jeudi 5 décembre 2019
  • FETE LUMIERES CLUNY 2019 - 1.jpg
  • DECATHLON MACON TROCATHLON 2019223 - 1.jpg
  • MACON HABITAT LOCAUX COMMERCIAUX 20NOV2019.jpg
  • CENTRE AQUATIQUE MBA MACON NOV2019 - 1.jpg

CCI71CONJ6.jpg

441 600€ de déficit opérationnel sur le budget primitif 2015...

C'était la préo-occupation exprimée en début de semaine par le président de la Chambre de Commerce et d'Industrie de Saône-et-Loire Bernard Echallier en assemblée générale : « Jamais la construction de notre budget n'aura été aussi difficile... A cela deux raisons : la réduction drastique de nos ressources budgétaires, et l'impact des orientations et contraintes d'une réforme du réseau consulaire initiée en 2010, encore bien loin d'être aboutie. »

Le président Echallier a donc appelé à plus d'audace et de créativité pour surmonter les difficultés et faire sienne la nouvelle organisation territoriale - « Notre grande région ne recèle pas de métropole au sens de la loi, permettant d'affirmer le rôle d'une agglomération plutôt qu'une autre, et la distance entre les limites géographiques peut atteindre 360 kms ! » Car on le sait, les CCI sont désormais régionales. D'où des ré-organisations importantes.

 

Point positif souligné dans cette assemblée, la moindre dépendance des ressoruces de la CCI 71 à aux taxes. « 35% seulement viennent des taxes, ce qui laisse une belle marge de manoeuvre pour dégager du chiffre d'affaires. » Un des produits mis en avant pour cela est le CCI MAP, méthode d'amélioration de la performance, marque déposée par la CCI Bourgogne. Diagnostic, plan de progrès personnalisé et déploiment des actions pour aider les entreprises (www.bourgogne.ccimap.com).

Bien sûr, la MAP ne suffira pas pour résorber le déficit. Il faudra vendre d'autres services. « Nous devons réaliser 2 millions d'économies d'ici à 2017 » complétait le président.

L'autre piste envisagée est donc la supression des postes. 70 à 80 postes seront supprimés dans les CCI de Bourgogne. La dedans, les départ à la retraites non remplacés. « Entre 2014 et 2016, ces départs représentent déjà 800 000€ d'économies. »

Supprimer aussi des services ? La réflexion doit s'engager.

 

Rodolphe Bretin

 

CCI71CONJ5.jpg

CCI71CONJ7.jpg

au centre, le président Echallier et le directeur Pascal Leyes