jeudi 18 octobre 2018

LOUISEJFG00.jpg

Mercredi soir au Cinémarivaux, Jean-François Gallotte a présenté son film "Louise", en avant-première, et s'est exprimé sur la situation du cinéma en France aujourd'hui.

Charlotte (Charlotte Sohm), une trentenaire, prend ses fonctions de dame de compagnie chez Madeleine (Claudine Baschet), 84 ans. Les relations entre les femmes, difficiles au début, évoluent jusqu'à la complicité.

Ce film est un portrait en parallèle de deux générations, de deux femmes et de leur relation. Les dialogues sont directes, savoureux, les 2 femmes ne se font pas de cadeaux. Elles sont différentes mais se ressemblent. Une intrigue se noue en parallèle qui alourdit peut-être le film mais Jean-François Galotte s'explique. Il voulait parler de cette rapacité de certains individus qui quittent la maison sans un mot puis reviennent un jour, non pas guidés par le remord mais pour l'héritage qu'ils convoitent. A l'opposé de cette noirceur, le spectateur a droit à un moment de franche poésie où des dessins se sont invités dans l'image. Il a fallu deux mois de travail pour réaliser cette animation. Dans l'équipe, chacun s'exprimait librement et c'est la jeune génération qui a souhaité intégrer cette séquence.

Le décalage entre les générations

Jean-François Gallotte parle de transition, de décalage entre les générations dans ce huis-clos entre les deux femmes, Charlotte et Madeleine, magnifiquement interprété par Claudine Baschet. "Claudine m'a inspiré. Elle casse les pieds mais elle est intéressante. A 84 ans, elle se bouge encore." Claudine Baschet ressemble à son personnage. D'un caractère ferme, elle s'est construite sur une vie. Encore aujourd'hui, elle est toujours sur une manifestation, comme Madeleine. Toutes deux font partie d'une génération active, qui se bouge et s'engage.

"Aujourd'hui les choses sont violentes, On perd sa conscience, on ne fait plus de politique, on ne manifeste plus, donc toute la colère, on la crache sur les autres" Nous dit Jean-François Gallotte à propos de cette scène où une jeune maman qui fait son jogging se révolte contre Madeleine.

Des deux générations du film, la première, celle de Madeleine, a un passé militant qui a apporté des choses importantes pour les femmes. Née avec ou juste avant le vote des femmes, elle a connu le droit d'avoir un chéquier à son nom, l'accès à la contraception, le droit à l'avortement,

L'autre génération, celle de Charlotte, ne voit pas ces choses-là, c'était acquis quand elle est arrivée, sans qu'elle ait eu à se battre. Alors Charlotte ne milite pas, elle attend la chance pour résoudre d'autres problèmes, qui ne manquent pas.

Le cinéma aujourd'hui

Jean-François Gallotte a été formé par le professeur Choron (Hara-Kiri) dans les années 71. Ces années avaient un ton : "On avait envie d'être libres. Aujourd'hui, on fait attention à ce qu'on dit. J'ai impression qu'on ne peut plus se parler, qu'il y a un manque de confiance "

Financé avec son argent personnel, le film s'est fait avec des moyens techniques simples (lumière naturelle...). "Ce n'est pas de faire un film qui est difficile aujourd'hui, c'est de le faire distribuer. Si le film ne rentre pas dans un cadre commercial, l'Etat n'en veut pas. Il veut limiter les films." avoue Jean-François Gallotte, fier de voir son film passer au Cinémarivaux "un beau ciné, un bel équipement. J'ai de la chance d'être ici à Mâcon ce soir".

Jean-François Gallotte a fait ce film pour mettre l'accent sur la transition, le militantisme : "Les élites se sont appropriées le service public Une grosse réforme s'impose. On nous fait passer pour des ringards mais on doit agir." Dans certaines communes, son film a été refusé, simplement par peur de réactions potentielles : "On a peur de tout, aujourd'hui, on ne s'engage plus.".

Discrimination culturelle

Les projets Jean-François Gallotte ? Il ne retravaillera pas de sitôt pour le cinéma. La sortie en salle de ce film a été trop difficile, le réalisateur retournera au théâtre où les barrières administratives sont moins usantes.

"On ne verra plus de petits films. Une lourdeur s'installe pour que les gens se la ferment. On ne pourra faire de film que pour la télévision, c'est-à-dire sous certaines conditions. Le service public n'existe plus, l'élite se l'est approprié. Sortir un petit film dans les salles parisiennes devient impossible, tout est cloisonné. C'est en province que se relance le cinéma. Ce ne sont que les grands groupes qui profitent désormais du système du cinéma français. Une discrimination culturelle s'installe, mais c'est dans tous les domaines que la France s'atrophie. Nous sommes dans un moment difficile. L'élite s'approprie tout. Il faut agir. Je me sers de mes films pour habituer les gens à reconquérir la parole. Une grosse réforme s'impose. ".

La salle où était projeté "Louise" était la salle la plus remplie du Cinémarivaux mercredi soir. Le film sortira le 18 mars.

 

LOUISEJFG01.jpg

LOUISEJFG02.jpg

LOUISEJFG03.jpg

 LOUISEJFG05.jpg

LOUISEJFG09.jpg

LOUISEJFG12.jpg

LOUISEJFG04.jpg

CINÉMA : Rétrospective de quelques temps forts du week-end au festival Effervescence

Tpsfort.jpg
La programmation riche et variée de ce festival a conduit de nombreuses personnalités du monde du cinéma à venir à Mâcon rencontrer le public.

CINÉMA : Quatre films primés à la cérémonie de clôture du festival Effervescence

PrixFesti.jpg
Le jury du festival Effervescence a remis, dimanche soir au Cinémarivaux, trois prix à quatre longs métrages.

CINEMA : Les enfants de Mâcon sur grand écran

Collage court métrage quartiers.jpg
« Derrière les apparences », un court-métrage tourné avec des enfants des quartiers dits "populaires" de Mâcon a été présenté, en avant-première, au Cinémarivaux, dans le cadre du festival Effervescence.

CINÉMA : « Le Facteur Cheval », magistral,  ouvre la 3ème édition du Festival Effervescence !

OuvFestiCiné.jpg
Mercredi soir, l'orchestre Résonances, invité pour la seconde fois du Festival, a enchanté le public en jouant des musiques de films, sur le parvis du Cinémarivaux, en prélude à l'inauguration officielle du Festival de Cinéma de Mâcon.

CINEMA - Festival effervescence à Mâcon : José Garcia et Jean-Paul Rouve jeudi soir au cinémarivaux

ROUVE GARCIA EFFERVESCENCE MACON.jpg
Tentez de gagner une place pour la projection du film de Jean-Paul Rouve, Lola et ses frères

CINÉMARIVAUX : Le réalisateur Dominique Marchais questionne la France à travers ses documentaires

Collage film Dominique Marchais Mâcon.jpg
L’association de cinéphiles L’Embobiné et le Cinémarivaux avaient programmé ce dimanche trois des films du réalisateur français Dominique Marchais. Il est venu discuter avec les spectateurs lors de ces projections.

CINEMA : L'Embobiné et la médiathèque main dans la main pour une belle soirée fantaisie

Soirée Fantaisie (1).JPG
L'Embobiné avait donné carte blanche à la Médiathèque ce jeudi pour préparer une soirée autour du cinéma burlesque.

CINEMA : L'Embobiné accueille la réalisatrice de « Vierges »

FilmVierges (1).JPG
Keren Ben Rafaeel, scénariste et réalisatrice est venue de Tel Aviv dimanche matin présenter son premier long métrage israélien à Mâcon.

MÂCON : La Palestine au cœur des débats de la Ligue des droits de l’Homme

Palestine N.Marcos 1.JPG
C’est à la médiathèque que Norma Marcos a présenté le film qu’elle a tourné, réalisé et produit : « Un long été brulant en Palestine ».

GILLES LELLOUCHE À MÂCON : "Je suis intimement persuadé qu'on souffre du manque de collectif"

GrdBain2018 (2).JPG
Vendredi soir le cinémarivaux et le festival Effervescence ont accueilli Gilles Lellouche pour la présentation de l'avant-première de son film : « Le grand bain » .

CINÉMA : "Le Jeu", un film qui touche au coeur de notre humanité

LeJeuConfPresse (7).JPG
Une partie de l'équipe du film était au cinémarivaux vendredi soir pour la projection en avant-première, avant la sortie en octobre.

CINEMA : BlacKkKlansman - J'ai infiltré le Ku Klux Klan, en avant-première au cinémarivaux

KKK CINEMARIVAUX MACON.jpg
Un film de Spike Lee primé Grand Prix au festival de Cannes

CINEMA : Le Cinémarivaux classé Art et essai pour la 5ème année consécutive

L'établissement mâconnais dirigé par Guillaume Fourrière reçoit toute l'année des structures et des associations culturelles locales.

CINÉMA : Le réalisateur Ilan Klipper a échangé avec les cinéphiles Mâconnais

ILAN KLIPPER EMBOBINE  (4).jpg
À l’occasion de ses 10 ans, la médiathèque a mis en place cette soirée en partenariat avec l’Embobiné.

CINEMA : La « Palestine en vue » au Cinémarivaux

GHOST HUNTING MACON - 4.jpg
Le festival de cinéma « Palestine en vue » s'est exporté à Mâcon ce jeudi.

CINEMA : L'Iran à l'Embobiné avec le film Le Coureur

LE COUREUR CINEMARIVAUX - 1.jpg
Bamchade Pourvali, spécialiste du cinéma iranien, est venu présenter ce film de 1985 aux spectateurs de ce lundi soir.

CINÉMARIVAUX / THÉÂTRE – SCÈNE NATIONALE : Une soirée partenariale dans le cadre de « drôles de dames »

DROLE DE DAMES CINEMARIVAUX (3).JPG
Elsa Diringer, invitée par le Cinémarivaux dans le cadre du mois des Drôles de dames du Théâtre-Scène nationale, présentait en avant-première « Luna », son premier long métrage.

CINEMA : "Un raccourci dans le temps" vendredi soir au cinémarivaux, au profit de la recherche sur le cerveau

RACCOURCI DANS LE TEMPS.jpg
Grâce au Rotary club de Mâcon et de de tous les Rotarys de France, une partie des profits tirés de cette projection en avant-première ira à la recherche contre les maladies du cerveau

CINEMARIVAUX : Peu de monde pour la séance discussion autour du film « La Bombe et Nous »

La_Bombe_et_Nous_Cinémarivaux_0002.jpg
Jeudi soir, au Cinémarivaux se déroulait une séance discussion avec Patrick Hubert (Enseignant militant du M.A.N., le Mouvement pour une Alternative Non-violente) qui présentait, devant une quinzaine de personnes, le film de Xavier-Marie Bonnot « La Bombe et nous ».

CINEMA : Une très belle réussite pour le ciné-clem, qui entre dans sa 15ème année

CINECLEM MONSIEUR BOUTDEBOIS2.jpg
14 années pleines d'une belle aventure cinématographique qui donne à voir à la jeunesse de Mâcon et alentours des films labellisés « art et essai ».

CINE-DEBAT : « No Land's Song », un documentaire pour mieux comprendre l'Iran

Ciné_débat_LDH_08_12_2017_0002.jpg
Pour son quatrième ciné-débat de l'année à la médiathèque, la section mâconnaise de la Ligue des droits de l'homme proposait « No Land's Song », film de l'Iranien Ayat Najafi. Sollicité, Yann Richard, professeur d'études iraniennes à Paris-III-Sorbonne nouvelle, est venu apporter son éclairage.

MÂCON : Jane Birkin, une artiste prodigue à la rencontre de son public au Cinémarivaux

JANE BIRKIN CINEMARIVAUX NOV - 2.jpg
Ce dimanche matin, le Cinémarivaux diffusait le film « La fille Prodigue » pour « De la scène au grand écran » suite à la représentation d’hier soir au Théâtre de « Birkin / Gainsbourg – Le Symphonique ».

CLAUDE LELOUCH A MÂCON : « Mon 1er film m’a tué, mais le cinéma m’a sauvé la vie »

CLAUDE LELOUCH MACON FESTIVAL EFFERVESCENCE - 16.jpg
Leçon de vie plus que de cinéma… c’est ce qui frappait ce samedi matin lors de la visite de Claude Lelouch à Mâcon, à l’occasion du festival Effervescence. Le témoignage d’un monstre sacré du cinéma français.

CINEMA : "Islam, pour la mémoire", projeté lundi soir au cinémarivaux

Le film reçoit le soutien de La Ligue des droits de l’Homme

CINEMA : L'avant-première de « Les hommes du feu » a permis aux sapeurs-pompiers du SDIS 71 de faire connaître leur engagement

avant-premiere-cinemarivaux-macon-hommes-du-feu.jpg
Mardi 27 juin, le Cinémarivaux a projeté en avant première le film « Les hommes du feu », en présence de la Fédération Nationale des Sapeurs Pompiers de France.

Cinémarivaux : « Tout s'accélère », documentaire de Gilles Vernet, présenté par le réalisateur et Eric Vernier, de l'Observatoire du temps

TOUT SACCELERE MACON - 3.jpg
Après avoir lu le livre du philosophe Harmut Rosa « Accélération - Une critique sociale du temps », Gilles Vernet, ancien trader reconverti instituteur, s'est interrogé avec sa classe de CM2 sur les notions d'accélération, de temps, de croissance.

CINÉMA : « Cherchez la femme » en avant-première au Cinémarivaux

AVANT PEMIER CINEMARIVAUX - 9.jpg
La réalisatrice Sou Abadi, les acteurs Camélia Jordana et Félix Moati ont fait étape au Cinémarivaux pour présenter en avant-première « Cherchez la femme ».

CINÉMA : Ciné-débat « Concerning Violence » - Alice Cherki revient sur l'actualité de la pensée de Frantz Fanon

alice-cherki-concerning-violence-macon.jpg
Vendredi soir, la psychiatre et psychanalyste Alice Cherki, s'est rendue à la médiathèque de Mâcon pour participer au ciné-débat de la Ligue des Droits de l'Homme sur le film « Concerning Violence », qui retrace l’histoire des luttes des peuples africains pour la liberté et l’indépendance à travers les écrits du psychiatre antillais Frantz…

CINÉMA : Et si demain le peuple prenait le pouvoir économique ?

VincentGlennCinemarivaux-macon.jpg
Jeudi soir, le réalisateur Vincent Glenn a présenté ensemble avec Attac 71 son film « Enfin des bonnes nouvelles » au Cinémarivaux