lundi 27 janvier 2020
  • JPO2020 LYCEE LAMARTINE MACON.jpg
  • COLLECTE SAPINS 2020 MBA 225 - 1.jpg
  • MACON HABITAT LOCAUX COMMERCIAUX 20NOV2019.jpg
  • DECATHLON MACON TROCATHLON 2019223 - 1.jpg

 MACON_INFOS_ENLEVEMENT_NATHAEL.jpg

Ce matin à 8 heures la brigade de recherches d'Avignon a retrouvé Nathael, 9 ans, qui faisait l'objet d'une alerte enlèvement depuis hier soir, dans le Vaucluse où le père est domicilié. Le vice-procureur de Mâcon, Frédéric Jacques, a donné des détails ce matin en conférence de presse.

C'est bien le père qui avait enlevé son fils

 

Frédéric Jacques donne les éléments qui ont conduit à lancer une alerte enlèvement : « Le mis en cause avait des antécédents judiciaires, en 2014 il avait conservé indûment l'enfant avec lui, pendant 2 mois. Il avait été condamné pour non-présentation d'enfant. Par ailleurs, on savait cet homme susceptible d'être violent, il le fut avec la mère de l'enfant. Et, depuis mars 2016, la mère avait l'exercice exclusif de l'autorité parentale, par décision du JAF du TGI de Toulon, donc le père n'avait plus de droit de garde et de visite, à titre provisoire, mais c'était ainsi. C'est dans ce contexte que lorsque, tard dans la journée, nous avons été saisi, nous avons lancé une alerte, alerte qui une fois de plus prouve son efficacité puisque des témoins ont reconnu le père et le fils hier en fin de journée dans le Vaucluse. »

 

Les faits connus ce jour

 

La maman de Nathael a donc l'exercice exclusif de l'autorité parentale. Elle n'a cependant pas coupé les relations avec la lignée paternelle et a confié son fils pour quelques jours de vacances à Romenay, chez ses grands parents. Or, le jour même de son arrivée, le père, mis au courant, s'introduit de nuit au domicile dont il a les clés. Il va réveiller le garçon, placer des coussins sous les draps pour dessiner une silhouette et s'enfuir avec le petit. Son portable déclenche le relais de Romenay à 2 heures 15 du matin, puis le père coupe son portable : il n'est plus géolocalisable.

Le hasard veut que vers 11 heures du matin, la brigade motorisée de Charnay procéde au contrôle du véhicule du père, du côté de Saint-Jean le Priche : à cette heure-ci les autorités ne sont pas informées de la disparition de Nathael. Mais les gendarmes feront immédiatement le lien en fin de journée avec ce véhicule, et les brigades travaillent de concert.

Le Procureur Jacques fait faire une perquisition au domicile du père, à Mormoiron, dans le Vaucluse : cela fait 8 jours qu'il n'est pas rentré chez lui.

 

Ce matin, l'enfant a donc été retrouvé sain et sauf, et apparemment le père n'a pas exercé d'autres violences que celle d'un enlèvement en pleine nuit au domicile des grands parents. L'homme est âgé de 58 ans, n'a pas de travail, n'a pas de compte bancaire. « Une situation instable », dit le Procureur. Il sera soumis à une expertise psychologique.
Dès son interpellation il a été placé en garde à vue à Avignon, puis sera conduit à la section de recherches de Dijon. Nathael est confié à sa maman.

 

Le Lieutenant-Colonel Jean-Marc Buhr félicite la réactivité de la BMO de Charnay : « Si nous avions alors été avertis de la disparition, nous les aurions interpellés dès le matin. Malgré l'information tardive, nous avons déployé un important dispositif de recherche, avec les équipes cynophiles. L'alerte enlèvement est d'une grande efficacité puisqu'elle conjugue le travail des forces de l'ordre avec la vigilance de la société civile. »

 

Le père est poursuivi pour séquestration, en procédure correctionnelle puisque la disparition est inférieure à 7 jours. Il encourt une peine de 5 ans de prison. « Il était provisoirement sans droit de garde de son fils, il devait en vouloir à la justice de cette décision, et il a choisi la solution de force. Nous avions tous les éléments requis pour déclencher cette alerte, et par chance, l'enfant a été retrouvé en situation non dangereuse, non inquiétante. »

 

Florence Saint-Arroman

 

(photo d'accueil : Frédéric Jacques, vice-procureur, et le Lieutenant-Colonel Buhr du Groupement de gendarmerie départementale de Charnay-les-Mâcon)

 

DSC08278.JPG

SAÔNE-ET-LOIRE : Un chasseur de 60 ans tué dans un accident de chasse

Le drame a eu lieu ce samedi à Saint-Léger-sous-Beuvray.

MÂCON : Deux policiers se jettent dans la Saône pour sauver une femme de la noyade

POLICIERS MACON SAUVETAGE SAONE - 1.jpg
Incroyable façon de terminer l'année pour ces deux policiers de Mâcon, Olivier et Virginie...

MÂCON : Des coups de rouleau à pâtisserie sur sa femme, jusqu'à le casser...

VIOLENCES CONJUGALES MACON OCT2019.gif
Accusé par son épouse de faits de violence, avec incapacité supérieure à huit jours, survenus à Mâcon le 13 octobre dernier, un Mâconnais de 33 ans était présenté mercredi après-midi au tribunal en comparution immédiate. Récit.

MÂCON : Deux quartiers privés de chauffage en raison de fuites sur le réseau de chauffage urbain

Fuite_chauffage_urbain_221220190001.jpg
Actualisé à 20h40 : La réaction de Gérard Colon, 2ème adjoint au maire de Mâcon, en charge de la modernisation du chauffage urbain

MÂCON : Embardées dangereuses, insultes racistes, menaces de mort et exhibition sexuelle…

TGI_MACON.jpg
Avec ça, T.G. a fini en prison le 2 novembre dernier. Les faits ont été commis le 1er novembre à Mâcon, après minuit, sur le quai Lamartine, dans un bar et au commissariat.

PERONNE : Elle quitte Intermarché en courant, par la sortie sans achat, chargée de 3 400€ de marchandise

TGI_MACON.jpg
Interpellée le 24 novembre suite à avis de recherche, une Roumaine de 32 ans, mariée, deux enfants, comparaissait ce lundi devant le tribunal correctionnel de Mâcon pour vol en réunion commis le 19 septembre à Péronne.

MÂCON : Coups, crachats et injures à l'encontre d'agents SNCF

Mardi soir, vers 21 h, les policiers sont intervenus à la gare de Mâcon Ville. ACTUALISÉ avec le verdict du tribunal.

MÂCON : Au volant sans permis, shooté de la veille, dans une voiture qui ne lui appartenait pas

TGI_MACON.jpg
Un homme de 43 ans, qui se rendait mercredi matin à son stage chez un viticulteur, a été contrôlé par la police. L'affaire a été réglée au tribunal ce jeudi dans le cadre d'une comparution immédiate. Récit.

MÂCON : Un train a percuté une personne, la ligne TER Paris-Marseille fermée dans les 2 sens

TRAIN SANCE 9OCT.jpg
Actualisé à 12:31 - La thèse de l'homicide a été envisagée.

MÂCON : Deux mineurs revendaient des iPhone XS achetés "une bouchée de pain" sur internet

Deux affaires de vente de produits contrefaits ont été mises à jour en deux jours par les policiers de la brigade anti-criminalité de Mâcon. La seconde a concerné un individu majeur revendant des contrefaçons de chaussures et de sacs de marque.