mardi 14 juillet 2020
  • MACON PREND SES QUARTIERS ETE 20203 - 1.jpg
  • EDENWALL STAGES ETE2020 - 1 (2).jpg
  • JVEUXDULOCAL MACON2105 (2).jpg
  • Route_71_290x400 (2).jpg

 MNS_14.jpg

 

Depuis le début de l'été, ils veillent sur vous lorsque vous venez vous baigner au plan d'eau des Sablons, à Crêches-sur-Saône. Mâcon-infos les a rencontré. Portrait de ces 3 charmants jeunes Maîtres-nageurs-sauveteurs.

 

 

 MNS_25.jpg

 

Luca, 20 ans, nageur sauveteur depuis 3 saisons

Luca va prochainement étudier à l'Ecole Nationale d'Industrie Laitière et des Biotechnologies (ENILBIO), à Poligny, en BTS option industries alimentaires, spécialité Génie Biologique et Fermentaire. Avant d'arriver au plan d'eau de Crêches-sur-Saône, il a été nageur sauveteur durant deux saisons à Aurec-sur-Loire en Haute-Loire. Il a souhaité devenir maître nageur sauveteur car cela lui permet d'avoir un job d'été et de se faire un peu d'argent. Mais c'est aussi bien plus que cela, car ce métier est pour lui une vocation. En effet, il aime secourir les gens qui ont besoin. De plus, c'est aussi une tradition familiale, car sa grand-mère avait également été maître-nageuse et il souhaitait suivre sa trace. Il ne sait, pas encore, si plus tard, il en fera son métier. Pour l'instant, il envisage de se perfectionner en passant le BP JEPS AAN. Le moment de sa carrière qui l'a le plus marqué est celui où il a dû sauver une jeune fille de 18 ans qui faisait un arrêt cardiaque. Heureusement, tout s'est bien terminé pour elle.

 

 MNS_15.jpg

 

Farès, 24 ans. Originaire de Vaulx-en-Velin

Il commence sa deuxième saison en tant que maître nageur sauveteur. Farès est actuellement étudiant à la Haute Ecole Libre de Bruxelles, pour devenir kiné. L'année dernière, il était MNS au lac des Sapins, à Cublize, dans le Rhône. Farès préfère travailler en plein air, c'est pourquoi il a choisi de venir travailler au plan d'eau de Crêches-sur-Saône. Pour lui, ce n'est pas la même ambiance que dans une piscine, et les interventions ne sont pas les mêmes. Farès a choisi d'exercer ce métier d'abord comme job d'été, et, étant passionné de sport, ce job lui permet de combiner ses deux passions qui sont... le sport et le sauvetage. Il souhaite aussi se perfectionner en faisant des stages pour surveiller les plages au bord des mers ou des océans.

 

 MNS_22.jpg

 

Romain, 20 ans, nageur sauveteur depuis 3 saisons

Il est actuellement étudiant en BTS comptabilité. C'est la troisième année qu'il occupe ce poste au plan d'eau de Crêches-sur-Saône. Il a souhaité devenir nageur sauveteur d'abord par vocation. En effet, il apprécie être en contact avec les gens, il aime secourir les personnes en situation de détresse et se consacrer à tous ceux qui ont besoin de son aide. Son souvenir le plus marquant est la fois où il a dû venir en aide à un wake boardeur qui s'était fait une double fracture du fémur, situation où il secondait un médecin urgentiste. Rassurez-vous, après quelques mois d'hospitalisation, tout est rentré dans l'ordre pour ce sportif. A l'avenir, si l'occasion se présente, il n'écarte pas le possibilité d'être pompier. Il souhaiterait également se perfectionner en passant le BP JEPS AAN.

 

 

Ils sont unanimes : devenir nageur sauveteur est à la portée de toute personne soucieuse des autres, il suffit seulement de passer le BNSSA. De plus, ils tiennent à signaler, bien que leur métier semble assez tranquille, en apparence, qu'il n'en est rien. En effet, cela nécessite d'être sur le qui vive en permanence, un accident est si vite arrivé. Alors si vous croisez, Luca, Farès et Romain, souvenez-vous qu'ils sont là pour votre sécurité et peuvent sauver votre vie à tout moment. N'hésitez pas à leur témoigner votre sympathie.

 

Valentin C.

 

MNS_29.jpg

 

MNS_34.jpg 

MNS_1.jpg

MACON - 14 juillet : La fête nationale célébrée sans faste cette année

fête nationale 2020 Mâcon.jpg
Une cérémonie au monument aux morts du square de la Paix a remplacé ce jour le traditionnel défilé militaire et le feu d’artifices.

SOLIDARITÉ : La Fondation groupe EDF lance son Fonds de Solidarité Covid-19

Il est doté d’un million d’euros « pour soutenir les plus démunis, pour favoriser le retour à l’école et à l’emploi mais aussi participer à un nouveau modèle de société plus durable et solidaire. » Les associations peuvent déposer une demande.

BOURGOGNE : Une rave party s'est installée dans la Nièvre

RAVE BOURGOGNE.jpg
La Préfecture de la Nièvre parle de 5 000 teufeurs. L'hélicoptère de la Gendarmerie Nationale a été engagé.

RÉGION : La commission permanente affecte 102 millions d'euros en Bourgogne-Franche-Comté

Le détail des subventions accordées par secteur par le Conseil régional

Covid-19 - aide et soins à domicile : Le Réseau APA dresse son bilan en Saône-et-Loire

L’ASSAD de Mâcon, l’ASSAD Val-de-Saône et Domisol ont fait face à la crise du COVID et reprennent progressivement leur rythme de croisière. Membres du Réseau APA, ces trois associations à but non lucratif d’aide et de soins à domicile ont unis leurs forces pour tenir au mieux la première ligne.

MÂCON : À la rencontre d'Antoine Poirier, guide œnotouristique

APoirier (3).jpg
Antoine Poirier, originaire de la côte chalonnaise, est guide œnotouristique. L'année dernière, il a créé sa société spécialisée dans les visites du Beaujolais et du Mâconnais à la découverte du vignoble. Témoignage.

PRISSE - Théâtre : "Un malade imaginaire !", d'après Molière, le 17 juillet

Moliere 1.jpeg
Molière prend un coup de jeune ! Un spectacle à ne pas manquer, proposé par la MJC de l'Héritan et l'Atelier Théâtre Adulte de Prissé.

COVID-19 : Le virus circule toujours en Saône-et-Loire

Covid190001.jpg
14 personnes toujours hospitalisées dans les hôpitaux et cliniques de Saône-et-Loire

BOURGOGNE : Les vignes n’attendent plus que leurs vendangeurs !

Il est temps de postuler. Pôle emploi vous dit comment.

SAONE-ET-LOIRE : Le conseil départemental attribuera une prime covid aux « aides à domicile » à la fin de l’année

Le Département va se substituer à l’Etat pour que les « aides à domicile » ne soient pas les oubliés !

ROMANÈCHE-THORINS - Touroparc zoo : Julien, Ludovic et Christophe, trois soigneurs animaliers passionnés !

Soigneur.jpg
macon-infos est allé à la rencontre de trois soigneurs animaliers du zoo Touroparc pour en savoir plus sur leur métier et partager leur quotidien. Une immersion au cœur de cette belle et intéressante profession. Reportage.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : Seulement un quart des rivières sont en bon état écologique

A l'inverse, 86% des nappes phréatiques sont en bon été chimique.

Moustique-tigre : Sous surveillance en Bourgogne-Franche-Comté

MOUSTIQUE TIGRE BFC.jpg
L'ARS indiquent les gestes à adopter pour éviter son implatation

SAÔNE-ET-LOIRE - Covid-19 : 143 personnes testées positives depuis le 11 mai

COVID19 71.jpg
Actualisé ce 08 juillet - Les chiffres covid du jour. Toujours 19 personnes hospitalisées dans les hôpitaux et cliniques de Saône-et-Loire

CHARBONNIERES : Deux superbes spécimen !

CHENILLE CHARBONNIERES2 - 1.jpg
« Dimanche après-midi, deux belles chenilles du Sphinx à tête de mort se régalaient tranquillement dans le jardin de ma voisine Marie » raconte Rémy...

MÂCON : Le port de plaisance prépare son passage sous « pavillon bleu »

port Mâcon plaisance.jpg
Philippe Schneberger, conseiller délégué aux équipements touristiques de la Ville de Mâcon, annonçait ce matin l’intention de la municipalité d’obtenir dans les toutes prochaines années, le label « pavillon bleu » pour le port de plaisance.

MÂCON : Opération délicate ce matin au port de plaisance

opération port Mâcon (26).JPG
Un bateau de 18 tonnes a été remis à l’eau ce matin au port de plaisance lors d’une opération inédite pour la capitainerie, qui a duré plus d'une heure.

SAÔNE-ET-LOIRE : Un territoire porté par l’axe dynamique Mâcon – Chalon

INSEE SETL 07072020 - 1.jpg
Les détails de dernière étude de l'INSEE Bourgogne-Franche-Comté

SAÔNE-ET-LOIRE - Municipales 2020 : La préfecture a pris les choses en main à St-Ythaire

St-Ythaire est une commune de l'arrondissement de Mâcon, faisant partie du pays du Brionnais, qui comptait 125 habitants au recensement 2015 et pas de candidats.es aux dernières élections municipales. Comment ça se passe dans ces cas-là ? La réponse...