, initiez-vous à la polyphonie corse gratuitement

POLYPHONIE CORSE CLUNY.jpg
Un atelier est proposé dans le cadre du festival dialogus de musica qui se tient du 13 au 17 août.

CLUNY : Rénovation en cours des toilettes publiques rue Porte de Paris

RENOVATION TOILETTES PUBLIQUES _ CLUNY1.jpg
Après le parking du Prado et le PIC (Point Information Cluny), c’est au tour des toilettes publiques, situées à la gare routière, rue Porte de Paris, d’être complètement rénovées.

CLUNY : Pleins feux sur le premier marché de l'été

CLUNY premier marche ete 33.JPG
Les mercredis de l’été à Cluny, la place de l’abbaye se transforme en grand marché de producteurs et d’artisans. Le premier de ces rendez-vous estivaux a rencontré, sans surprise, un beau succès.