MNS_14.jpg

 

Depuis le début de l'été, ils veillent sur vous lorsque vous venez vous baigner au plan d'eau des Sablons, à Crêches-sur-Saône. Mâcon-infos les a rencontré. Portrait de ces 3 charmants jeunes Maîtres-nageurs-sauveteurs.

 

 

 MNS_25.jpg

 

Luca, 20 ans, nageur sauveteur depuis 3 saisons

Luca va prochainement étudier à l'Ecole Nationale d'Industrie Laitière et des Biotechnologies (ENILBIO), à Poligny, en BTS option industries alimentaires, spécialité Génie Biologique et Fermentaire. Avant d'arriver au plan d'eau de Crêches-sur-Saône, il a été nageur sauveteur durant deux saisons à Aurec-sur-Loire en Haute-Loire. Il a souhaité devenir maître nageur sauveteur car cela lui permet d'avoir un job d'été et de se faire un peu d'argent. Mais c'est aussi bien plus que cela, car ce métier est pour lui une vocation. En effet, il aime secourir les gens qui ont besoin. De plus, c'est aussi une tradition familiale, car sa grand-mère avait également été maître-nageuse et il souhaitait suivre sa trace. Il ne sait, pas encore, si plus tard, il en fera son métier. Pour l'instant, il envisage de se perfectionner en passant le BP JEPS AAN. Le moment de sa carrière qui l'a le plus marqué est celui où il a dû sauver une jeune fille de 18 ans qui faisait un arrêt cardiaque. Heureusement, tout s'est bien terminé pour elle.

 

 MNS_15.jpg

 

Farès, 24 ans. Originaire de Vaulx-en-Velin

Il commence sa deuxième saison en tant que maître nageur sauveteur. Farès est actuellement étudiant à la Haute Ecole Libre de Bruxelles, pour devenir kiné. L'année dernière, il était MNS au lac des Sapins, à Cublize, dans le Rhône. Farès préfère travailler en plein air, c'est pourquoi il a choisi de venir travailler au plan d'eau de Crêches-sur-Saône. Pour lui, ce n'est pas la même ambiance que dans une piscine, et les interventions ne sont pas les mêmes. Farès a choisi d'exercer ce métier d'abord comme job d'été, et, étant passionné de sport, ce job lui permet de combiner ses deux passions qui sont... le sport et le sauvetage. Il souhaite aussi se perfectionner en faisant des stages pour surveiller les plages au bord des mers ou des océans.

 

 MNS_22.jpg

 

Romain, 20 ans, nageur sauveteur depuis 3 saisons

Il est actuellement étudiant en BTS comptabilité. C'est la troisième année qu'il occupe ce poste au plan d'eau de Crêches-sur-Saône. Il a souhaité devenir nageur sauveteur d'abord par vocation. En effet, il apprécie être en contact avec les gens, il aime secourir les personnes en situation de détresse et se consacrer à tous ceux qui ont besoin de son aide. Son souvenir le plus marquant est la fois où il a dû venir en aide à un wake boardeur qui s'était fait une double fracture du fémur, situation où il secondait un médecin urgentiste. Rassurez-vous, après quelques mois d'hospitalisation, tout est rentré dans l'ordre pour ce sportif. A l'avenir, si l'occasion se présente, il n'écarte pas le possibilité d'être pompier. Il souhaiterait également se perfectionner en passant le BP JEPS AAN.

 

 

Ils sont unanimes : devenir nageur sauveteur est à la portée de toute personne soucieuse des autres, il suffit seulement de passer le BNSSA. De plus, ils tiennent à signaler, bien que leur métier semble assez tranquille, en apparence, qu'il n'en est rien. En effet, cela nécessite d'être sur le qui vive en permanence, un accident est si vite arrivé. Alors si vous croisez, Luca, Farès et Romain, souvenez-vous qu'ils sont là pour votre sécurité et peuvent sauver votre vie à tout moment. N'hésitez pas à leur témoigner votre sympathie.

 

Valentin C.

 

MNS_29.jpg

 

MNS_34.jpg 

MNS_1.jpg